Grec ancien/Alphabet

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher
L'alphabet
Les déclinaisons
La conjugaison
L'adjectif
Théâtre
Annexes
  • Les lettres de l'alphabet
α | ϐ | γ | δ | ε | ζ | η | θ | ι | ϰ | λ | μ | ν | ξ | o | π | ρ | σ | τ | υ | φ | χ | ψ | ω
écriture toutes lettres
Première déclinaison | Deuxième déclinaison | Troisième déclinaison
Présent - Exercices | Parfait - Exercices | Aoriste - Exercices | Futur - Exercices | Imparfait - Exercices
Aphrodite | Apollon | Arès | Artémis | Athéna | Déméter | Dionysos | Hadès | Héphaïstos | Héra | Hermès | Hestia | Poséidon | Zeus
Antigone | Médée
Quill-Nuvola.svg

L'alphabet grec est constitué de vingt-quatre lettres dont sept voyelles et dix-sept consonnes. À celles-ci s'ajoutaient sept lettres obsolètes.

Remarque
  • Le mot alphabet est tiré du nom des deux premières lettres grecques (alpha et bêta),
  • La première lettre et la dernière lettre sont alpha et oméga qui symbolisent respectivement le début et la fin de tout.


Lettres principales[modifier | modifier le wikicode]

Majuscules Minuscules Noms des lettres (français) Noms des lettres (grec ancien) Prononciation dans l'alphabet latin Remarques
A α Alpha Ἄλφα a
B β/ϐ Bêta Βῆτα b « β » en début ou en fin de mot et « ϐ » en milieu de mot
Γ γ Gamma Γάμμα g = galant
Δ δ Delta Δέλτα d
Ε ε (ϵ/϶) Epsilon Ἒ ψιλόν é = réserver
Ζ ζ Dzêta Ζῆτα z
Η η Êta Ἦτα ê = fenêtre
Θ θ (ϑ) Thêta Θῆτα th = théâtre
Ι ι Iota Ἰῶτα i
Κ κ (ϰ) Kappa Κάππα k/c = képi, casser
Λ λ Lambda Λάμϐδα l
M μ Mu Μῦ m
Ν ν Nu Νῦ n
Ξ ξ Xi Ξῖ x = axe (≠ examen)
Ο ο Omicron Ὂ μικρόν « o » bref fermé = colle
Π π (ϖ) Pi Πῖ p
Ρ ρ (ϱ) Rho Ῥῶ r Le son « r » est grasseyé en grec, comme en français
Σ σ/ς (Ϲ, ϲ/Ͻ, ͻ) Sigma Σῖγμα s « σ » dans un mot et « ς » en fin de mot
Τ τ Tau Ταῦ t
Υ υ Upsilon ῏Υ ψιλόν y/u (après « α » « ε » « η » « ι » « ο » « υ »)
Φ φ (ϕ) Phi Φῖ ph = pharmacie
Χ χ Khi Χῖ « ch » dur = chœur
Ψ ψ Psi Ψῖ ps = psychologue
Ω ω Oméga Ὦ μέγα « o » long ouvert = côté

Lettres obsolètes[modifier | modifier le wikicode]

Au cours de son évolution, de nouvelles lettres sont apparues dans l'alphabet grec. Mais certaines ont été abandonnées lors de l'adoption à Athènes d'un alphabet en -403.

Majuscules Minuscules Noms des lettres (français) Noms des lettres (grec ancien) Prononciation dans l'alphabet latin Remarques
Ϝ ϝ Wau/Digamma Ϝαῦ/Δίγαμμα w
Ϛ ϛ Stigma Ϛῖγμα st
Ͱ/ ͱ/┤ Hêta Ἧτα h aspiré
M ϻ San Ϻαν s emphatique
Ϸ ϸ Cho Ϸο ch français
Ϙ ϙ (Ϟ/ϟ) Koppa Κόππα q
Ͳ/Ϡ ͳ/ϡ Sampi ͳάμπι/Ϡάμπι s long

Ponctuation[modifier | modifier le wikicode]

Certains signes de ponctuation sont les mêmes qu'en français : le point (.), la virgule (,). D'autres signes sont propres au grec : le point-virgule (;) remplace le point d'interrogation, et le point en haut (·) remplace les deux points et le point-virgule. Les guillemets («  ») et le point d'exclamation (!) n'ont pas d'équivalents en grec ancien.

Exemple de texte grec[modifier | modifier le wikicode]

Version grecque : Χρόνῳ δὲ ὕστερον Ἀριστότιμος ὁ Δαμαρέτου τοῦ Ἐτύμονος, τυραννίδα ἔσχεν ἐν Ἠλείᾳ, συμπαρασκευάσαντος αὐτῷ τὰ ἐς τὴν ἐπίθεσιν Ἀντιγόνου τοῦ Δημητρίου βασιλεύοντος ἐν Μακεδονίᾳ. Τὸν δὲ Ἀριστότιμον μῆνας τυραννήσαντα ἓξ, καταλύουσιν ἐπαναστάντες Χίλων καὶ Ἑλλάνικος, καὶ Λάμπις τε καὶ Κύλων. Οὗτος δὲ καὶ αὐτοχειρίᾳ τὸν τύραννον ἀπέκτεινεν ὁ Κύλων ἐπὶ Διὸς σωτῆρος βωμὸν καταφυγόντα ἱκέτην. Τὰ μὲν δὴ ἐς πόλεμον, τοιαῦτα ὑπῆρχεν Ἠλείοις, ὡς περὶ αὐτῶν ἡμῖν ἐν τῷ παρόντι ἀπαριθμῆσαι μετρίως.

Traduction : Dans la suite des temps, Aristotimus, fils de Damarétus, fils d'Étymon, protégé dans son entreprise par Antigone, fils de Démétrius, roi de Macédoine, s'empara du pouvoir suprême dans l'Élide. Il fut renversé au bout de six mois par Chilon, Hellanicus, Lampis et Cylon, qui avaient conspiré contre lui ; et Cylon le tua même de sa propre main sur l'autel de Zeus-Sauveur où il s'était réfugié. Voilà tout ce que j'ai à dire des guerres que les Éléens ont eu à soutenir, sans entrer dans de plus longs détails que le temps ne me permet pas.