Premiers secours/Organismes agréés

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher


Cet article fait partie de la série
Premiers secours
Avertissement :
rien ne saura remplacer une formation par un organisme agréé.
Les premiers secours sont avant tout une démarche et un état d'esprit plus qu'un ensemble de techniques.
Avant l'accident
Prévention
Se former
Trousse de secours
Éléments de droit
En cas d'accident, de malaise
Analyser le danger et le supprimer
Examen de la victime
Gestes de première urgence
Prévenir les secours
Attendre les secours
Cas particulier de la route

En Allemagne[modifier | modifier le wikitexte]

  • ARV : Allgemeiner Rettungsverband, association générale de sauvetage
  • ASB : Arbeiter-Samariter-Bund, ligue des travailleurs samaritains
  • DGzRS : Deutsche Gesellschaft zur Rettung Schiffbrüchiger, société allemande de sauvetage des naufragés
  • DLRG : Deutsche Lebens-Rettungs-Gesellschaft e.V., société allemande de sauvetage
  • DRF : Deutsche Rettungsflugwacht e.V., garde de sauvetage allemande
  • DRK : Deutsches Rotes Kreuz, Croix-Rouge allemande (Wasserwacht, Bergwacht)
  • JUH : Johanniter-Unfall-Hilfe, ordre de saint Jean-Baptiste
  • MHD : Malteser Hilfsdienst, ordre de Malte
  • THW : Bundesanstalt Technisches Hilfswerk, association de bénévoles spécialisée dans le sauvetage technique type sauvetage-déblaiement
Notes
  • e.V. signifie eingetragener Verein, littéralement « association enregistrée »

En France[modifier | modifier le wikitexte]

En France, seules des administrations ou des associations à but non lucratif peuvent être habilitées ou agréées pour la formation aux premiers secours. Cette habilitation ou cet agrément permet la délivrance de diplômes officiels. Les associations doivent être agréées par arrêté ministériel au niveau national, puis être agréées au niveau départemental par la préfecture. Les administrations n'ont besoin que d'une habilitation départementale.

Un organisme non-agréé (association, entreprise privée) peut faire des postes de secours ; en effet, si un poste de secours doit répondre à certaines normes (formation des intervenants, matériel), aucun agrément formel n'est nécessaire. Cependant, les intervenants étant soumis à une formation continue annuelle obligatoire, on peut difficilement envisager un organisme indépendant d'une association agréée pour la formation.

Au niveau national, les organismes de premiers secours dépendent du Bureau de la formation et des associations de sécurité civile du ministère de l'Intérieur (Direction de la défense et de la sécurité civiles (DDSC), Sous-direction des sapeurs-pompiers).

Au niveau départemental, il dépendent du Service interministériel des activités civiles et économiques de la protection civile (SIDPC ou SIACEDPC) de la préfecture ; c'est à ce service qu'il faut s'adresser pour obtenir la liste des organismes du département, par exemple si l'on cherche à suivre une formation ou si l'on veut avoir un poste de secours pour une manifestation.

À documenter :

  • Secouristes sans frontières (SSF)
  • Groupe de secours et de catastrophe français (GSCF)


Associations[modifier | modifier le wikitexte]

Le terme exact utilisé dans la loi est « associations de sécurité civile » (par exemple loi 96-370 du 3 mai 1996 relative au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers, ou encore loi 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile), c'est-à-dire les « associations ayant la sécurité civile dans leur objet social ».

Une association de sécurité civile n'est pas nécessairement agréée pour la formation aux premiers secours (par exemple la FNRASEC).

À classer :

  • Groupe de secours catastrophe français (GSCF) [1]
  • Groupe européen pour l'instruction et la pratique des premiers secours : créé en 2005, agréé pourla formation par l'arrêté du 11 juillet 2005 NOR:INTE0500512A
  • Centre opérationnel et d'enseignement en sauvetage, secourisme et sécurité (COESSS)

ADES[modifier | modifier le wikitexte]

Association Défense Et Secourisme

ADES est une des plus jeunes associations, puisqu'elle a été agréée à la formation des premiers secours en octobre 2005 (journal officiel du 10 novembre 2005). Elle a pour objet De promouvoir le secourisme, la prévention et l’esprit de défense et de sécurité civiles.


Site internet d'ADES


ANIMS[modifier | modifier le wikitexte]

Association nationale des instructeurs et moniteurs de secourisme

C'est une association qui regroupe des formateurs de tous les organismes (associations et administrations). Elle fut créée en 1967. Son rôle est de faciliter les relations inter-organismes, l'harmonisation de l'enseignement des premiers secours et la diffusion des informations. Elle édite une revue, Secourisme Revue, et fait de la formation initiale et continue de moniteurs et d'instructeurs.

Site internet de l'ANIMS

ANPS (UDPS)[modifier | modifier le wikitexte]

Association nationale des premiers secours

Cette association réalise la formation au secourisme (au grand public et professionnelle) et assure des postes de secours (missions de sécurité civile). Les associations départementales sont les Unions départementales des premiers secours ou Unité de Développement des Premiers Secours (UDPS).

Site internet de l'ANPS

CFSPC[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article CFSPC

Le Centre français de secourisme et de protection civile (CFSPC) est une association nationale de sécurité civile fondée en 1977 qui intervient par ses représentations départementales dans le domaine de l'enseignement des premiers secours et dans l'organisation de postes de secours.

Site internet du CFSPC

Corps mondial de secours (CMS)[modifier | modifier le wikitexte]

Le Corps Mondial de Secours (CMS) est une ONG de secouristes bénévoles, spécialisée dans le prompt secours et le sauvetage-déblaiement en situation de catastrophe.

Bénévolat ne signifie pas amateurisme. Le Corps Mondial de Secours possède une expérience de plus de 30 ans d'interventions en de nombreux endroits du globe. Le CMS collabore régulièrement avec d'autres organismes de secours, et notamment la Technisches Hilfswerk (THW) allemande.

Croix-Blanche (SFCB)[modifier | modifier le wikitexte]

Association des secouristes français Croix-Blanche

L'origine de la Croix-Blanche est la Société des secouristes français fondée en 1892 à Paris. Elle prend son nom définitif en 1972.

L'Association effectue de la formation (AFPS, CFAPSE, DSA, ...) et assure des postes de secours permanents (stades, salles de concerts) ou ponctuels (événement sportif, concert, fêtes, ...).

La Fédération des Secouristes Français Croix-Blanche est membre permanent de l’Observatoire National du Secourisme de la Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles du Ministère de l’Intérieur et est présente dans ses différentes commissions

Site internet de la Croix-Blanche

Croix-Rouge française (CRF)[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Croix-Rouge

La Croix-Rouge fut créée en 1864 par un Suisse, Henri Dunant, qui fut horrifié par le carnage de la bataille napoléonienne de Solférino. La Croix-Rouge française est membre de la FISCRCR, Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge. Outre l'activité de secourisme bénévole (formation et postes de secours), elle a aussi une activité sociale, humanitaire, des écoles (infirmiers, kinsésithérapeutes...) ainsi que des cliniques et des dispensaires.

Site internet de la Croix-rouge

Protection Civile - Fédération Nationale de Protection Civile (FNPC, ADPC)[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Fédération nationale de protection civile

La FNPC fut créée en en 1965, et reconnue d'utilité publique en 1969.

Au niveau départemental, les associations s'appellent Associations départementales de protection civile (ADPC). La FNPC fédère aussi d'autres associations, comme les secouristes de La Poste et de France Télécom (UNASS) et la Fédération Nationale des Radiotransmetteurs au service de la Sécurité Civile (FNRASEC).

Fédération Nationale des Métiers de la Natation et du Sport (FNMNS)[modifier | modifier le wikitexte]

Cette fédération regroupe plus particulièrement des professionnels de la natation (MNS, Maître-Nageur, BEESAN, BNSSA). Elle s'implique dans tous les commissions nationales qui touchent au métier de la natation et du sport. Elle à récemment été agréée à la formation au Premiers Secours:

Conformément aux dispositions de l’Arrêté du 09 août 2007, la FNMNS est agréée pour la formation Prévention Secours Civiques 1 (PSC1), à la formation « pédagogie appliquée aux emplois/activités de classe 3 » (PAE3) et au Monitorat des premiers secours. Conformément aux dispositions de l’Arrêté du 24 octobre 2007, la FNMNS est agréée pour la formation du brevet national d’instructeur de secourisme. Conformément aux dispositions de l’Arrêté du 22 septembre 2006, la FNMNS est agréée pour la formation au Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA)

A ce jour la fédération monte des délégations départementales sur toute la France, vous trouverez les informations sur les sites ci-dessous.

formation PSC1-AFPS sur Strasbourg

le site de la FNMNS

FFESSM[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Fédération française d'études et de sports sous-marins

La Fédération française d'études et de sports sous-marins n'est pas une association de secourisme, mais une association sportive. Cependant, en raison des risques importants que représente la plongée sous-marine, elle délivre des formations aux premiers secours de base (elle est agrée pour la formation à l'AFPS et au CFAPSE) et spécialisés à ses membres. Elle a notamment créé un diplôme interne, le RIFAP (Réactions et interventions face aux accidents de plongée).

Site internet de la FFESSM

Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme (FFSS)[modifier | modifier le wikitexte]

Fédération française de sauvetage et de secourisme

La FFSS (prononcer deux F deux S) fut créée en 1899 à Paris par Raymond Pitet ; c'est l'héritière des sociétés d'aide aux noyés de la Seine. Elle fut reconnue d'utilité publique en 1927. Elle est spécialisée sur les activités aquatiques, et participe notamment à la surveillance des plages. Association Agréée de Sécurité Civile (Arrêté du 19 octobre 2006)

Site internet de la FFSS

Formateurs de la police (FFSFP)[modifier | modifier le wikitexte]

La Fédération française des secouristes et formateurs policiers (FFSFP, ex-FNFSGPPN) est une des plus jeunes associations, puisqu'elle a été agréée à la formation des premiers secours en janvier 2003 (journal officiel du 11 février 2003). Elle regroupe les moniteurs nationaux de premiers secours, instructeurs de secourisme, animateurs ou moniteurs en activité physique et professionnelle, moniteurs de tir, ou tout autre fonctionnaire de la police nationale préparant ces qualifications. Elle a pour but la promotion de l'enseignement des premiers secours ,de la prévention, de l'hygiène, de la sécurité et des conditions de travail ; ainsi que des formations en rapport avec les missions des fonctionnaires de police.

Son agrément à la formation des premiers secours a été retiré par l'arrêté du 10 mai 2006 portant retrait de l'agrément de la Fédération française des secouristes et formateurs policiers pour les formations aux premiers secours (NOR : INTE0600497A).

Site internet de la FFSFP


Ordre de Malte (ŒHFOM)[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Ordre de Malte

Œuvres hospitalières françaises de l'Ordre de Malte

Cette association est l'héritières de l'ordre souverain militaire et hospitalier de Saint Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, créé vers 1100 lors des croisades. Outre les activités de secourisme (formation et postes de secours), elle a aussi une activité sociale, humanitaire, des dispensaires, une école d'ambulanciers (CCA)…

Site internet de l'Ordre de Malte

Pisteurs[modifier | modifier le wikitexte]

L'Association nationale des directeurs de pistes et de sécurité des stations de sports d'hivers, l'Association Nationale des pisteurs-secouristes et l'Association nationale des professionnels de la sécurité des pistes sont agrées pour la formation aux premiers secours.

Union nationale de protection civile (UNPC)[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Union nationale de protection civile

L'Union nationale de protection civile (UNPC) est une association régie par la loi de 1901. Elle fut fondée en 1950 par Messieurs Marcel Imbert et J.E. Laurent Perrussel.

Site internet de l'UNPC

RATP[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article RATP

L'Association des secouristes de la RATP (transports publics parisiens) est rattachée à la FNPC (Protection civile).

Sapeurs-pompiers (FNSPF)[modifier | modifier le wikitexte]

Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France

Les sapeurs-pompiers sont des fonctionnaires (les volontaires sont assimilés fonctionnaires durant leurs gardes et interventions), mais ils ont néanmoins leur association, qui s'occupe de la défense des droits et des intérêts des sapeurs-pompiers, ainsi que de leurs œuvres sociales (oprphelins, mutuelle). Il ne s'agit donc pas à proprement parler d'une association de secourisme ; elle est agréée pour la formation aux premiers secours et des moniteurs sapeurs-pompiers effectuent des formation au grand public par son intermédiaire. Elle fut créée en 1882.

Site internet de la FNSPF

Secouristes de La Poste et de France Télécom (UNASS)[modifier | modifier le wikitexte]

Union nationale des secouristes et sauveteurs des groupes La Poste et France Télécom

Elle fut créée en 1966. Anciennement UNASPTT (du temps des PTT), elle est rattachée à la FNPC (Protection civile). L'UNASS se charge notamment de la formation des personnels de La Poste et de France Télécom.

Site internet de l'UNASS

SNSM[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Société nationale de sauvetage en mer

Site internet de la SNSM

Spéléo-secours français (SSF)[modifier | modifier le wikitexte]

Le Spéléo-secours français est une commission de la Fédération française de spéléologie (FFS), créée suite à une opération de sauvetage en 1976.

Elle assure les secours spécialisé en spéléologie. Leurs formations et leurs actions sont centrées sur le sauvetage (accès aux victimes, sécurité, dégagement des victimes), contrairement à la plupart des associations qui sont axées sur les soins.

Site internet du spéléo-secours français

Fédération Nationale des Radiotransmetteurs au service de la Sécurité Civile (FNRASEC)[modifier | modifier le wikitexte]

Voir l'article Fédération Nationale des Radiotransmetteurs au service de la Sécurité Civile

Au niveau départemental, les associations s'appellent Association Départementale des Radiotransmetteurs au service de la Sécurité Civile - ADRASEC

les ADRASEC ont pour mission :
L’établissement et l’exploitation de réseaux de transmission de secours. (Plan ORSEC et annexes)
La recherches radiogoniométriques d’aéronefs en détresse (plan SATER)

Voir l'article Fédération Nationale des Radiotransmetteurs au service de la Sécurité Civile.

Site internet de la FNRASEC

UMPSA[modifier | modifier le wikitexte]

Fédération des Unités Mobiles de Premiers Secours, Assistance médicale, crée en 2005, agréé pour la formation par l'arrêté du 11 juillet 2005 NOR:INTE0500513A;

L' UMPSA a vu son agrément de Sécurité Civile au niveau national suspendu par un arrêté du 23 juillet 2009.

ils semblent avoir vraisemblablement pris le créneau de la médicalisation des postes de secours (présence d'un médecin et d'un infirmière) ;

Voir l'article UMPSA.

Site internet de la FUMPSA

Administrations[modifier | modifier le wikitexte]

  • Armée : la formation aux premiers secours fait normalement partie de l'enseignement de base des recrues, bien qu'il exist de grandes disparités entre les corps.
  • Cesu : les Centres d'enseignement des soins d'urgence dépendent des Samus. Ils forment notamment les ambulanciers.
  • Éducation nationale : on parle depuis longtemps d'un module de premiers secours à l'école, il est même inscrit aux programmes, mais on attend toujours un effort national… L'enseignement des premiers secours ne fait pas non plus partie de la formation des professeurs, à l'exception des professeurs des écoles (instituteurs) par l'arrêté du 10 mai 2005.
  • Sdis (services départementaux d'incendie et de secours) : formation professionnelle des sapeurs-pompiers.


Entreprises commerciales[modifier | modifier le wikitexte]

Bien que cela ne soit pas dans l'esprit de la loi, rien n'empêche une société commerciale de faire de la formation aux premiers secours (sans délivrance de diplôme) et des postes de secours, mais il faut que les secouristes appartiennent à un organisme agréé (association ou administration) pour pouvoir être inscrits sur une liste d'aptitude départementale. On peut citer par exemple la société Pro Secours sur Strasbourg.


Textes législatifs[modifier | modifier le wikitexte]

  • Arrêté du 8 juillet 1992 relatif aux conditions d'habilitation ou d'agrément pour les formations aux premiers secours (JO du 17 juillet 1992) (conjoint du ministre de l'Intérieur et de la sécurité publique et le ministre de la Santé et de l'action humanitaire)
  • Circulaire du 15 novembre 2002 relative aux formations aux premiers secours (NOR : INT/E/02/00200/C)

En Suisse[modifier | modifier le wikitexte]

En Suisse, les secouristes non professionnels sont communement appelés "samaritains". Depuis 2005, les formations de secourisme non professionnels peuvent être certifié par un organisme indépendant, membre de la croix-rouge, l'office de certification ResQ.

  • Alliance Suisse des Samaritains (ASS) : ASS
  • Office de certification ResQ (ResQ) : ResQ
  • Société internationale de sauvetage du Léman (SISL) : SISL
  • Société Suisse de Sauvetage (SSS) : SSS
  • Groupe d'enseignement des premiers secours : (GEPS) GEPS

Au Canada[modifier | modifier le wikitexte]

  • Croix rouge canadienne [3]
  • L'Ambulance St-Jean [4]
  • L'Organisation de la Patrouille Canadienne de ski [5]
  • La Fondation des maladies du cœur du Canada [6]
  • Lifesaving Society - Société de sauvetage [7]