Photographie/Netteté des images/Profondeur de champ

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 29/07/2014, le Wikilivre de photographie comporte 4 512 articles
plan du chapitre en cours

Netteté des images photographiques


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 5 dernières mises à jour notables
  1. Josko Smuc (27 juillet)
  2. Boris Orel (27 juillet)
  3. Philip Thomas Timms (18 juillet)
  4. Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM (8 juillet)
  5. Canon EF 22-55 mm f/4-5,6 USM (8 juillet)
navigation rapide


Éditeurs de cartes postalesFabricantsPersonnalitésThèmes

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




Définition[modifier | modifier le wikicode]

Le but de la mise au point est de faire en sorte que l'objectif d'un appareil forme des images aussi nettes que possible des objets à photographier au niveau du plan de la surface sensible, celle-ci pouvant être indifféremment un film ou un capteur. Les lois de l'optique nous indiquent que tous les points lumineux susceptibles d'engendrer de telles images se trouvent alors dans un plan-objet bien défini, conjugué du plan de la surface sensible par rapport à l'objectif.

Plus les objets photographiés sont éloignés du plan-objet sur lequel la mise au point a été effectuée, plus leurs images sur la surface sensible sont entachées d'imperfections, plus elles paraissent « floues ». Cependant, nos yeux aussi sont imparfaits et ils ne perçoivent ces imperfections que si elles dépassent une certaine limite. Ainsi, nous percevons comme nettes des images qui en réalité ne le sont jamais tout-à-fait, notamment parce qu'elles proviennent d'objets situés dans une portion de l'espace qui s'étend quelque peu en avant et en arrière du plan de mise au point, et que les photographes nomment profondeur de champ.


En anglais, « profondeur de champ » se dit depth of field ou DOF en abrégé.



Définition

Pour une configuration donnée de l'appareil photographique et pour une utilisation donnée des clichés, la profondeur de champ correspond à la zone de l'espace dans laquelle doit se trouver le sujet à photographier pour que l'on puisse en obtenir une image que l'œil (ou un autre système optique) acceptera comme nette.



Comme nous le verrons, la profondeur de champ dépend de trois paramètres essentiels qui sont :

  • la distance à laquelle se fait la mise au point ;
  • l'ouverture du diaphragme ;
  • le format de la surface sensible présente dans l'appareil.

En pratique, contrairement à une idée reçue particulièrement tenace, la profondeur de champ ne dépend que dans une très faible mesure de la distance focale de l'objectif utilisé.

UnderConstruction.svg
En travaux

Cette page est en travaux. Tant que cet avis n'aura pas disparu, veuillez en considérer le plan et le contenu encore incomplets, temporaires et sujets à caution. Si vous souhaitez participer, il vous est recommandé de consulter sa page de discussion au préalable, où des informations peuvent être données sur l'avancement des travaux.

Dialog-warning.svg
Attention !

Compte tenu de son importance, ce sujet est désormais traité en quatre parties :

Crystal 128 forward.png pour en savoir plus : /Importance des conditions d'observation des photographies
  • Considérations générales et intérêt esthétique
  • Considérations théoriques
  • Considérations pratiques

Considérations générales et intérêt esthétique[modifier | modifier le wikicode]

Selon les paramètres utilisés lors de la prise de vue, en particulier l'ouverture de diaphragme, la zone de netteté peut être plus ou moins profonde, ce qui peut changer complètement l'aspect d'une photographie. Dans certains cas, on cherchera à obtenir une netteté aussi grande que possible de toutes les parties du sujet, dans d'autres on tâchera au contraire de limiter la zone nette à certaines parties qui de ce fait seront mieux mises en valeur.


Jonquil flowers at f32.jpg
Jonquil flowers at f5.jpg
Ces deux photographies de narcisses prises exactement du même point, avec le même objectif, montrent que le degré de flou peut varier considérablement selon les conditions de prise de vue (diaphragme f/32 pour celle de gauche, f/5 pour celle de droite).

Plus le nombre indiquant le diaphragme est grand, plus celui-ci est fermé. Un diaphragme très fermé (f/32) donne une grande profondeur de champ, un diaphragme plus ouvert (f/5) donne une faible profondeur de champ.


Crystal 128 forward.png pour en savoir plus : Questions générales et intérêt esthétique

Considérations théoriques[modifier | modifier le wikicode]

L'étude théorique de la profondeur de champ, à la lumière des lois de l'optique géométrique, permet de calculer avec une certaine précision l'étendue de la zone de netteté prévisible. Rien n'étant parfait en ce bas monde, ni les objectifs, ni les surfaces sensibles, ni nos propres yeux, il y a parfois lieu de moduler quelque peu les résultats des calculs théoriques... C'est aussi l'occasion de démonter, preuves à l'appui, qu'un certain nombre d'affirmations largement répandues dans l'opinion sont absolument fausses.


Profondeur de champ

La mise au point est faite sur P et la surface sensible se trouve donc en P' mais l'objet n'est plus plan. Des points de cet objet tels que A et R donnent des taches-images dont le diamètre reste acceptable ; l'image de tout objet à trois dimensions situé entre les plans perpendiculaires à l'axe optique passant par A et R sera nette.

Profondeur de champ.svg


Crystal 128 forward.png pour en savoir plus : Considérations théoriques


Considérations pratiques[modifier | modifier le wikicode]

Sur le terrain, nous n'avons pas forcément le temps, ni l'envie, de nous livrer à des calculs fastidieux. Heureusement, nous disposons en principe d'un certain nombre de moyens plus rapides pour obtenir la profondeur de champ que nous souhaitons ou pour comprendre qu'avec le matériel dont nous disposons, nos souhaits sont irréalisables.


Les échelles spéciales gravées sur beaucoup d'objectifs permettent de maîtriser efficacement la profondeur de champ.


Crystal 128 forward.png pour en savoir plus : Considérations pratiques

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • BELLONE, Roger .- Le cinéma d'amateur, la profondeur de champ. In : Photo-Ciné-Revue décembre 1968, pp. 556-558.
  • La profondeur de champ. In : Chasseur d'Images, n° 2, octobre-novembre 1976, pp. 17-19.