Discussion:Mécanique, enseignée via l'Histoire des Sciences

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Commentaires préalables[modifier le wikicode]

--Guerinsylvie 29 juin 2009 à 15:59 (CEST)Du temps où cet opuscule fût commencé ( en 2004-2005 ), il n'était pas encore clair de savoir ce que serait la Wikipedia, qui émergeait en puissance. En particulier, je fûs conduite ici alors que j'écrivais sur la Wikipedia "des choses ORIGINALES" , je m'étais lourdement trompée sur le principe-de-base, vous ne devez pas recopier, et donc j'ai commencé à déverser tout ce qui m'était personnel. Hélas!hélas!hélas! Contre-sens total ! les Textes Inédits furent interdits ! et donc tout fût à jeter, recycler à la poubelle. Puis, le style originEl de la Wikipedia s'est transformé en un style plus proche de " l'Universalis ". Les articles ne devaient plus être "du cours" ; mais autre chose...Donc on m'a prié instamment de diriger mes pas vers Wikibooks et de venir exprimer ma pensée ici. Soit! Ainsi c'est créé progressivement cet opuscule. Un peu capharnaüm maintenant, à cause du décalage en niveau scolaire ; je "vieillis" progressivement...comme chacun,chacune , et je m'intéresse de plus en plus à l'histoire et à l'épistémologie de la mécanique. Koyré a été mon maître principal. Et j'adore lire les textes originaux des grands auteurs et les reprendre, mais c'est diablement difficile. Le résultat après tous ces remaniements est médiocre ( manque d'unité...).A peine digne d'être publié... mais voilà, en wiki, tout est enregistré ! donc taper en direct sur la toile, ce n'était pas si facile. Si c'était à recommencer, je me payerai d'abord un bon traitement de textes ...--Guerinsylvie 29 juin 2009 à 15:59 (CEST)

Bibliographie[modifier le wikicode]

  • Galilée(1564-1642) bien sûr.
  • Mersenne(1588-1648); Gassendi et Peyresc
  • Torricelli(1608 -1647)
  • Roberval(1602-1675)
  • Descartes(1596-1650)
  • Huygens(1629-1695)(Constantin:1596-1687!)
  • Barrow, Wren , Wallis , Oldenburg, Hooke
  • Newton(1642-1727)
  • Varignon(1654-1722)
  • Clairaut(1713-1765)
  • D'Alembert(1717-1783)
  • Euler(1707-1783) et les Bernouilli
  • Maclaurin(1698-1746)

--

  • Koyré , bien sûr
  • Viennot
  • Blay
  • deGandt
  • B.Cohen
  • Whiteside

mais aussi

  • Maury J.P.(-2001):Mersenne (ed Vuibert,2003)

Profession de foi[modifier le wikicode]

En vacances, Juste eu le temps de parfaire ma connaissance du XVIIème.

Mais le Maury m'a bien intéressée. Le B.Cohen reste la bible, ainsi que Mach. Duhem reste assez dur.

Bon , néanmoins, celui pour lequel j'écris, mon ancien Maître , Pierre Provost ( la Mécanique Autrement, ed l'Harmattan), devrait être assez satisfait ; en tout cas j'ai fait au mieux de ce que je pouvais :

la force est une définition (un peu inutile ; en tout cas trop mise en avant),car définition := c'est la dérivée temporelle de la quantité de mouvement P = mV .L'effort pédagogique doit donc être entrepris pour d'abord dégager ce concept mV , et le Principe de sa Conservation. Alors la description empirique de sa variation temporelle conduit à une équation différentielle : les résoudre est le Savoir-faire important! Donc, on peut enseigner la mécanique sans jamais parler de Force, en tout cas en relèguant celle-ci à un rôle de second plan. Désacraliser F= ma est l'essentiel, même si les Principia reste THE BOOK, dont le style est vraiment à l'opposé du Dialogo et du Discorso : entre une science qui se cherche et une science aboutie :50 ans! belle performance pour ce XVIIème, si riche par ailleurs. Encore faut-il rajouter les temps de réception des théories...(+ l'influence d'une Inquisition qui fait mourir la Brillante École Italienne), une impressionnante diffusion d'une nation à l'autre , gràce à des Mersenne et puis des Académies, le brillant travail pédagogique des Bernouilli-Leibniz sur le calculus, eux qui formeront ce prodige qu'est Euler(1707-1783)(personnellement, je décortique assez bien Newton ; mais Euler et le XVIII, pas encore !).

Voilà, cette profession de foi faite, il reste à achever le travail.

Merci en tout cas à la Wikipedia : jamais, avec mes modestes moyens, je n'aurais pu écrire tout ce texte. Prévisualiser, sauvegarder : quelle merveille!

Wikialement sylvie --Guerinsylvie 8 août 2006 à 15:08 (CEST)

Matériaux[modifier le wikicode]

Quelques matériaux pour poursuivre ce travail à plusieurs:

Je l'ai dit, LE LIVRE c'est le Provost , la mécanique enseignée autrement ( ed l'harmattan). Le back-ground c'est "via l'Histoire des Sciences", parce qu'au fond ,à y bien regarder, il n'y a pas grande différence. Si je dis "via" , c'est pour être au clair avec ceux qui voudraient le faire "par" . Non! On tire de l'H des Sc une phylogénie, différente de l'ontogénèse de l'enfant 2006 ; et certes pas de confusion possible entre phylogénèse et ontogénèse! par contre, constater certains recoupements, apprendre bcp de l'H des Sc, en particulier des questions pas si méprisables que cela , des solutions fausses pas si faciles à démasquer, etc. , tout cela m'est bien utile.

Bien sûr les grands Maîtres restent Koyré, Blay , Duhem, etc.

Je n'ai pas encore tout lu et on trouvera d'importantes listes de noms dans "la chute libre". La lecture du latin reste un frein important : un systran latin-français me serait bien utile! Bon, en attendant, j'ai recours au bon vieux Gaffiot. Et à la BNF ! wikialement sylvie--Guerinsylvie 19 août 2006 à 14:53 (CEST)

insistons qd m sur la lecture du Dialogo , du Discorso et des Mechaniques de Galilée + nles pensées (Mersenne vus par Costabel), la lecture de Descartes , finalement bcp plus philosophique étant un peu décourageante.

le Yoder sur Huygens reste LA référence pour moi.

enfin , certes : THE B.Cohen & Whiteside

J'aurais bien aimé avoir le journal de Beeckman et aussi les impressions d'un Bouillau.

Newton n'a rien inventé...[modifier le wikicode]

--Guerinsylvie 29 juin 2009 à 16:02 (CEST)Ce qui suit n'est pas de moi, mais d'un commentateur qui n'a pas désiré communiquer : refus de signature ; bizarre, pour qq'un qui participe à un wiki ...--Guerinsylvie 29 juin 2009 à 16:02 (CEST)


Bonjour,

Il me semble que vous devriez relire Canguilhem sur la pseudo histoire des sciences et la chasse aux précurseurs !

C'est un contresens d'affirmer que Newton n'a rien inventé : il est vain de vouloir comparer des systèmes scientifiques incommensurables.

Dire que Newton n'a fait que reprendre les travaux de ses prédécesseurs, c'est ne rien dire : évidemment qu'il les reprend, puisque si les travaux antérieurs sont scientifiques, ils restent valides dans leurs contextes. De la même manière, on retrouve Newton dans Einstein, à la différence qu'Einstein contextualise Newton (cf. Bachelard). Il y a une dialectique en science, ce n'est pas une nouvelle ni une surprise !

Surtout, on peut dire, d'une part, que les travaux scientifiques de Newton ou d'Einstein contextualisent les précédents dans leurs extensions horizontales, en mettant en évidence les limitent de leur validité, et, d'autre part, dans le cas de Newton et d'Einstein, dans leurs extensions verticales, en situant les modes de pensées antérieurs dans un nouveau mode dont les applications à la science sont plus profondes, qui révèle en général une compréhension du "mouvement des choses" dont le contenu physique est sans équivalent.

Pensez vous sincèrement qu'il n'y a pas de différence entre un physicien qui possèderait les trois lois sans le calcul des fluxions et le même avec le calcul des fluxions ? Est ce vraiment la même physique ou déjà une autre suivant les outils mathématiques mis en oeuvre ?

Bref, cette affirmation "évidemment, il y a TOUJOURS une histoire avant l'histoire" va très exactement à l'encontre de l'orthodoxie de l'histoire des sciences, qui, à mon humble avis, enseigne pour le moment une histoire des sciences bien comprise.

Cordialement.

P.S. : Canguilhem a écrit un article intitulé "L'objet de l'histoire des sciences" qui se trouve dans ses études historiques volume II, il me semble de mémoire.

P.S. 2 : donc, si je comprend bien, pour vous l'histoire est une continuité. Dans ce cas, lire Bachelard vous sera très utile pour confirmer, infirmer, ou nuancer votre position.

--Guerinsylvie 25 juillet 2010 à 19:41 (CEST) :- Bonjour, oui, je renouvelle ma position, qui ne me semble pas contradictoire avec la vôtre :
  • oui, il y a TOUJOURS une histoire avant l'histoire. Etudiante, on m'a appris les lois de Descartes , j'ai appris ensuite Snell, puis bcp plus tard Kepler, alors que les instruments d'optique fonctionne essentiellement avec i=n.r, en optique "paraxiale" ; puis j'ai appris Alhazen et ses beaux problèmes ; et puis encore d'autres avant, etc. Et j'ai vraiment eu l'impression d'avoir été flouée, d'avoir eu une version tronquée, voire chauvine. Idem, en mécanique où Huygens n'a quasiment jamais été évoqué.
  • et oui, aussi, Einstein a fait "le break" avec ce qui était antérieur : Lorentz et Poincaré & les autres.
De même, en mécanique, Newton, dans les Principia, fait "le break" : mais le "temps de réception" sera long, car ne lit pas les Principia qui veut. Emilie du Châtelet a eu de la chance d'avoir du temps et une brillante intelligence. L'écriture des Principia n'utilise pas, mais pas du tout Leibniz, ni même les fluxions : c'est un "calculus" bizarre, qui d'ailleurs ne tiendra pas la route. Ceci dit, Descartes ( et ses tourbillon) est balayé ( et je n'en suis pas trop aigrie); par contre Huygens et Leibniz sont balayés aussi, et la notion d'espace-temps absolu va régner en maître ( et j'en suis aigrie : jamais on ne m'avait signalé les travaux de Huygens et de Leibniz). Quant à la loi en 1/r², ce n'est pas elle que Newton revendique ; il sait que Hooke l'avait proposée. Il revendique les "théorèmes remarquables" ( théorème de Newton-Gauss du "flux du champ") et la loi microscopique de gravitation ; il revendique surtout une mise en ordre, via un dp/dt = F pressenti mais jamais clairement posé, et non une force centrifuge. Les Principia sont, pour moi, UN des monuments de la science. OUI, il y a avant et après les Principia, mais pas comme un soleil radieux immédiat : l'après est encore une longue aurore. Je reste convaincue des phrases de Hus et de Planck.Par ailleurs, il est regrettable que le vainqueur Newton en dynamique ait vaincu le Huygens de l'optique : cela est contre-sens.
  • Ce serait mal comprendre le "via", si l'on devait résumer ma démarche au discours précédent. Je ne fais d'Histoire des Sciences que pour faire de la physique encore mieux, au contact de gens intelligents, qui ont des raisonnements, souvent oubliés, qui laissent pantois. Le nombre d'exemples intéressants est proprement prodigieux. Je vais en donner un exemple relativement récent : un collègue reparlait de la brachistochrone. A sa suite, qq'un trouvait que la brachistochrone in Terra-uniforme était aussi une épi-cycloïde, et publiait cela comme une trouvaille ( et je pense que la personne a dit vrai : c'était une trouvaille pour elle). Puis, vague souvenir, j'ai regardé le Principia pour re-lire ( mais j'avais oublié) que Newton a traité d'abord l'épicycloïde,et a simplement dit :si R = infty , alors on trouve une cycloïde.
  • Donc loin de moi, l'idée de me trouver en porte-à-faux avec vous : affouille : c'est par saut, plus ou moins grands. Une vraie TROUVAILLE qui conduit à une réorganisation, un théorème "remarquable" qui conduit une généralisation impressionnante, OUI, je me trouve en accord avec Bachelard. mais bafouille : oui, Huygens trouvant la courbe isochrone, c'est ratures et ratures. Certes, avec sérendipité ( là je me trouve en accord avec Taton ).Et enfin cafffouille: car hélas, il y a Procès de Galilée, même si dès 1635, la cause est entendue : les détracteurs mourront ; l'Eglise se rétractera en 1972 : Hus aura raison. ON NE PEUT PAS LUTTER contre la vérité. Au moment où celle-ci s'énonce avec force, il y a Révolution Scientifique, et là je pense être en accord avec vous ; et donc je signe et persiste : ceci n'est pas l'oeuvre d'un seul, cela se fait dans la confusion, et il y a un "certain" temps de réception. Former les jeunes à l'esprit de Faraday me semble hautement important : lire Kuhn, Canguilhem, Koyré, Taton, Lakatos, etc est TRES BIEN ; admirer est très bien ; ne pas se laisser asservir est très bien aussi. On m'avait peu appris, étudiante.

modification inopportune[modifier le wikicode]

--Guerinsylvie 25 juillet 2010 à 17:05 (CEST) :- Bonjour, j'aurais mieux fait de m'abstenir ; peut-être que je "blanchirai" cette nouvelle version . Cette page d'entrée est un calvaire. L'essentiel du liflet se trouve dans les exercices un peu originaux tirés des ouvrages primaires. Je reste étonnée de l'abondance des démonstrations d'un seul théorème : c'est cette abondance des approches que je trouve splendide, admirable. Que d'intelligence dans tous ces textes ; que les manuels sont exsangues ! que la WP reste à la traîne /à la ScholarPedia.