Fabrication du béton

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Le béton est l'un des principaux matériaux de construction. Pour réaliser un plancher, une dalle ou des murs banchés qui nécessitent de grandes quantités de béton on fait en général appel à une centrale à béton qui livre ce dernier en « toupie », au dosage et à la consistance adaptés au travail à réaliser. Pour des travaux plus modestes, comme les fondations d'un muret, un escalier de jardin ou une petite terrasse, on gâche soi-même son béton à la bétonnière.

Nuvola apps korganizer.png
Ce livre a besoin d'une révision

Ce livre a besoin d'une profonde révision :

  • Certaines pages contiennent des informations contradictoires ou incohérentes.

Les produits nécessaires

Les outils nécessaires

  • Bétonnière
  • brouette à bascule
  • Pelle ronde
  • Seau de maçon
  • règle
  • niveau
  • taloche
  • truelle arrondie ....

Avant de commencer

  • Préparer une zone de gâchage plane pour installer la bétonnière et facile d'accès pour apporter le sable et le gravier
  • Installer la bétonnière à proximité des tas de sable et de gravier afin de pouvoir la charger à la pelle
  • Prévoir un tuyau d'alimentation en eau muni d'un robinet d'arrêt
  • Prévoir un extincteur

Le principe

Le béton est un mélange de liant (ciment, chaux), de sable, de gravier et d'eau, dosé selon le type de réalisation à effectuer.

Les composants

Aux trois composants de base du béton (liant, sable sec et eau) qui sont les mêmes que ceux du mortier ,il faut ajouter le gravier

Le gravier peut être issu de rivière (roulé) ou de carrière (concassé) ; il existe en différentes grosseurs (on parle de granulométrie) :

  • Le Sable (gravillon fin de 0 a 4 mm) il apporte l'homogeneité et la cohesion des constituants.
  • Le gravillon moyen (de 4 a 10 mm) il approte la cohésion entre les éléments fins et le s éléments grossier, il est aussi important pour la cohesion des constituants et permet une meilleur maitrise de la consistance du beton.
  • Le gravillon gros (de 10 a 20 mm) il apporte au beton la resistance a la compression car dans un beton durcis la partie la moins resistante est celles des gravillons.

Les adjuvants

Différents adjuvants peuvent être utilisés pour améliorer les caractéristiques du béton :

  • Accélérateurs de prise, permet d'accélerer la monté en résistance du beton pour,le plus souvent, permettre un décoffrage rapide ( 24h00 ou 48h00 ).
  • Plastifiants permet de faire varier la consistance du beton vers l'etat fluide ce qui amelioré la mise en œuvre du béton ( tranchées étroites et profondes ,coffrages de formes complexes, etc.
  • Superplastifiants permet de réduire la quantité d'eau (néfaste à la qualité du béton en surdosage) et augmenter la résistance mécanique en maintenant une grande ouvrabilité (meilleur mise en œuvre).
  • Retardateurs de prise permet un maintien d'ouvrabilité du béton plus long. il est generalement utilisé en été.
  • Colorants en poudre pour des bétons apparents.
  • Entraineurs d'air pour créer un réseau de bulles d'air dans le béton et lui permettre de mieux résister aux attaques du gel/degel . l'entrainement d'air ameliore aussi la thyxotropie ce qui confére au beton une meilleur cohesion et un plus bel aspect.

Dosages

CONSEIL : les betons gachées a la bettoniere sont souvent pour des applications ou la résistance du betons peut etre négligé. Pour des bétons a perfomances élevés pour des application particulieres au BTP (banches (mur), dallage, ect...) il est quasiment impossible de le réalisé a la bettoniere car elle entraine des quantités d'air tres élevés dans le beton ce qui fait chuté sa résistance. La bettoniere c'est bien pour les petits travaux ou les dosages sont négligés et laissé a la seul appréciattion du producteur.

Le tableau donne des dosages indicatifs et inutiles pour des particuliers :

  • Ces dosages sont donnés pour du sable sec (ajouter 5 à 10% si le sable est humide), et le dosage d'eau est indicatif.

Plus les granulats (sable et graviers) sont humides, moins il faut d'eau pour le gâchage.

  • Le dosage en eau est important, mais il reste approximatif et laissé au jugement de chacun en sachant que :
    • un béton trop humide est poreux et a un retrait important au séchage et il est moins résistant.
    • un béton trop sec manque d'homogénéité et de maniabilité.
Dosages pour un sac de 35 kg de ciment Sable Gravillon Eau
Fondations et semelles en fouille 80 L 80 à 100 L 17 L
Murets 80 L 80 à 100 L 15 L
Aires bétonnées, dalles de garage... 80 L 100 à 120 L 17 L
Dalles de jardin 80 L 80 à 100 L 17 L
Dosages pour 1m³ de béton fini, prêt à l'emploi Ciment Sable Gravillon
Fondations et semelles en fouille 250kg 560 L 600 à 700 L
Murets 300kg 300 L 600 à 650 L
Aires bétonnées, dalles de garage... 350kg 500 L 600 à 700 L
Dalles de jardin 350kg 560 L 560 à 700 L

Pour une dalle de mortier (ciment et sable uniquement), il faut compter pour une brouette environ :

  • sable dix pelles  ;
  • ciment quatre pelles ;
  • eau un demi-seau (environ 5 L) ; à ajuster en fonction de l'humidité du sable (par exemple,1/4 de seau pour un sable très humide), afin d'avoir un mélange onctueux.

Formule pour 100 litres d'un "Béton Courant": (Les sacs de ciment font maintenant 35 KG)

  • sable 5 Seaux de 10 litres  ;
  • Gravillons 8 Seaux de 10 litres  ;
  • ciment 1 Sac de 35 kg ;
  • eau 1 Seau de 17 litres  ;

Méthode

  1. Mettre la bétonnière en marche. Pendant qu'elle est en train de tourner, verser 1/2 à 2/3 de l'eau nécessaire à la gâchée
  2. Verser le gravier et laisser tourner quelques secondes pour qu'il soit bien mouillé
  3. Verser le ciment qui va se délayer dans l'eau et se répartir uniformément autour des grains de gravier
  4. Verser le sable au seau ou à la pelle, après avoir repéré le volume d'une pelletée
  5. En surveillant le mélange, verser un peu d'eau en complément, sans dépasser le dosage prévu.
  6. On peut aussi afin d'avoir un béton fort maléable et conservant toute sa résistance, ajouter un peu de savon vaisselle liquide. Cela évite de mettre trop d'eau dans le béton et d'avoir un rapport Eau ciment trop important.
  7. Il existe également des adjuvants plastifiants permettant une mise en œuvre facile d'un béton "sec" pour des coffrages de géométrie complexe.
  8. Le béton doit être onctueux mais jamais mou, et humide en surface. Si l'on prend une poignée de béton, celle-ci doit garder sa forme et, si l'on serre la main, le béton doit rester humide en surface sans perdre d'eau
  9. Verser le béton dans une brouette, un bac ou sur l'aire de gâchage nettoyée au préalable

Temps de gâchage

Une bétonnière met un temps très court pour gâcher du béton : 2 à 3 min seulement. Un temps de malaxage trop long peut nuire à l'homogénéité du béton. Le malaxage du beton accelere la prise du ciment.

Conseils

À la fin du travail, verser un seau de graviers et de l'eau dans la bétonnière, et faire tourner quelques minutes pour nettoyer la cuve. Il est conseillé de laver assez rapidement les outils (pelles, truelles...) afin d'éviter la forte adhérence du ciment sur le métal. Un très léger badigeonnage à l'huile de vidange ou au gaz-oïl peut s'envisager. L'utilisation d'un décoffrant est fortement conseillé.

Voir aussi

Faire un enduit lissé traditionnel

2004-03-vev-egypte-baiser.jpg Portail des savoir-faire ancestraux – Accédez aux articles de Wikilivres concernant les savoir-faire ancestraux.