Grammaire allemande

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Notions préliminaires

  • L'accentuation
  • L'orthographe et la ponctuation

Les déclinaisons

L'allemand est une langue à cas, c'est-à-dire qui se décline. Elle compte quatre cas : le nominatif, l'accusatif, le génitif et le datif.

Le nominatif

C'est le cas que l'on utilise pour le sujet de la phrase et l'attribut du sujet. [L'attribut du sujet est séparé du sujet après des verbes comme "être, demeurer, rester, sembler, avoir l'air de"... qui permettent de caractériser ce sujet.] ich bin mit meiner Freundin zurückgekommen : je suis rentré avec ma copine.

Ich bin der Mann : je suis l'homme.

Ich bin das Mädchen : je suis la fille

Ich bin die Frau : je suis la femme.

Wir sind die Männer : nous sommes les hommes.

NOTE: le verbe « être » n'est jamais suivi d'un complément d'objet direct (COD), mais toujours d'un attribut, qui se décline comme le nominatif. Ceci est valable pour toutes les langues indo-européennes. On dira donc « Ich bin der Mann » (der = nominatif), jamais « Ich bin den Mann » (den = accusatif).

[Nominatif: Der Mann ; Die Frau ; Das Kind] [Accusatif: Den Mann ; Die Frau ; Das Kind] [Datif : Dem Mann ; Der Frau ; Dem Kind] [Génitif : Des Mann(e)s ; Der Frau ; Des Kind(e)s]

Types de déclinaisons: Déterminatif défini de type "der/die/das" (le,la,neutre) + Substantif:

               Masculin               Féminin                   Neutre
              (l'homme)             (la femme)               (autre : enfant, animal, certains objets)

L'accusatif

I. Quand il n'y a pas de préposition, c'est le cas du complément d'objet direct (COD): Ich sehe den Mann: je vois l'homme.

NOTE : Certains verbes sont transitifs (peuvent avoir un COD) en français, mais pas en allemand et inversement :

Ich frage den Mann : je demande à l'homme. (= je le questionne) Ich rufe den Mann an : je téléphone à l'homme. (= je le contacte par téléphone)

Ich helfe dem Mann : j'aide l'homme. (= je lui apporte mon aide) Ich folgte dem Mann : je suivis l'homme.


II. Quand il y a une préposition :

a) il y a automatiquement l'accusatif après les prépositions : durch - für - gegen - ohne - um - wider.

Das ist für den Vater : c'est pour le père.

b) avec une préposition 'spatiale', (an - auf - hinter - in - neben - über - unter - vor - zwischen), si le verbe est 'directionnel' (on veut aller ailleurs), il faut appliquer l'accusatif : Ich gehe in die Schule : je vais à l'école.

Le datif

C'est le cas utilisé pour le complément d'objet indirect (COI), c'est-à-dire le destinataire d'une action ou d'un objet : Ich gebe dem Mädchen ein Geschenk : je donne un cadeau (COD: accusatif neutre) à la fille (COS, datif neutre).

remarque : le COI (ici dem Mädchen) se place juste après le verbe, suivi de COD (ici ein Geschenk)

NOTE : Attention à certains verbes allemands qui sont toujours suivis du datif. Il s'agit entre autre de begegnen (rencontrer), danken (remercier), dienen (servir), drohen (menacer), folgen (suivre), helfen (aider), schmeicheln (flatter).

Les prépositions außer, aus, bei, mit, nach, seit, von, zu et gegenüber sont toujours suivies du datif.

Attention : "Ich gehe hinter den Baum" (accusatif) mais "ich bin hinter dem Baum" (datif)

Le génitif

C'est le cas utilisé pour le complément du nom.

Die Geschwindigkeit der Lokomotive : la vitesse de la locomotive (complément du nom, génitif féminin)

Le génitif est moins courant dans la langue familière que dans la langue écrite. Dans la langue parlée le complément de nom se forme souvent avec la préposition von (il est donc intrinsèquement suivi du datif)

Il suit également les prépositions binnen, infolge, jenseits, während, wegen et trotz.

Récapitulatif

Accusatif Datif Genitif Mixte
durch (à travers) außer (sauf) während (pendant) an (contre)
für (pour) aus (à partir de, fait de) trotz (malgré) auf (sur)
gegen (contre) bei (chez, près de) anstatt (au lieu de) hinter (derrière)
ohne (sans) mit (avec) wegen (à cause de) in (dans)
um (autour) nach (après, d’après, vers) außerhalb (hors de) neben (à côté de)
bis (jusqu'à) seit (depuis) jenseits (au-delà de) über (au dessus de)
von (de) infolge (à la suite de) unter (sous)
wider (contre, veilli) zu (à, chez quelqu'un) aufgrund (dû à) vor (devant)
betreffend (concernant) gegenüber (en face) zwischen (entre)
per / pro (par) diesseits (de ce côté ci ) innerhalb (à l'intérieur de) entlang (le long de)

Articles

En français, il y a deux genres (le masculin et le féminin) et deux nombres (le singulier et le pluriel). Par contre, l'allemand compte trois genres (le masculin, le féminin et le neutre) et deux nombres (le singulier et le pluriel).

Déclinaison de l'article défini allemand singulier

Masculin Féminin Neutre Exemple Traduction
Nominatif Der gute Schüler Die gute Lehrerin Das gute Spiel Der gute Wein ist wirklich gut. Le bon vin est vraiment bon. (Sujet)
Accusatif Den guten Schüler Die gute Lehrerin Das gute Spiel Ich mag den guten Wein. J'aime ce bon vin. (Objet direct)
Datif Dem guten Schüler Der guten Lehrerin Dem guten Spiel Ich gebe dem guten Wein keine Punkte. Je ne donne pas de points au bon vin. (Objet indirect)
Génitif Des guten Weins Der guten Banane Des guten Biers Der Geschmack des guten Weins ist sehr interessant. Le goût du bon vin est très intéressant.

Il faut savoir que d'autres natures d'éléments qui composent la phrase comme les déterminants, les pronoms, les adjectifs se déclinent. Ces déclinaisons n'ont pour but que de mieux préciser la fonction du mot dans la phrase. Elles se révèlent fort utiles, car il est très aisé d'en comprendre la signification et ce quelque soit l'ordre des mots dans la phrase qui est beaucoup moins rigide que dans d'autres langues telles que le français, l'espagnol ou l'anglais.

Déclinaison de l'article défini allemand pluriel

Masculin Féminin Neutre
Nominatif Die guten Weine Die guten Bananen Die guten Biere
Accusatif Die guten Weine Die guten Bananen Die guten Biere
Datif Den guten Weinen Den guten Bananen Den guten Bieren
Génitif Der guten Weine Der guten Bananen Der guten Biere

Pronoms

Nominatif Accusatif Datif
Je ich mich mir
Tu du dich dir
Il er ihn ihm
Elle sie sie ihr
Objet es es ihm
Nous wir uns uns
Vous (pluriel) ihr euch euch
Ils sie sie ihnen
Vous (formel) Sie Sie Ihnen

Les pronoms possessifs

Qui possède quoi?
Sujet possède objet.
Wer besitzt was?
Subjekt besitzt Objekt.


Sujet: ich (1ère personne singulier masculin, feminin (et neutre))

Objet masculin feminin neutre pluriel
Accusatif meinen meine mein meine
Datif meinem meiner meinem meinen

Sujet: du (2ème personne singulier masculin, feminin (et neutre)) Changement: Remplacez le "m" par un "d"!

Objet masculin feminin neutre pluriel
Accusatif deinen deine dein deine
Datif deinem deiner deinem deinen

Sujet: er/es (3ème personne singulier masculin/neutre) Changement: Remplacez le "m"/"d" par un "s"!

Objet masculin feminin neutre pluriel
Accusatif seinen seine sein seine
Datif seinem seiner seinem seinen

Sujet: sie/Sie (3ème personne singulier feminin/3ème personne pluriel masculin, feminin et neutre)

Objet masculin feminin neutre pluriel
Accusatif ihren ihre ihr ihre
Datif ihrem ihrer ihrem ihren

Tuyau : "Sie" du pluriel est aussi la forme de politesse ("vous" en français).

Dans ce cas on prend aussi ces mots, mais pour les distinguer de la 3ème personne pluriel normale on les écrit en majuscules.

Sujet: wir (1ère personne pluriel masculin, feminin (et neutre))

Objet masculin feminin neutre pluriel
Accusatif unseren unsere unser unsere
Datif unserem unserer unserem unseren
Genitif unseres unserer unseres unserer

Sujet: ihr (2ème personne pluriel masculin, feminin (et neutre))

Objet masculin feminin neutre pluriel
Nominatif euer eure euer eure
Accusatif euren eure euer eure
Datif eurem eurer eurem euren

Les conjugaisons

Les verbes allemands se répartissent en deux grands groupes : les verbes faibles (réguliers, prenant le suffixe -te au prétérit) et forts (irréguliers, le radical diffère entre le présent et le prétérit mais ne prennent pas -te). Il faut ajouter à cela les verbes faibles irréguliers (qui prennent -te mais avec une modification du radical au prétérit) ; les auxiliaires de modes (dürfen, können, mögen, müssen, sollen, wollen), qui ont avec wissen une conjugaison à part au présent de l'indicatif ; et enfin les verbes sein, haben et werden, les trois auxiliaires de la langue allemande, qui ont des conjugaisons complètement atypiques.

Subjonctif

Le subjonctif est un mode de la conjugaison des verbes allemands.

Il existe en deux variantes :

  • subjonctif 1, mode du souhait voire de l'injonction
  • subjonctif 2, mode de l'irréel et du regret

Ces deux formes de subjonctif disposent d'un passé composé.

Le discours indirect peut utiliser conjointement un mélange de formes du subjonctif 1 et du subjonctif 2 pour marquer l'incertitude sur ce que l'on raconte.

Subjonctif 1

Le subjonctif 1 se forme sur l'infinitif du verbe, dont on retire le -n final. On ajoute ensuite les terminaisons -, -(e)st, -, -(e)n, -(e)t, (e)n.

Exemples :

  • sein > sei- > ich sei, du seist, er sei, wir seien, ihr seiet, sie seien
  • kommen > komme- > ich komme, du kommest, er komme, wir kommen, ihr kommet, sie kommen

Les verbes dont l'infinitif est en -ern ou -eln permutent la fin du radical

  • handeln > handle- > ich handle, du handlest, er handle, wir handlen, ihr handlet, sie handlen.

Subjonctif 2

Le subjonctif 2 se forme sur le prétérit du verbe, auquel on ajoute ensuite les mêmes terminaisons.

  • machen > machte > ich machte, du machtest, er machte, wir machten, ihr machtet, sie machten
  • les formes du subjonctif 2 et du prétérit sont donc identiques pour les verbes faibles
  • pour cette raison, lorsque l'on n'est pas dans un style soutenu, on utilise une périphrase avec werden et l'infinitif : ich würde machen, du würdest machen...

Si le verbe est un verbe fort, sa voyelle reçoit l'Umlaut lorsque c'est possible et les terminaisons perdent le t.

  • kommen > kam > ich käme, du kämest, er käme...
  • schreiben > schrieb > ich schriebe, du schriebest... (pas d'Umlaut possible)

Il y a quelques exceptions :

  • les voyelles de wollen et sollen ne prennent pas l'Umlaut
  • quelques rares formes sont irrégulières : stehen > stand > stünde ; schwimmen > schwamm > schwömme...

Discours indirect

Lorsque l'on rapporte les paroles d'une autre personne (discours indirect), on est devant un choix entre trois attitudes :

  1. croire a priori la personne dont on rapporte le discours. On utilise alors le présent de l'indicatif : er hat bezahlt, sie haben bezahlt.
  2. douter a priori de la personne. On utilise alors le subjonctif 2 d'irréel : er hätte bezahlt, sie hätten bezahlt.
  3. s'en tenir à une position neutre : on répète ce qu'on a entendu, mais on indique qu'on ne sait pas si c'est vrai. On utilise alors un mélange des subjonctifs 1 et 2 :
  • le subjonctif 1 si et seulement si il est différent du présent de l'indicatif : er habe bezahlt, mais pas sie haben bezahlt qui est identique à la forme du présent
  • le subjonctif 2 dans les autres cas : sie hätten bezahlt.

Ce système est plus particulièrement utilisé dans un langage journalistique plutôt soutenu, il est rare dans l'allemand oral quotidien.