Ubuntu/Wine

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher
Ubuntu
logo d'Ubuntu
Plan
Modifier ce modèle

Wikipedia-logo-v2.svg

Wikipédia propose un article sur : « Wine ».

Wine est l'acronyme récursif anglophone de « WINE Is Not an Emulator », littéralement Wine n'est pas un émulateur. Parfois, à tort, on le considère comme l'acronyme de « WINdows Emulator ». Ce logiciel est une implémentation libre de l'interface de programmation Microsoft Windows bâtie sur X et UNIX (BSD, GNU/Linux), c’est-à-dire qu'il permet d'utiliser sous GNU/Linux des programmes conçus pour fonctionner sous Windows. Le logiciel n'a donc pas besoin du système d'exploitation Windows pour fonctionner. En cela, WINE se différencie des émulateurs comme QEMU et Bochs. Wine gère les modes 16 et 32 bits de l'interface Windows. Wine est maintenant sous licence LGPL, après avoir été sous licence WineHQ, puis X11.

Mythes et réalités[modifier | modifier le wikicode]

« Wine est lent, car c'est un émulateur. » Comme son acronyme le souligne, Wine n'est pas un émulateur. Wine n'émule pas Windows : il est une implémentation de l'interface de programmation Win32. Même si en théorie les programmes devraient tourner légèrement plus lentement que sous Windows, les programmes Win32 bien codés fonctionneront plus rapidement et efficacement que certains programmes pour Linux mal codés !

« Wine, c'est nul, car on a besoin de toute façon de Windows pour le faire marcher ! » Wine n'a pas besoin d'une quelconque version de Windows pour fonctionner. Il peut se servir d'une installation de Windows pour trouver certains composants si Windows est installé dans votre ordinateur, mais ce n'est pas obligatoire. En n'utilisant aucune version de Windows, Wine installe ses propres composants et crée un faux environnement Windows dans lequel s'installeront les logiciels de votre choix. Les logiciels évolueront dans cet environnement simulé.

« Avec Wine, j'aurai accès en écriture à mes partitions NTFS. » Réponse courte : Wine ne permet pas la gestion en écriture de volumes NTFS. Réponse plus développée : Wine exploite les ressources du système d'exploitation dans lequel il est installé. Par défaut, GNU/Linux ne peut pas écrire sur les partitions NTFS ; Wine ne le pourra pas plus. Toutefois, si vous activez la gestion de volumes NTFS d'une quelconque façon (à l'aide de Fuse, du pilote Captive-NTFS ou du pilote natif en développement), Wine, comme tout autre logiciel natif sous Linux, pourra gérer les partitions NTFS.

« Je pourrai lancer des programmes Win32 sur mon Ubuntu installé sur mon Mac. » Wine ne fonctionne que sous les architectures compatibles x86. Il ne fonctionne donc pas sous les ordinateurs Macintoch à base de processeurs PowerPC. Toutefois, la nouvelle génération de Mac étant basée sur des processeurs Intel, ceux-ci pourront faire tourner Wine. (De ce fait, on peut même espérer que Wine pourra faire tourner éventuellement des logiciels pour Macintoch sur d'autres systèmes d'exploitation.)

Installation[modifier | modifier le wikicode]

Le dépôt non-officiel suggéré par WineHQ[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible de récupérer une version de type Debian directement depuis le site de Wine. L'intérêt est d'obtenir la toute dernière version, celle des dépôts officiels étant souvent bien trop désuète lorsqu'on connaît la vitesse fulgurante à laquelle le développement de Wine progresse !

Tenté ? Ouvrez Synaptic/Kynaptic, menu Catégories/Dépôts , puis cliquez sur le bouton Ajouter , ensuite sur le bouton Personnalisé. Ajoutez alors le dépôt suivant :

deb http://wine.budgetdedicated.com/apt dapper main

Rechargez et la dernière version du paquet devrait apparaître.

Par Synaptic/Kynaptic[modifier | modifier le wikicode]

En utilisant l"application Synaptic pour Ubuntu et Kynaptic pour Kubuntu, recherchez le paquet Wine (s"il est absent de la liste il vous faut activer les dépôts universe) et sélectionnez-le.

  • Aller dans « Système »
  • Puis dans « Administration »
  • Puis dans le « Gestionnaire de paquets »
  • Choisir le paquet « WINE ». Pour le trouver plus rapidement vous pouvez taper « wine » après avoir cliqué sur la zone montrant les paquets à installer.

Configuration[modifier | modifier le wikicode]

En utilisant Winecfg depuis la ligne de commande (Terminal) :

$ winecfg

Une fenêtre s'ouvre avec différents onglets.

Lancer une application[modifier | modifier le wikicode]

Taper Wine, espace, double quote, le chemin du fichier comme dans Windows, suivi d'une double quote

$ wine "c:\program files\appname\appname.exe"

On l'on peut aussi lancer Wine depuis la ligne de commande :

Wine
Usage: wine PROGRAM [ARGUMENTS...]   Run the specified program
      wine --help                   Display this help and exit
      wine --version                Output version information and exit


Généralement beaucoup d'utilitaires fonctionnent sur Wine. Cependant les jeux récents ne fonctionnent pas dessus et pour certains logiciels certaines bibliothèques sont à installer.

Il est en effet possible qu'il faille installer des gestionnaires d'installations si le logiciel ne peut démarrer l'installation. Auquel cas taper dans un moteur de recherche « Gestionnaire Installation Wine Windows ».

Si le logiciel ne peut pas s'installer après le démarrage de l'installation il faut grâce à l'erreur chercher sur votre moteur de recherche la bibliothèque Windows permettant de passer l'erreur.

Si le logiciel ne peut pas fonctionner à l'installation après l'installation il faut soit :

  • Si votre logiciel est connu chercher l'aide permettant l'installation sur LINUX.
  • A partir de l'erreur chercher la bibliothèque Windows manquante.
  • A partir d'un fichier de logs du logiciel chercher la bibliothèque manquante.
  • Chercher d'autres aides sur d'autres logiciels plus connus du même éditeur.

Putty[modifier | modifier le wikicode]

Cfgwputtcd.png

Putty est plus pratique qu'une simple commande telnet ou ssh, car il permet d’enregistrer les paramètres des serveurs telnet, SSH et même des machines reliées en port série.

  1. Télécharger le ficher.
  2. Double cliquer dessus.

PS : ce logiciel existe aussi pour Ubuntu sans Wine.

AWB[modifier | modifier le wikicode]

AWB running.PNG

Ce freeware est le robot le plus facile à utiliser sur les wikis, il ne nécessite aucune compétence de développeur.

Après avoir téléchargé le logiciel, vérifier winetricks[1], puis installer tous les éléments Windows nécessaires :

chmod +x winetricks
wget http://www.kegel.com/wine/winetricks
sudo mv winetricks /usr/bin
winetricks -q tahoma liberation gecko dotnet20 msi2 fontfix allfonts gdiplus ie8
apt-get install monodevelop mono-devel

Ensuite lancer le logiciel en double-cliquant sur AutoWikiBrowser.exe.

Voir aussi Mono et Wine sur Wikipédia (en anglais) Article sur Wikipédia.

Problèmes connus[modifier | modifier le wikicode]

Si cela ne marche pas, le lancer via un terminal pour voir les erreurs :

wine "/home/utilisateur/.wine/dosdevices/c:/Program Files/AWB/AutoWikiBrowser.exe"
  1. Si le message d'erreur survient mkdir: impossible de créer le répertoire «/home/utilisateur/.cache/winetricks/tahoma»: Permission non accordée, recommencer après avoir changé les droits du dossier, par exemple :
    chmod -R 777 /home/utilisateur
    
  2. Si par contre, c'est "WARNING **: Could not load file or assembly 'System.Windows.Forms", alors lancer :
    sudo apt-get install libmono-winforms1.0-cil libmono-winforms2.0-cil
    
  3. "AWB is not currently supported by mono" : lancer winetricks, puis dans Install a font et Install a DLL, retrouver les paquets ci-dessous. On peut aussi être amené à les installer en commande :
chown -R root /home/utilisateur/.wine
sudo winetricks -q tahoma liberation gecko dotnet20 msi2 fontfix allfonts gdiplus ie8

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. http://doc.ubuntu-fr.org/winetricks