Économie Enfants

Un livre de Wikilivres.
(Redirigé depuis Economie-Enfants)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sections

L'Économie pour les Enfants[modifier | modifier le wikicode]

L'enfant veut très tôt comprendre la société, quand il voit ses parents discuter autour de lui. L'économie consiste à comprendre les mouvements de la société, pour l'améliorer. Nous donnons la possibilité à un enfant de Collège de comprendre l'économie réelle, qui fait vivre l'agriculture et les industries.

Matthieu Giroux
Éditions LIBERLOG
Éditeur n° 978-2-9531251
ISBN E-Book 9791092732269
ISBN Livre 9791092732252


archive.org/details/EconomieEnfants


Droits d'auteur 2017
Licence Creative Common by SA


Du même auteur[modifier | modifier le wikicode]

  • Morale Économique des Métiers
  • L'Économie pour les Enfants
  • L'Économie pour les Petits
  • Pourquoi y aurait-il un Dieu ?
  • Expliquer sa Religion Catholique
  • Créer pour les Enfants
  • Créer, un Jeu d'Enfant
  • Favoriser la Créativité
  • L'Économie est Physique.
  • La généalogie c'est gratuit, avec les logiciels libres
  • France – Fonctionnement de notre société
  • Les Deux France
  • LAZARUS et le Développement Rapide
  • LAZARUS FREE PASCAL
  • L'astucieux LINUX
  • Comment écrire des histoires
  • Poèmes et Sketchs – De 2003 à 2008
  • Nos Nouvelles Nos Vies



Visibles chez thebookedition.com et archive.org.


À editions.liberlog.fr, comment-ecrire.fr, devenircreatif.com, quiestdieu.net, lazarus-components.org, economie-reelle.org, economieenfants.com, economiepetits.com, france-analyse.com, etrecatholique.com, moralemetiers.com.
[1]



Du même éditeur[modifier | modifier le wikicode]

  • Alors vous voulez tout savoir sur l'économie ? Lyndon Larouche
  • Mon Père m'a Dit
    Elliott Roosevelt
  • Les Principes de la Science Sociale


Henry Charles Carey

Préface[modifier | modifier le wikicode]

Vous avez choisi de vous intéresser à l'économie. Sachez que cette matière englobe les autres matières. Autrement dit cette matière influence les stratégies scientifiques des autres matières, en mal ou en bien, en mal avec l'économie monétaire, dont l'unique but est de faire croire au Dieu argent, en bien, avec l'économie réelle, aussi appelée économie physique. L'économie physique consiste à comprendre la notion d'infini, que l'on retrouve dans la vie ou le cercle. Cette économie réelle indique que la société humaine va croissante, que l'on peut verdir les déserts avec le Thorium, pour recycler des déchets. Avec l'économie réelle on peut aller dans l'espace avec la fusion nucléaire, écologique, afin de quitter, quand il le faudra, notre berceau, la Terre. Le nucléaire, c'est ce qu'il y a à l'intérieur d'un atome, ce qu'on croyait insécable. Le nucléaire devrait être appris à l'école, tout comme la musique, philosopher, comprendre nos limites, apprendre à apprendre, l'économie, la physique quantique, ce qui permet de comprendre le nucléaire, l'enfance d'Einstein et sa théorie de la relativité, ce qui permet de comprendre l'univers. C'est votre recherche de vérité, aidée par ce livre, qui vous aidera, à devenir suffisamment rebelle, pour devenir un génie, en cherchant vers vos limites, en vous orientant par l'économie. Commencez dès à présent à écrire un poème, c'est à dire des demi-phrases couplées se finissant par la même syllabe, avec des métaphores, c'est à dire avec des comparaisons sans comparateur, afin d'aller vers une vérité, puis votre vérité, enfin vers la vérité scientifique.


Comprendre l'humain[modifier | modifier le wikicode]

Qu'est-ce que la valeur  ?[modifier | modifier le wikicode]

mercredi 11 décembre 2013


Nos parents nous disent souvent "Trouve un travail pour gagner ta vie !". On voit en 2013 qu'il devient de plus en plus difficile de trouver un travail. Adam Smith, le gourou de l'économie actuelle, explique que c'est le travail qui est la valeur. Pourtant quand quelque chose est rare, il a plus de valeur, sans même qu'il y ait du travail à fournir.

Quand Robinson Crusoé est arrivé sur une île inhabitée, il n'était pas fier. Il vivait comme un animal avec les premiers fruits qu'il a trouvés. Ne pouvant se nourrir que de fruits, ceux-ci avaient une forte valeur.

[[Image:|top]]
La hache permet de créer des champs

En créant du feu, il pouvait survivre et mieux manger. La nourriture durait plus longtemps. Ensuite il a créé un arc et des flèches, avec une tente qui pouvait être facilement détruite par les animaux sauvages, quand le feu s'arrêtait. Cette tente avait pourtant beaucoup de valeur. Elle lui permettait, avec le feu, de dormir.

Seulement, il fallait passer beaucoup de temps à chasser. Le gibier a donc pris plus de valeur que les fruits à ses yeux. Il a pu créer, avec des recherches et sa théorie, un hameçon. Cela lui a permis de créer une canne à pêche. Le gibier a alors été mis en concurrence avec le poisson. Le poisson nécessitait moins de travail, mais a pris de la valeur, parce qu'il fallait pouvoir en attraper. Quand on ne pouvait aucunement en attraper, il n'avait aucune valeur.

Puis il rencontre un autochtone. Pendant que l'un permet la survie des deux, l'autre élabore une hache, puis une maison, puis un filet. La tente devient inutile et la maison peut être facilement construite à deux. La puissance d'association rend les compères heureux. En effet le filet permet de diminuer la valeur du gibier et du poisson, car ils en ont en profusion.

Robinson peut alors apprendre à écrire à son ami. Leur esprit n'agit plus uniquement à chercher des ressources. L'ami et Robinson élèvent leur esprit. La profusion leur permet d'élever leur raison créative. Le bien devient annexe. L'esprit et la créativité leur font élaborer et agir avec de plus en plus de perfection.

La valeur c'est donc la résistance à l'obtention d'une denrée, puis d'un outil permettant l'autonomie. L'association d'individus permet, avec les outils, d'apporter la profusion. Enfin c'est surtout l'énergie qui permet d'économiser du travail. En effet une machine-outil permet d'apporter encore plus de profusion, et donc de moins en moins de valeur aux biens et denrées.

Une industrie fonctionne mieux, avec une énergie dense, permettant de remplacer le peu d'énergie que nous pouvons fournir. Une industrie peut produire avec une seule machine des milliers de biens de même calibre. Ces produits se perfectionnent pour une utilisation simple et quasi immédiate. Cela permet de réduire la perception de la valeur.




La création du fer

[[Image:|top]]

Seulement, un pays qui possède des industries avant les autres, aura tendance à favoriser ses industries. Il les protégera en exportant ses produits manufacturés, afin d'obtenir les meilleures matières premières, pour augmenter la qualité de ses industries. C'est ce que fait la Chine en 2013. C'est que nous avons fait pendant les 30 glorieuses. La Chine a protégé ses industries et peut donc bénéficier des meilleures matières premières. Pour la Chine, l'esprit a beaucoup de valeur.


Source[modifier | modifier le wikicode]


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Que souhaites-tu avoir ? Est-ce que c'est important ?

Qu'est-ce qu'une ressource ?[modifier | modifier le wikicode]

Juillet 2018

Une ressource, c'est ce qui peut fournir ce dont on a besoin. C'est à dire que la ressource est quelque chose que l'on va chercher, que l'on transforme, pour créer des biens. Ainsi un déchet réutilisé peut être une ressource. Alors, tout peut devenir une ressource, surtout ce qui n'est pas utilisé. Une ressource est quelque chose que l'humain transforme, donc une ressource n'est pas naturelle, mais utilisable par l'humain.

Lyndon Larouche décrit que l'humain peut déterminer quelles ressources vont permettre à l'humain d'améliorer son niveau de vie. Déterminer les technologies insuffisamment utilisées. Puis définir les ressources à aller chercher permet de définir un potentiel de densité démographique relatif. Ainsi on utilisera l'économie de travail, permise par l'association et les industries, pour définir un plan de développement.

Il s'agira d'utiliser les ressources énergétiques pour alimenter les industries qui seront protégées des pays extérieurs, grâce au soutien d'une monnaie productive publique. En effet, si la monnaie est liée à la production, si elle appartient à un état, l'état-nation utilisant cette monnaie soutiendra les industries. Si la monnaie est privée, par contre, alors il s'agira de créer de l'argent pour celui qui possède la monnaie, pas de développer un pays.

L'humain ne travaille pas pour gagner de l'argent, mais pour participer à la société afin de s'enrichir. Ainsi l'économie de travail réalisée par les industries nous permettra de toujours plus nous développer dans l'univers, pour lequel la Terre fait partie.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Alors vous voulez tout savoir sur l'économie - Lyndon Larouche - Le potentiel de densité démographique relatif

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Sachant que certains pays possèdent des gisements de thorium, que la pluie abonde sur les pôles et à l'équateur, établissez un plan de verdissement des déserts.

Qu'est-ce que la richesse ?[modifier | modifier le wikicode]

Mercredi 4 janvier 2017


Beaucoup aimeraient posséder le savoir de Robinson Crusoé. En effet, il sait faire beaucoup de chose. La richesse c'est savoir utiliser ce que l'on a. Si on possède quelque chose et qu'il ne nous sert à rien, nous ne sommes pas riche. C'est plutôt que nous sommes embourbé dans nos biens.

Ainsi quelqu'un qui possède de trop devra faire vivre ce qu'il possède. Il pourra alors vouloir des personnes pour utiliser ce qu'il possède. Ces personnes, il voudra alors les posséder, pour posséder ses biens. Il recréera l'esclavage.

Si nous possédons quelque chose, que nous pouvons à la fois le réparer et l'utiliser, cet objet possède beaucoup de valeur pour nous. Nous nous sentons alors réellement riche. Ainsi, nous voudront posséder beaucoup de ces objets pour montrer notre richesse. On se crée des collections.

Fichier:Image2.png
Le travail manuel est une très grande richesse


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Que sais-je faire ?

Qu'est ce que le capital ?[modifier | modifier le wikicode]

Mercredi 4 janvier 2017


Le capital est ce qui permet la création de richesses. En effet l'argent, permettant d'acquérir rapidement des biens, favorise la création de richesses. Ainsi pour l'agriculteur, selon Henry Charles Carey, le capital c'est l'argent et la Terre. Pour l'industriel, le capital c'est l'argent et les matières à transformer.

Ainsi le capital change pour chaque profession. Pour les services, le capital peut être l'argent et l'humain, ce qui peut être dangereux. On peut orienter politiquement les services pour que leur capital soit l'argent et les industries. Il faut protéger les industries pour que les industries puissent profiter des services réellement.

Fichier:Image3.png
Notre capital est la terre en 2014

Le capital de l’humanité est donc la Terre. Ça n’est pas l’argent, qui nécessite une création à partir de papier, ou dans les banques. La Chine veut s’approprier le capital Lune, pour y prendre l’Helium 3, afin de le fusionner, pour en obtenir de l’énergie illimitée.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Que souhaites-tu améliorer ?

La culture du progrès[modifier | modifier le wikicode]

mardi 16 avril 2013


Actuellement la culture du divertissement, promue par les Beatles sans qu’ils s’en rendent compte, est une culture où la drogue est source d’inspiration, afin d’obtenir plus d’émotions. Pendant les 30 glorieuses, la culture était certes populaire, mais surtout progressiste et orientée vers l’amour de l’humanité.

Nous nous souvenons mieux des bons exemples. Le confucianisme met cela en avant. L’oligarchie est contre ce confucianisme, qui promeut l’ascension sociale par l’honnêteté, permettant alors à la population de s’enrichir réellement par le savoir, afin de progresser. Notre économie n’évolue que par notre capacité à progresser par le savoir, afin de se développer.

Les 30 glorieuses sont un prolongement de la politique de Roosevelt en France. Il est dit que Churchill a fait durer la deuxième guerre mondiale, pour que Roosevelt ne voit pas la fin de la seconde guerre mondiale. Dès qu’il fut décédé, les forces alliées furent mieux organisées. Les États-unis avaient, 25 ans après Roosevelt, une monnaie égalitaire, permettant aux pays pauvres de s’enrichir, la réserve-or. Le dollar avait une réelle valeur productive, pour quiconque l’avait en sa possession.

Les 30 glorieuses avaient une faille. À cause du taux de change variable, nous avons spéculé sur les dettes des pays pauvres. Ce taux de change variable faisait que la Chine était dépendante de ses exports en 2014. Le taux de change variable pousse à l’esclavagisme.

Cependant la population était orientée vers l’engagement. Elle avait l’amour de l’humanité. On contribuait au développement d’une humanité meilleure, grâce aux grands travaux et à la sécurité sociale en France. Il y avait la joie de réaliser le potentiel créateur. La population était heureuse.

Pendant les années 1970 il y a eu beaucoup d’assassinats. Les personnalités capables d’améliorer la société ont été liquidés. On sait que De Gaulle, le chef d’état des grands travaux, a échappé à un attentat. Il y a aussi l’assassinat de Robert Boulin, un ministre du travail. Aux États-Unis, les Kennedy et Martin Luther King ont été liquidés, ce qui a poussé les américains à croire que la malhonnêteté permettait de se faire une place dans la société.

Il n’y a plus cette culture de la métaphore, pourtant présente, encore, dans les années 1980. Ces comparaisons poétiques expriment la beauté, quand il y a une recherche de vérité. La privatisation de la monnaie a entraîné une mauvaise éducation de la population, où la créativité n’a plus été favorisée. Pourtant la créativité est ce qui nous sépare de l’animal.

La culture du divertissement pousse aux pulsions maladives, responsable de nos maux, car les classes surchargées empêchent le professeur de faire évoluer l’élève, qui devient alors émotif avec la télévision. L’émotivité et la peur créent la guerre. La rationalité et la poésie provoquent la paix, quand il y a une recherche de vérité, orientée vers le progrès.

Nous devrions tous réfléchir comme des scientifiques, pour agir politiquement. Les plus grands découvreurs étaient engagés politiquement. Ils savaient que la politique les influençait. Toute personne civilisée agit après avoir vérifié des hypothèses.

Fichier:6.png
Rembrandt explique que le pardon est beauté

Mazarin a été effacé de nos livres d’histoire. Pourtant il a créé la paix en reconnaissant les États-nations et le co-développement. La paix de Westphalie par Mazarin a créé une paix durable. L’oligarchie a voulu effacer cette mémoire ensuite, en promouvant le libéralisme et Napoléon. La France est redevenue impérialiste à cause de Napoléon. L’impérialisme ne bénéficie qu’à une petite partie de la population.

La culture grecque de la beauté permet de comprendre la beauté comme un meilleur avenir, permettant l’épanouissement de l’être humain. Or la beauté est vue, en ce moment, comme quelque chose de sensitif. La beauté est pourtant indépendante de nos sens. Beethoven a par exemple créé ses meilleures partitions lorsqu’il était sourd. Sans séparer la beauté de nos sens, nous nous faisons avoir par la culture du court terme. La beauté, c’est la beauté de l’esprit et de son mouvement, des découvertes qu’il procure sur nous mêmes, afin de devenir meilleur, grâce à notre recherche de vérité.


Sources[modifier | modifier le wikicode]



Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire sur ces auteurs.

Comprendre le mouvement[modifier | modifier le wikicode]

jeudi 5 janvier

Pour comprendre le mouvement, il faut être dans une démarche de recherche de vérité, avec transformation de l'esprit. En effet, notre esprit peut se densifier, en créant plus de lien, grâce au travail manuel et aux instruments de musique.

Tout d'abord il faut savoir que l'enfant, lorsqu'il a appris à parler et à marcher, a utilisé la réflexion scientifique. En effet, il a testé, fait des expériences, émis des hypothèses, puis, un jour, il a émis une hypothèse supérieure : « Je marche », ou « Je parle ». L'enfant est donc un scientifique né. Pourtant l'école ne développe pas l'esprit scientifique. Or le métier scientifique est le métier du futur.

[[Image:|top]]

Écrire une poésie, en se disant « si ... » permet de trouver une vérité. À force d'avoir envie d'écrire d'autres poésies, on finit par trouver sa vérité. En s'intéressant à la nature, donc à la science, on finit par trouver la vérité. Chaque question amènera, une réponse, qui poussera notre esprit à trouver une autre question. On élaborera plein d'hypothèses. Seulement notre esprit élaborera une hypothèse supérieure, quand il liera avec notre savoir, par la méditation.


Lectures[modifier | modifier le wikicode]

archive.org/details/Creer

archive.org/details/CommentEcrireDesHistoires


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Définir un thème. Écrire une poésie à propos.

Arithmétique et géométrie[modifier | modifier le wikicode]

lundi 5 novembre 2012


Les élèves se rendent compte par eux-mêmes que l’éducation scolaire est limitée. Mais cette limitation date des années 1960. Il est donc nécessaire de refonder les programmes scolaires, pour aller vers l'utile et le quotidien.

Nos programmes scolaires sont refondés tous les ans. Souvent on les simplifie. D'autres fois on ajoute des informations.

Seulement les informations ajoutées sont souvent impossibles à appliquer dans la vie courante. D'ailleurs, d'après le livre L'intelligence et l'école, même si les meilleures écoles utilisent au mieux la mixité et la pratique, il faut avouer que les professeurs ne vérifient pas si l'élève saura adapter une théorie vers une pratique.

Aussi les cours des élèves du lycée sont très ésotériques, c'est à dire spécialisés, alors qu'il est possible d'expliquer des théories très complexes avec la compréhension de la vie courante.

Fichier:4.png
Un théorème démontré
par la géométrie

Les cours de mathématiques auront tous la même démarche : énoncé de la théorie puis démonstration de la théorie. L'élève participera le plus souvent avec les exercices. Seuls les élèves ambitieux ou dociles sembleront motivés par cet ordre rébarbatif.

Avant les élèves essayaient d’utiliser la géométrie pour démontrer l’algèbre. Vous voyez dans cet article une démonstration d’une identité remarquable, par la géométrie. Ainsi, avec une telle démonstration, il est possible que l’ensemble de la classe démontre, par elle-même, une identité remarquable. En 2012, une député PS, qui pourrait se charger de remettre la géométrie au cœur des programmes scolaires, passe son temps à communiquer.

Ces orientations complexes ont un but. Seuls les élèves initiés à l'intérêt de l'école seront motivés, ce qui n'est pas forcément appris en primaire. Il y a en effet un gros travail à faire, pour faire comprendre les fondements de l'école et des matières principales.

Aussi les élèves de certains quartiers sont largement démotivés par le fait que les diplômés ne réussissent pas à trouver un travail attractif. Sachant que 80 % des embauches se font par cooptation. Il est en effet difficile pour un élève de quartier, peu reconnu, d'être pris pour ce qu'il sait réellement faire.

Ces cours rébarbatifs et mal expliqués ont aussi pour but de nous rendre émotifs, afin que l'on croit au court terme, pour que l'on ne sache pas comment faire évoluer la société. En effet les cours de comptabilité vous apprennent, d'ailleurs par des professeurs n'ayant pas pratiqué, qu'il suffit d'avoir du fonds de roulement pour qu'une entreprise aille bien. Dans les faits il faut connaître chaque secteur d'activité.

Pour aller plus loin, les courbes et les zones représentant des équations ou inéquations linéaires nous font croire, soit que le monde se comprend en deux dimensions, soit que l'on ne peut pas résoudre certains problèmes.


Fichier:5.png


Ce cône représente l'évolution démographique parfaite, avec l'énergie au milieu.

Ça ne fait pas travailler l'imagination. Or on sait qu'il existe la possibilité de comprendre plus facilement l'infini et notre économie, avec des spirales logarithmiques, ci-après. Ces spirales peuvent facilement faire comprendre l'évolution démographique dans le temps, grâce à la science.

Une explication de cette spirale logarithmique est dans la méthode Larouche-Riemann. Vous la trouverez peut-être dans certains livres d'économie. Comme vous le voyez, cette spirale utilise 3 dimensions. Cela permet de mieux comprendre certains paramètres de l'économie, basés sur la démographie, c'est à dire le cône, la création d'énergie avec la courbe intérieure. L'exemple ci-dessus est l'évolution d'un monde vivant correctement en société, démocratique et républicain.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Essayer de résoudre le doublement du carré, sans utiliser des mesures.

Comprendre la société[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi notre société se développe[modifier | modifier le wikicode]

L’ascension de la société humaine s’explique par différents facteurs. Tout d’abord Homo sapiens, depuis sa naissance, a été un individu social de plus en plus créatif et sensible. Par exemple nous avons découvert nos émotions au moment où Descartes les a dissociées. La créativité de l’humanité s’est révélée par la maîtrise de la nature et de ses pouvoirs révélés. La compréhension de la nature a permis la naissance de homo sapiens. Lorsque l’Afrique était un grand désert, les 1000 premiers homos sapiens ont maîtrisé les marées dans les plages africaines, pour ensuite repeupler la Namibie, puis, au fur et à mesure, peupler la planète, par la maîtrise du feu et la reproduction.

Lorsque homo sapiens se trouve face à une difficulté semblant insurmontable, Homo sapiens a cette faculté inégalée de gagner une sensibilité immense, pouvant, soit causer des troubles, soit réveiller en lui une créativité pratique et cognitive lui permettant d’anticiper les autres et son environnement.

La maîtrise des marées a créé l’espèce humaine. Les prophètes qu’a connus l’espèce humaine ont sans doute existé d’une certaine manière. Les écrits puis causes scientifiques ont aussi prophétisé ou caché ces humains, afin de révéler des vérités humaines pour ensuite cacher des démarches scientifiques.

Une créativité sensible réveille en certains la capacité à réfléchir avec les autres par le dialogue. Ce dialogue, mu par un gros problème résolu, qui aurait pu anéantir d’autres homos sapiens moins préparés, révèle chaque jour une vérité avec les autres. Ainsi ces humains parlent de foi en l’autre, parce que le dialogue avec la population et les plus mauvais exemples renforcent leur ego qu'ils comprennent par les autres, révélant une créativité qu'ils veulent comprendre par leur vie et leur foi.

On pourrait aussi trouver la même dynamique chez les grands découvreurs et scientifiques de l’humanité. Pour eux, la gloire ne sera pas réellement que l’on se souvienne d’eux, mais qu’on se souvienne de leurs paroles ou écrits, pour que la société évolue, afin de faire aussi bien que le créateur de la vie.

Il y a aussi en l’humain cette envie d’aller vers l’inconnu, de le découvrir. Homo Sapiens n’a pas peur des différences et l’asiatique s’est marié avec d’autres espèces humaines plus facilement. La calligraphie chinoise a commencé notre parcours philosophique. L’amérindien a réussi à diversifier les gênes humains en découvrant les terres les plus éloignées de l’Afrique. Aussi l’africain a gardé le plus grand patrimoine génétique de l’humanité. Il a cette foi inégalable en la vie, en la société, en la nature, en la science donc, malgré les épreuves traversées. Homo sapiens a créé une société avancée, par la maîtrise d’un climat difficile et d’une nature riche difficile à maîtriser. Les grecs ont continué l’envolée philosophique humaine. En transformant les marécages en champs, ils permettraient, avec les africains, de créer dans le monde un nouveau bon en avant, un développement humain par une meilleure qualité de vie.

Tous les animaux ont peur du feu, sauf l’humain. De là vient la création de l’économie humaine. La maîtrise du feu a permis de garder les aliments plus longtemps. Cela a donné plus de temps pour la réflexion et a donné envie de chercher toujours plus à maîtriser la nature. La hache a permis la sédentarité et les premières maisons. Malgré tout, nos ancêtres passaient beaucoup de temps à survivre, à travailler beaucoup pour obtenir peu. Cependant l’humain s’est spécialisé il y a 40 000 ans, au moment d’un bon démographique.

L’élevage et la culture ont permis de créer les premiers villages, avec des sociétés organisées et spécialisées. Après l’énergie de la biomasse, l’humain s’accapare alors l’énergie et le bienfait de l’élevage, pour accroître sa population avec moins d’efforts à fournir. Il ne tient qu’à une société respectant ses citoyens de respecter les animaux. La société humaine ne peut exister que par l’avantage d’autrui.

Fichier:Image21.png

Reconstitution de l’homme de Tautavel en train de tailler des outils. Salle consacrée aux premiers habitants du Roussillon dans le musée de préhistoire de Tautavel

Puis le commerce a créé l’écriture utilisée au début par la noblesse pour comptabiliser. L’association entre les individus et les sociétés s’est accrue. Ces différents bons technologiques peuvent se résumer ainsi : L’économie de travail grâce à l’énergie, par l’association des éléments, puis des humains et des sociétés.Les sociétés qui maîtrisent le mieux l’économie de travail sont aussi les plus cultivées et les plus riches.

Seulement, des dirigeants cultivés ne sont souvent pas aussi sensibles que leurs parents, n’ayant pas eu à résoudre de gros problèmes. Ce défaut de toutes nos sociétés révèle alors notre caractère animal. Ce défaut est résolu par la population créative et politisée de l’humanité, souvent peu nombreuse, car être créatif demande à se confronter à la vérité des autres. Si cette population est mise à mal, une société ou civilisation est alors anéantie. Si la population créative est augmentée ou favorisée, de grands bons industriels puis scientifiques ont lieu, dont la cause est due au développement de la sensibilité créative, au mépris des lobbies ou pouvoirs jaloux. C’est ainsi que la société humaine se développe constamment, les écrits gardant les acquis.

Plus les personnes complémentaires ou les familles seront proches, plus le dialogue et l’association seront favorisés, plus il y aura de richesses intelligibles et matérielles, plus ce dialogue et cette association permettront de réaliser des outils ou denrées élaborées et de qualité. Une société qui aura compris cet enjeu se développera très vite. De grands noms se créeront dans la population sensible et créative. Ainsi une société, appelée empire, qui individualisera se perdra parce que l’humain ne se comprend que par le lien et le dialogue. Les liens entre idées permettent l’association des éléments.

Il reste toujours des éléments qui demandent à révéler leurs pouvoirs. Il reste toujours des champs à créer, plus qu’on ne l’imagine. L’humain a cette créativité qui permettra à sa société d’égaler Dieu, en découvrant l’organisation de l’univers.


Histoire du Développement[modifier | modifier le wikicode]

L'humain a pris des risques pour s'approprier le feu, ceci afin de se protéger des animaux. Puis, l'élevage et l'irrigation ont permis un nouveau développement. Les personnes se donnaient pour acquérir des biens. On devenait esclave pour acquérir. On a alors enregistré les dettes des esclaves pour créer la monnaie scripturale.

Les chinois puis les grecs ont créé la monnaie fiduciaire, celle des billets pour les chinois et des pièces pour les grecs. Les chinois utilisaient un arbre caché secrètement pour les billets. Les grecs ont utilisé les métaux. Mais la monnaie chinoise prenait surtout de la valeur par ce qu'elle permettait d'acquérir, la soie en Europe. La Russie s'intéressait à d'autres richesses chinoises.

C'est l'empereur chinois qui appliquait son sceau sur les billets, validant les billets chinois. Ainsi, la finance chinoise ne s'est pas créée, grâce aussi au confucianisme. Les chinois ont créé les premières machines à vapeur. Seulement, ils se font alors attaquer par les Huns.

Nicolas De Cuse, pour la notion d'infini, puis l'astronome et technicien Kepler avaient tous deux révolutionné la science européenne. Kepler avait trouvé la trajectoire des planètes et parlait ensuite d'harmonie, harmonie signifiant mathématiques. Kepler pensait que, pour que l'espace puisse s'organiser, il lui fallait une ou des âmes. Les mathématiques de l'harmonie furent repris par Jean Sébastien Bach pour le clavier bien tempéré, puis plus tard par Leibniz et Pascal.

Sous Louis XIV, Colbert voulu restaurer le mouvement des cathédrales, en se protégeant de l'Empire Britannique. Il décida de détruire le trafic de Fouquet, pour protéger les manufactures françaises de l'import anglais. Cela permis de créer les futures industries françaises. Seulement Colbert décida de n'exporter que le luxe. Alors les autres manufactures devinrent des trusts en Angleterre pour s'enrichir. Un trust est une entreprise gérée par un salarié rémunéré. Cette gestion remonte aux Croisades, où le chevalier partant en guerre remettait ses biens à un salarié.

Toujours sous Louis XIV, ce sont Denis Papin et Leibniz qui créèrent l'économie du charbon, permettant plus tard le train et le bateau à vapeur. Leibniz améliora la notion d'infini de De Cuse, pour parler de développement par l'économie de travail.

Lazare et Sadi Carnot définirent la thermodynamique, sous Napoléon, pour créer plus tard les pistons et le moteur à combustion, nettement plus écologique. Les moteurs à combustion permirent les grands travaux. Cette science fut cachée pendant 40 ans, reprise et censurée en partie par Kelvin.

Aux États-Unis, on créa une monnaie productive publique liée constitutionnellement à une banque nationale publique. Hamilton indiqua que cette banque transformerait la dette en crédit, ce qui se produisit.

Alors, Napoléon créa une banque de France privée, c'est à dire financière. Il partit en guerre. Seulement Lazare Carnot avait créé Polytechnique, les MINES et le CNAM. Polytechnique possédait des têtes pensantes allant contre Napoléon. Le CNAM permettait notamment d'enquêter sur la société française, comme le ferait un Colbert.

On découvrait au dix neuvième siècle que l'énergie était créée par un travail. On définit donc que le travail était l'énergie. La notion d'économie de travail de Leibniz était donc permise par la densité d'énergie. Henry Charles Carey définit alors les mots moteurs de l'économie réelle ou physique, mots définis dans ce livre.

Henry Charles Carey était lu dans beaucoup de pays. Carey permit le développement mondial du train. Il discutait avec Friedrich List, qui permit l'économie productive de Bismarck. L'ère Meidji au Japon fut aussi nettement influencée par Carey.

Franklin Roosevelt bénéficia des dernières écoles de Carey pour faire le ménage dans les banques par un Glass-Steagall Act, consistant à séparer les dépôts, c'est à dire l'argent des contribuables, de la spéculation, c'est à dire des actions financières. Georges Boris écrivait des articles sur Roosevelt, Roosevelt ne lisant pas Keynes, mais Carey et Hamilton.

On découvrit l'énergie nucléaire. Cette énergie si dense permettait un développement mondial. Franklin Roosevelt voulu développer l'Afrique pendant la guerre. Le plan Marshall, qui était monétaire, fut financier et alla à l'Europe.

Georges Boris enseigna Léon Blum, puis Pierre Mendès France et Charles De Gaulle. Charles De Gaulle et les communistes coupèrent les banques en trois, c'est à dire séparèrent les dépôts des contribuables des prêts donc des dettes et de la spéculation. Il y a toujours cette crainte chez les économistes français que les prêts ne permettent pas la séparation bancaire de Roosevelt.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire et chercher sur Colbert et Denis Papin.


De la cellule à la société[modifier | modifier le wikicode]

Vendredi 10 février 2017

De la même manière que l'individu est formé de cellules ayant une spécialité, la société est formée d'individus ayant un métier. Chacun va dans le sens du tout. Chaque individu est une cellule de l'organisme société. Chaque entreprise est un organe de cette société, agissant pour elle-même et les autres, séparément et pour le tout. Plus les organes ou métiers sont spécialisés, plus le corps ou la société peut réaliser des objectifs différents.

Ainsi, il va de soi qu'il faille une tête à une société. Sinon on ne pourrait coordonner les cellules, les humains. On ne pourrait répondre au court terme. Tout comme on ne sait pas pourquoi la vie s'organise, on ne sait pas pourquoi la société s'organise. Ainsi chaque individu agit pour lui-même et le tout. S'il ne le fait pas, les autres cellules se doivent de chasser la cellule ou l'individu. La cellule utilisera l'immunocompétence. L'humain utilisera la politique. Il s'agira alors pour la cellule ou l'humain de sentir la responsabilité du tout, de diriger au lieu de participer, afin que la direction reprenne le contrôle du tout.

Fichier:Image19.png

Les cellules se reproduisent comme se reproduisaient les premiers animaux

Il est très difficile, pour un corps, de chasser les cellules cancéreuses. En effet, les cellules se comportent individuellement. Alors, la société, elle, ne peut recevoir d'aide de l'extérieur, mise à part celle de Dieu, pour se réorganiser. Ainsi se pose le questionnement de savoir si Dieu organise notre société, quand elle va mal.


Lectures[modifier | modifier le wikicode]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Monadologie


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi la société s'organiserait-elle ?

Histoire de l'économie physique[modifier | modifier le wikicode]

vendredi 19 juillet 2013


L’économie physique vous explique comment les richesses, pouvant pour certaines s’acheter, sont produites. Elle indique aussi comment il est possible de croître la population, en augmentant le niveau de vie, grâce à la créativité humaine. La créativité humaine agit sur la production agroalimentaire et industrielle.

En Grèce il y avait beaucoup de citoyens libres. Les grecs de l'antiquité utilisaient des esclaves dans leur industrie, parce qu’il n’y avait pas les machines à moteur. Cela vous paraît évident mais ce principe de moindre action est remis en question aujourd’hui. En effet, en 2013, beaucoup se plaignent des machines-outils. Le problème est avant tout que la France n’en fabrique plus.

L’esclavagisme et les guerres ont causé l’implosion des civilisations grecques et romaines. Cela mit fin temporairement aux découvertes scientifiques grecques.

Les grecs utilisaient beaucoup la géométrie dans les mathématiques. Ils ont ainsi défini le principe de moindre action. Ce principe permet de créer facilement des figures géométriques. Cela leur permettait d’élever leur esprit pour comprendre comment construire dans l’espace. Aujourd’hui encore, la géométrie est essentielle pour comprendre l’infiniment petit. Or elle est insuffisamment enseignée depuis les années 1960.

Au XVe siècle, Nicolas de Cuse définit le principe de minimum maximum, lié avec la transformation d’arc de cercle en droite. Cette démonstration est issue du principe de moindre action des grecs. Nicolas de Cuse démontre aussi qu’il est impossible de créer un cercle avec un polygone. Il met donc en avant la notion d’infini, présente partout dans l’univers et dans la vie.

Au XVIe siècle, Kepler a géométriquement déterminé le poids de la terre en comprenant les trajectoires elliptiques des planètes du système solaire.


Fichier:Images4.png


Le cosmographe

Avant les trajectoires des planètes n'étaient pas comprises. Pour comprendre les trajectoires des planètes, Kepler a créé le cosmographe. En créant le cosmographe, Kepler a ainsi créé les fondements de la physique mathématique, dépendante de la géométrie. Kepler n'aurait jamais pu déterminer la masse de la terre sans son cosmographe.

Pourtant, en 2013, la géométrie est enterrée au lycée en France. On dit que c’est pour spécialiser les élèves. Seulement beaucoup d’élèves deviennent alors dépendants de leur propre connaissance, et sont incapables d’évoluer pour que la science évolue. Pourtant, trouver de nouvelles idées fait le scientifique. La géométrie de Kepler a pourtant permis de grandes découvertes.

Léonard de Vinci a créé beaucoup de machines au XVe siècle. Vous pouvez voir toutes ses créations dans différents livres d’images. Léonard de Vinci a créé toutes sortes d’engrenages, permettant d’élaborer une machine à vapeur. Il utilisait le principe de moindre action, permettant de gagner en efficacité.

La machine à vapeur va être ensuite élaborée par Denis Papin, au XVIIe siècle, grâce à la découverte d'alliages plus résistants. Denis Papin a été le collaborateur de Leibniz. Leibniz a voulu utiliser le principe de moindre action pour révolutionner l’exploitation minière. Les travaux de Leibniz vont de la philosophie à la science, en passant par l’économie. Leibniz a sublimé le principe de moindre action. Ce principe est présent dans l’économie physique pour résoudre les problèmes liés à l’esclavage. En effet les machines de l’époque, même si elles apportaient des emplois qualifiés, nécessitaient un gros travail physique.

Leibniz a fourni ses travaux à la Russie de Pierre Ier, qui a sublimé au XVIIIe siècle la Grande-Bretagne dans l’exploitation minière. Christiaan Huyghens, autre collaborateur de Leibniz, va permettre l’élaboration des moteurs à combustion, beaucoup plus tard cependant.


Fichier:Images5.png


La machine Carnot ressemble à un piston

Au XIXe siècle le physicien Sadi Carnot comprenait que la géométrie permettait d'englober des phénomènes physiques, afin de construire des machines.

Il élabore le premier système permettant de comprendre l'utilisation de la chaleur, sur laquelle nous avons encore des découvertes à effectuer. Sadi Carnot montre très clairement qu'il existe des moments de contraction et de détente d'air dans sa machine agitée par la chaleur.

Ce système permet de comprendre la thermodynamique, la science de la chaleur. La thermodynamique a permis d'élaborer ensuite les moteurs à combustion. À ce sujet la thermodynamique consiste à dire qu'il y a des mouvements de chaleur, même si Lord Kelvin a voulu démontrer qu'il n'y a en aurait plus, au bout d'un certain temps. Ce sont les travaux de Lord Kelvin qui ont tenté de faire croire que tout se raréfiait. Cela est chaque jour contredit par les trouvailles scientifiques.

Là encore, la géométrie et le principe de moindre action vont permettre de créer le moteur à combustion. L'invention du moteur à combustion va permettre, avec le pétrole, de donner la possibilité à l'être humain d'abolir législativement l'esclavagisme. Les moteurs nous permettraient aujourd'hui de prétendre à une civilisation humaine créative. C'est ce qu'ont élaboré Alexander Hamilton, Friedrich List et Henry Charles Carey avec la banque d'état. Cette banque crée une monnaie productive publique, un crédit permettant des grands travaux, qui appartient au peuple avec un protectionnisme utile.

Les livres de Friedrich List et Henry Charles Carey sont dans le domaine public. Vous avez, dans ces livres, l'ensemble des systèmes économiques expliqués. Dans le livre de Friedrich List, la partie sur l'Espagne et le traité de Méthuen apprend beaucoup sur les failles de l'économie monétaire, où l'on voit que Adam Smith, le gourou de l'économie actuelle, est réellement un idiot notoire, qui ne sait même pas comment fonctionne un entrepreneur.

La méthode Larouche-Riemann est une démonstration des travaux de Nicolas de Cuse sur l'action conique auto-similaire. Leibniz a engagé des travaux dans cette théorisation de l'économie humaine avec l'action circulaire. Riemann a continué le travail, permettant à Lyndon Larouche de préciser l'utilité d'une telle méthode, permettant par ailleurs de voir les crises de dessiner, tout en proposant le développement humain. Cette action circulaire permet maintenant de comprendre l'évolution économique et démographique humaine. Elle remplace les graphiques 2 dimensions, ne permettant pas de comprendre l'évolution de l'économie humaine.

Notre raison créative nous a toujours séparé de l’animal, comme l’explique Friedrich Schiller. Il est d’ailleurs possible de créer une société où chaque citoyen évolue, une société de chercheurs. Le protectionnisme utile, qui consiste à protéger l'industrie et l'agriculture, permet d’accéder à ce genre de société en protégeant la créativité humaine. Quand on a goutté à la créativité on a envie d’évoluer.

L’économie monétaire, en faisant pression sur la production avec le fameux rapport qualité-prix, fait pression sur les industries, casse toute possibilité de protectionnisme à la Roosevelt, puis à la Mendès France ou à la De Gaulle, permettant à chaque peuple de faire valoir sa raison créative. Le protectionnisme à la Roosevelt permet d’éradiquer toute forme d’usure, notamment avec une monnaie équitable à véritable valeur productive. Roosevelt avait cette envie compréhensible de développer l’Afrique, ce que la France n’a malheureusement pas voulu faire. Quand on développe l’autre on se développe soi.

L’économie physique explique qu’une économie humaine doit se gérer humainement, c’est-à-dire en protégeant et en englobant la créativité humaine. L’économie physique est une économie englobant le principe de moindre action, possible grâce aux énergies denses. On parle alors d’économie de travail grâce à la densité de flux d’énergie. Les machines vont, en effet, permettre aux ouvriers d’être plus tranquilles, encore faudrait-il qu’ils soient favorisés.

Les découvertes ci-avant ont permis un potentiel de densité démographique relatif. C'est à dire qu'elles ont ou auraient permis à la population de croître en augmentant le niveau de vie. Autrement dit, une population qui utilise une invention permettant un potentiel plus élevé de démographie se trouve dans l'abondance, si elle fait les bons choix politiques.


Lectures[modifier | modifier le wikicode]

http://www.solidariteetprogres.org/approche-leibnizienne-science-economique


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi pouvons-nous nous développer ?

Histoire de l'énergie[modifier | modifier le wikicode]

Samedi 20 octobre 2012


Contrairement à ceux qui croient que l'argent est une richesse, alors que ce n'est qu'un moyen d'en avoir, il faut savoir que l'énergie est la base essentielle de notre économie. En effet nous avons en tête les révolutions technologiques, comme le domptage du feu puis de l'animal, puis celui de l'énergie fournie par le soleil et l'eau, puis celui des énergies fossiles, enfin l'évolution vers la science des isotopes, c'est à dire le nucléaire, ce qui constitue la matière.

Pourquoi l'énergie ?

Il convient d'abord de dire que toutes les énergies dont nous disposons sont naturelles, et que la nature contient aussi l'ensemble de l'univers, que nous essayons maintenant de maîtriser. L'humain ne fait que manipuler la nature grâce à la science et à sa créativité.

Ensuite nous ne pouvons être nombreux sur la planète que grâce aux énergies permettant de :* Chauffer pour empêcher les maladies.

  • Maîtriser la nature avec les outils industriels et la science.
  • Nous donner du temps pour réfléchir afin de faire évoluer notre science et notre industrie.


Ainsi on peut dire que notre économie est basée sur l'énergie, pas sur l'argent. En effet, les atomes, qui composent la matière, sont de l'énergie inerte.

Le feu

Au départ nous avions besoin de grands espaces pour nous nourrir, car nous vivions de la chasse puis de la cueillette. La chasse sans l'énergie fournie par le feu ne permettait pas de survivre suffisamment longtemps, car le feu nous permettait de chauffer les aliments afin de les conserver plus longtemps. Nous nous sommes vite sédentarisés avec la cueillette, mais nos premières villes était minuscules, car il fallait à l'époque une surface de 10 km2 par habitant pour survivre grâce au feu.

Les énergies de la biomasse, que nous évaluons à 4 000 en production d'énergie théorique, avec l'utilisation du feu, nous ont permis de connaître un premier bon. On a connu le solaire, qui permet d'une certaine manière de connaître de l'efficacité avec les moulins à vent et les fours solaires.

La maîtrise de la faune et de la flore

L'irrigation et l'élevage nous ont alors permis d'augmenter les gains par surface. Puis l'écriture, nécessaire à la finance permit de mettre par écrit les réflexions de nos scientifiques et penseurs, dont certains, comme Aristote, ont défini que la démocratie réelle, donc participative, permet d'optimiser une société pour servir l'humain. Les grecs ont ainsi défini qu'une société basée sur l'esclavage des personnes ne sert pas l'humain, court donc à sa perte. Ainsi les esclaves ne créent pas suffisamment de travail pour le reste de la population, entraînant les famines et une implosion de la société.

L'énergie du soleil

Il faut savoir que, d'après les scientifiques et le livre définissant l'économie, de Lyndon Larouche, l'énergie fournie par le soleil est de 0,2 kW/m2. Le moulin à vent fut ainsi une belle invention, car il permit de maîtriser une partie de l'énergie fournie par le soleil. Cette énergie était directement transformée en travail d'outils, qui n'avaient pas besoin de fonctionner à plein temps. Ainsi le pain est, depuis, plus facilement assimilé. Alors, une éolienne ne pourra pas fournir un travail aussi optimisé qu'un moulin à vent de la même époque. En effet une éolienne va transformer le vent en électricité, elle-même de nouveau transformée en travail d'outils ou en chaleur.

Le photovoltaïque que l'état sur-finance en 2011 est en lui-même pire que les agrocarburants. En effet au moins, avec les agrocarburants, il y a des plantes, alors que les panneaux photovoltaïques remplacent les plantes. Ainsi les serres solaires coûteuses, mises en place par des rentiers, empêchent aux plantes qui sont à l'intérieur de pousser au mieux. En plus le coût en énergie d'un panneau photovoltaïque est considérable, alors que, rappelons le, l'énergie fournie par le soleil est de 0,2 kW/m2. Enfin comme les éoliennes il est préférable d'utiliser des fours solaires, ou bien des panneaux solaires à eau chaude, pourtant peu efficaces, plutôt que de passer par l'intermédiaire électricité.

Les moteurs

À l'époque de la première révolution industrielle, nous avons trouvé des sources d'énergie plus denses que la biomasse, comme le charbon, de valeur 8 000, à la première révolution industrielle. Puis le pétrole, de valeur 11 000, ensuite la liquéfaction du gaz, de valeur 12 500. Le charbon, qui a pourtant permis moins d'esclavagisme, est très polluant et radioactif avec le carbone 14. Il a pour vocation à remplacer le nucléaire, selon les pseudos-écologistes. En effet, les énergies solaires ont besoin du charbon pour la fabrication, mais aussi pour les moments où le soleil n'est pas présent suffisamment.

Le moteur à explosion a, alors, permis de mieux maîtriser la nature. On a ainsi pu réaliser des grands travaux permettant de stocker l'eau, puis de s'en servir en inventant l'hydroélectricité. L'ensemble des barrages que nous avons construits ont alors apporté à la nature une expansion sans précédent. Il est à noter qu'il reste encore des grands travaux à effectuer, notamment celui de rediriger des grands fleuves, allant directement vers la mer, vers les déserts, servant actuellement et pour certains à l'élevage, malheureusement.

La fission puis la fusion

En 1942 a été découvert la fission de l'uranium, de valeur 1 000 000 0000. Elle a donc eu vocation à être utilisée ensuite. Cette énergie n'est pas suffisamment dense et stable comparée à la fission thorium-uranium, qui aurait pu être utilisée dès le début des réacteurs nucléaires.

Lyndon Larouche, le scientifique et économiste américain ayant déterminé la crise d'aujourd'hui dès les années 1950, indique que le nucléaire est certes coûteux pour la création de réacteurs, mais que l'énergie provenant des atomes, et non plus des liaisons au sein des molécules, permet de dégager une énergie considérable, permettant suffisamment d'énergie non seulement pour le travail de nos outils, mais aussi de notre chauffage. Sachant que la science des isotopes et donc des atomes est plus productive en énergie que la science des liaisons chimiques et des molécules, nous pouvons donc disposer d'une énergie considérable en cassant, voire en fusionnant des atomes.


Fichier:Image5.png


La fusion du deutérium avec le tritium donne de l'helium

Les écologistes sont d'accord pour dire que la fusion est écologique. Seulement ce que beaucoup ne disent ou ne savent pas c'est que les étapes qui mènent vers la fusion permettront de brûler les déchets des centrales de la génération précédente. C'est pour cela que l'on dit que les EPR ne créent pas de nouvelle génération de centrales. Ces centrales sont des centrales à uranium.

La fission nucléaire aurait dû être celle du thorium, 4 fois plus présent que l’uranium, permettant des centrales ayant existé, produisant 4 fois moins de déchets 100 à 10 000 fois moins durables pour la plupart. Ces centrales au Thorium ont été testées dans les années 1960 à Oak Ridge pendant 4 ans. Déjà les réacteurs à sels fondus existaient et permettaient moins de risques.

Ainsi les centrales de génération suivante pourront être arrêté beaucoup plus facilement qu’actuellement. Le thorium aurait dû être un choix orientant nos pays vers la paix. La fission a pour seul objectif la mise en place de la fusion nucléaire, par l’hydrogène voire plus facilement par l’hélium 3 et le deutérium, permettant de brûler les déchets de la fission nucléaire.

Les déchets nucléaires peuvent en fait redevenir stables avec le projet pilote MYRRHA. Autrement dit, des déchets peuvent retrouver une forme normale. L'énergie du thorium est la plus stable que l'on connaisse. Les réacteurs au thorium tels que le mini-FUJI et un vieux projet allemand peuvent être arrêtés en produisant moins de déchets, voire en recyclant des déchets. L'énergie nucléaire est utilisée au tiers. Cependant les 2 tiers restants permettraient de chauffer des villes avec une perte minime. On pourrait aussi recharger les voitures à hydrogène ou à pile à combustible. La technologie permet maintenant cela.

Le thorium-uranium permettrait de réutiliser les bombes atomiques, pour produire de l'énergie avec le plutonium. Mieux il permettrait cette fois-ci d'améliorer la nature en verdissant les déserts, avec notamment la dessalinisation de l'eau de mer, près des côtes et le pompage en masse au-dessus du Sahara. En effet de l'eau passe en dessous du Sahara pour aller dans la mer.

Il n'est donc en aucune manière question de baisser la production d'énergie, par ailleurs propre avec le thorium et MYRRHA. Pourtant la population mondiale peut encore monter à 25 milliards d'individus. Pourtant la dépopulation a commencé et les courbes démographiques fléchissent. La finance est en train de créer un génocide en revenant à des énergies moins denses, par conséquent moins utiles.

Le danger du plutonium

En découvrant de nouveaux isotopes radioactifs dans les années 1960, les chercheurs ont été orientés vers la production du plutonium, le déchet permettant l'arme nucléaire, aujourd'hui inutile parce que la plupart des pays puissants l'ont. Nos politiques agissant d'ailleurs plutôt comme des enfants ne comprennent pas les dangers de cette puissance. Ou bien ils ne les connaissent qu'après y avoir réfléchi, comme Paul QUILÈS. Paul QUILÈS indique que le désarmement nucléaire implique une coopération active entre les pays, basée sur l'utopie. Cheminade parle de développement.

Transformation d'énergie

Nous transformons des énergies vers d'autres énergies afin de pouvoir les utiliser. Il y a de la perte à chaque conversion. Le nucléaire permet de faire ce qu'on faisait déjà, avec des possibilités supplémentaires. Le thermique est central dans l'utilisation d'énergie. On peut passer d'une énergie à l'autre avec des pertes. Le chimique, la mécanique et le nucléaire permettent par exemple de créer de l'électrique, pas en quantités équivalentes. L'électrique est réutilisé vers d'autres énergies.

La production d'énergie et la croissance sont intimement liées. Les sources d'énergie les plus longues de durée de vie sont l'uranium avec 300 ans de durée, le charbon avec 800 ans de durée pour l'instant, et le thorium-uranium avec une durée de vie de 10 000 ans si on la mettait en place dès maintenant. Ces énergies pourront ensuite être remplacées par la fusion. La torche à fusion permettra de recycler les déchets très facilement. 


Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_du_thorium
  2. http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur-economie - livre sur l'économie
  3. http://www.espace-sciences.org/conferences/mardis-de-l-espace-des-sciences/energie-nucleaire-de-la-production-d-electricite-a-la-gestion-des-dechets
  4. http://www.geowiki.fr/index.php?title=Monazite-%28Ce%29
  5. http://www.mindat.org/min-2752.html



Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Faites des recherches sur le thorium.

Décrire scientifiquement des métiers[modifier | modifier le wikicode]

lundi 10 mars 2014


En 2017, les médias et des écoles essayent de nous faire croire que l’argent serait un but, alors que ce n’est qu’un moyen d'obtenir certaines richesses. Pour faire cela ils essayent de pervertir des métiers. Il y a évidemment des métiers plus pervers que d’autres. En même temps ils nous disent que tout le monde serait honnête sauf l’étranger.

[[Image:|top]]
Le métier d'agriculteur est noble

Il nous est très difficile de décrire scientifiquement la logique de notre propre métier. Cela tend à nous remettre en cause. Je pense que mon métier d’informaticien nécessite l’achat d’ordinateurs. C’est parce qu’il y a beaucoup d’informaticiens en France qu’on est engagé dans le tout numérique, consistant à importer des ordinateurs venant d’Asie, pour détruire nos industries. L’informaticien fait donc un peu la loi. Mais il n’y a pas que lui qui la fait. Voici un extrait du livre "Les Principes de la Science Sociale" de Henry Charles Carey. Le trafiquant est, selon Henry Charles Carey, celui qui achète à bas prix pour vendre cher, selon le fameux rapport qualité/prix. Voici la réponse à cette fameuse question : Pourquoi un empire finit par imploser ?

« Pour les individus qui vivent du travail d'appropriation, l'accroissement du commerce n'est pas désirable, son développement étant partout accompagné de la diminution dans l'éclat et la magnificence de ceux qui veulent diriger les mouvements de la Société en vue de leur avantage personnel. L'homme d’État profite de son isolement à l'égard de ses semblables, et il en est de même de l'homme de loi, du trafiquant, du grand propriétaire d'une terre mal cultivée, et de tous les autres individus appartenant aux classes, dont les moyens d'existence et de distinction sont dus à leur intervention, entre ceux qui produisent les denrées et ceux qui en ont besoin pour leur consommation. Tous ces individus recueillent un profit temporaire, en empêchant la continuité du mouvement dans la société ; et plus est grand leur pouvoir d'agir ainsi, plus est considérable la part proportionnelle du produit du travail qui leur revient, et plus est faible celle qui reste à partager entre les travailleurs.

Le courtier ne désire pas que ses commettants puissent se réunir et arranger leurs affaires sans son intervention. Le contraire est tellement vrai que, plus les distances qui les séparent sont considérables, plus il peut facilement amasser une fortune à leurs dépens, achetant, pour lui-même à bas prix et à leur détriment, lorsque les prix sont bas, et vendant pour son compte, et de plus aux dépens de ses commettants, lorsque les prix sont élevés. Le propriétaire d'esclaves vit en empêchant l'association parmi ces individus qui lui appartiennent, exigeant d'eux qu'ils lui apportent les denrées qu'ils produisent, et qu'ils viennent à lui pour toutes celles qu'ils ont besoin de consommer. Le voiturier n'ignore pas que plus les obstacles sont nombreux entre le producteur et le marché où il vend ses produits, plus sera considérable la demande de chevaux ou de voitures, et plus sera forte la proportion des denrées qu'il retiendra à titre de compensation pour ses services. L'armateur se réjouit lorsque les individus sont forcés de se séparer les uns des autres, ainsi que cela a eu lieu dans la dernière guerre de Crimée ; ou lorsque la pauvreté les force d'abandonner leurs foyers pour émigrer vers des contrées lointaines, parce que cet état de choses amène la demande de navires. Il se réjouit également lorsque les récoltes sont abondantes, et que la quantité qui a besoin d'être transportée, s'accumule constamment, amenant une hausse dans le prix du fret. Les intérêts réels et permanents de toutes les classes d'individus sont uns et identiques ; mais leurs intérêts apparents et temporaires sont différents ; et c'est pourquoi nous voyons les individus et les nations s'occupant constamment de poursuivre les derniers, à l'entière exclusion des premiers. Aveuglés par l'idée du profit et de la puissance du moment, les grands hommes de la Grèce et de Rome, ne tinrent aucun compte de ce fait, qu'ils épuisaient constamment les forces de la société dont ils faisaient partie ; et suivant leurs traces aveuglément, ceux de Venise et de Gênes, de la France et de la Hollande, de l'Espagne et du Portugal, ont suivi une marche exactement semblable, et toujours accompagnée des mêmes résultats.

Il en a été de même, invariablement, par rapport au trafiquant, dont le plus vif désir a toujours été de maintenir à son plus haut point, et même d'accroître le besoin qu'ont les individus d'user des instruments de transport et de limiter même ce besoin à l'usage de l'instrument qu'il possédait lui-même. Plus ce but put être complètement atteint, plus devint complète aussi la centralisation du pouvoir, — plus devinrent splendides les lieux où les échanges devaient s'effectuer nécessairement, — et plus fut grande la prospérité temporaire du trafiquant ; mais plus rapide aussi fut sa décadence et plus complète sa ruine. Les Phéniciens et les Carthaginois, les Vénitiens et les Génois, les Espagnols et les Portugais, les citoyens des villes anséatiques, et leurs rivaux les Hollandais, se montrèrent en tout temps impitoyables dans leurs efforts pour forcer les habitants de leurs colonies à venir dans leurs ports et à faire usage de leurs navires. En même temps qu'ils cherchaient ainsi à accaparer le pouvoir comme moyen d'obtenir la richesse, tout ce pouvoir était employé dans le but de maintenir à son apogée la charge imposée aux autres peuples, par suite de la nécessité d'effectuer les changements de lieu. Ceci, en outre, leur donna des avantages pour l'achat des matières premières, en les leur faisant accumuler dans leurs ports, et les soumettant, conséquemment, comme aujourd'hui, à de lourdes charges et à des risques considérables, et des avantages égaux pour le reste de ces matières, lorsqu'elles furent fabriquées et prêtes pour la consommation. C'est ainsi qu'ils s'enrichirent momentanément, tandis qu'ils appauvrissaient considérablement tous ceux qui dépendaient de leur assistance, précisément, ainsi que nous le voyons aujourd'hui, par rapport aux individus et aux compagnies qui trafiquent avec les malheureux aborigènes de notre continent occidental, avec la population mexicaine, avec les Finlandais et les Lapons de l'Europe septentrionale, les indigènes des îles de l'Océan Pacifique et ceux de l'Afrique.

Épuisant les peuples avec lesquels ils trafiquaient, ils trouvèrent une difficulté perpétuellement croissante pour l'entretien du trafic, par suite de l'accroissement constant des famines et des épidémies, telles qu'on en voit sévir si fréquemment, de nos jours, en Irlande et dans l'Inde. A mesure que la population diminuait, on voyait diminuer en même temps le pouvoir d'entretenir les routes et les ponts qui la conduisaient au marché, soit pour vendre les misérables produits de ses terres, soit pour acheter les denrées nécessaires à sa consommation ; état de choses que l'on voit maintenant en action à la Jamaïque et en Irlande, dans l'Inde et au Mexique ; dans tous ces pays la variété dans les produits de la terre diminue constamment, en même temps qu'il y a tendance correspondante à la diminution dans leur quantité. Nulle part cet état de choses ne se révèle d'une façon plus éclatante qu'en Turquie ; C'est à propos de ce pays qu'un voyageur moderne s'exprime ainsi : « Dans chaque canton, la plus grande partie des classes agricoles cultive les mêmes articles de produit et suit la même routine de culture. Conséquemment, chaque individu possède en surabondance les articles que son voisin désire vendre. (7) » C'est là précisément la situation qui existe au Brésil et dans l'Inde, dans la Virginie et la Caroline. Sous l'empire de pareilles circonstances, — le pouvoir d'entretenir le commerce étant nul, — le pauvre cultivateur se trouve soumis «à la tendre compassion » du trafiquant, dont le pouvoir à son égard augmente, avec la diminution de la possibilité d'entretenir des relations avec ses semblables ; et de là vient que ce cultivateur est tellement asservi. Tels sont les résultats qui dérivent nécessairement de ce fait : l'homme devenu un instrument dont se sert le trafic ; mais que celui-ci ne réussisse pas à profiter d'une telle injustice, c'est ce qui est prouvé, par la décadence et par la chute définitive des sociétés dont la prospérité était due exclusivement à ce même trafic. »


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Réexpliquer à sa manière le mouvement du commerce et du trafic.

Qu'est-ce que l'appropriation ?[modifier | modifier le wikicode]

vendredi 7 novembre 2014


Il est sûr que quelqu’un, qui permet à la société de mieux fonctionner, doit être récompensé du bien qu’il fait à cette société, par le fait qu’en retour il s’approprie réellement les biens qu’il utilise. L'appropriation est le mouvement de création de possédants. Le pouvoir et le libéralisme permettent aux dirigeants de faire croire aux possédants qu’ils pourront garder leurs biens, sans que ces possédants soient réellement utiles à la société.

Si vous séjournez dans un lieu que vous louez, il est admis que celui qui paye le plus ce lieu devienne propriétaire du lieu. Ça n’est pas ce qui est constaté en 2016. En effet beaucoup de propriétaires ont eu intérêt à emprunter, pour que ce soit le locataire qui paye l’emprunt. Le locataire payait non seulement la concurrence avec le nombre grandissant de nouveaux locataires. Mais il payait en plus la dette du propriétaire.

Fichier:Image7.png
Devenir propriétaire c'est être bourgeois

Les possédants veulent du pouvoir. Ce qui permet d'avoir du pouvoir sur un pays, c'est l'argent. Ainsi les possédants acceptent l’argent privé parce qu’il signifie aussi désengagement de l’état. On fait croire aux possédants que la pauvreté est pour eux une richesse. C’est ce qui est enseigné par le libéralisme et l’économie monétaire, en cachant toutefois la création monétaire. Ce désengagement de l’état permet le bordel libéral, permettant d’augmenter les inégalités. Le libéralisme, c'est croire que l'individu fait la société. Dans les faits, l'individualité est créée par la société.

Les possédants idiots croient alors que cela leur est bénéfique, parce que les inégalités augmentent. Ça ne l’est en aucune manière. En effet, ce qui est important, c’est surtout de disposer de ce qu’on utilise, afin de se savoir reconnu. Il ne s’agit pas de posséder ceux qui créent les richesses. Dans ce cas on va vers la destruction de la société, car il n’y a alors aucun intérêt à faire avancer la société, dans ce cas. Il s’agit là de pure spéculation de croire que quelqu’un d’autre puisse appartenir à soi. C’est l’illusion du pouvoir, cause de révoltes.

Après un développement du pays, tout le monde se satisfait à court terme de ce qu’il a. En effet beaucoup sont propriétaires, parce que le commerce et le développement du pays a permis politiquement à chacun de créer un travail utile, ceci contre rétribution de ce qu’a créé la population. Chacun a pu posséder par le fruit de son travail. Il y a donc beaucoup de possédants.

Cependant le libéralisme va intervenir. Après avoir rendu l’école non épanouissante, en disant que le pays ne peut plus se développer, à cause de la monnaie privée, la population se passe de l’épanouissement, croyant alors en cette peur de vivre dans un monde fini. C’est la peur qui mène alors vers le divertissement, c’est à dire à penser à autre chose. Pourtant, on est heureux quand on a trouvé réponse à ses questions.

Pourtant historiquement l’humanité s’est constamment développée, avant tout démographiquement. Beaucoup de projets de développement attendent dans les tiroirs, surtout en Afrique. On peut, avec la densité d’énergie à disposition et les canaux, verdir les déserts ou transformer des marécages en champs.Il n’y a pas de ressources finies, d’une part parce que nous ne faisons que transformer la plupart des ressources, exceptée l’énergie, d’autre part parce que nous ne connaissons même pas les limites de l’univers. Enfin l’humanité a non seulement trouvé dans le monde de plus en plus de ressources, mais en plus ces nouvelles ressources étaient de plus en plus riches. En effet, ce qui est le plus riche est aussi difficilement accessible dans la nature. Par exemple, les marais ont mis beaucoup de temps à devenir des champs en France, grâce aux haches. Il y a encore beaucoup de marais, ailleurs dans le monde.

Toutes ces constatations vont contre la théorie libérale de la rente, disant que ce sont ceux qui sont venus les premiers qui ont créé la richesse. En effet des denrées ou produits ne valent rien, si elles ne peuvent être vendues. Les propriétaires ne valent rien sans la société qui leur permet de le devenir.

Toutes ces constatations vont aussi contre le malthusianisme, appelée actuellement décroissance, disant qu’il y a trop d’humains. Par contre, les fils de possédants voudront accroître leurs prises, comme des enfants gâtés. Certains, comme le prince Philippe d’Angleterre, voudront se transformer en virus pour tuer les gens, ceci afin que sa caste possède plus.

La population qui croira au divertissement croira à tout ce qu’on lui dira, selon ce qu’elle entendra autour d’elle. Les sondages permettront d’aller vers le libéralisme, consistant à dire "Profitez parce que tout va bien : Les marchés et la bourse gèrent tout !". Les possédants seront possédés par l’envie de posséder. Ils voudront aussi posséder les autres.

On affichera alors son aboutissement, le malthusianisme, qui consiste à faire croire que les ressources sont finies. Ce sera dû au désintérêt envers la science, car la réflexion scientifique de Platon n'aura pas été utilisée. Aussi, les films de science-fiction alarmistes seront le pilotage de la décroissance.

Ainsi la population croit qu’elle est trop nombreuse, donc il n’y a plus de raison de vivre. Alors les fils de possédants auront plus de richesses qu’ils n’utiliseront pas. Ces richesses n’en seront plus, puisque sont riches ceux qui savent quoi faire de leur environnement.

Seulement des possédants seront de plus en plus dépossédés, d’abord de leurs entreprises, ensuite par leurs enfants. En effet, si ceux qui produisent ne s'enrichissent pas, alors la société décroît.

La population distinguera une supercherie dans ce libéralisme, même si certains s’épanouiront. En effet l’épanouissement sera censuré. Seront reconnus les orateurs talentueux, capables de vous expliquer que tout est louable si suffisamment de personnes l’acceptent, selon le bordel libéral.

La recherche de vérité aboutit à son épanouissement. Ce sera donc le chômage ou une rencontre qui fera que la population osera se remettre en question, pour peu qu’elle cherche le bonheur. Certains n’auront pas abandonné la réflexion scientifique et la recherche de vérité de leur enfance, nécessaires pour apprendre à marcher et à parler.

Ce seront ceux qui ne chercheront pas la vérité, amenant le bonheur, qui seront des bourreaux du système, parce qu’eux mêmes malheureux. Seront cependant récompensés les sophistes, ces orateurs qui détournent la vérité. Ils ne se connaissant pas eux-mêmes, récompensés pour leur méconnaissance du libéralisme, mais surtout pour leur connaissance des autres.

Alors la population possédera peu, et d’autres pays montreront que le développement est bénéfique, pour peu que cette population le sache. Alors, les locataires voudront redevenir des possédants, afin de ne pas être possédés. Ils accepteront la morale de ceux qu’ils ne comprenaient pas avant, parce qu’ils auront eu suffisamment d’informations de ceux qui recherchent la vérité, mais surtout parce que ce combat pour le développement par le bien commun aura été suffisamment connu et remémoré, même si censuré.

Source[modifier | modifier le wikicode]

- Les Principes de la Science Sociale T1 - Henry Charles Carey- Les Principes de la Science Sociale T2 - Henry Charles Carey


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Est-ce que mes parents possèdent leur logement ? Est-ce normal ?

Qu'est ce que le commerce et le trafic ?[modifier | modifier le wikicode]

Mardi 3 janvier 2017

Le commerce et le trafic sont liés. En effet le commerce a pour volonté politique d'enrichir le pays. La concurrence commerciale, c'est à dire la concurrence avec les concurrents, incite à baisser les prix. Si nous nous arrêtions là, tout irait dans le meilleur des mondes, mais ça n'est pas le cas.

Il existe aussi le trafic, mais encore la concurrence financière. Le trafic consiste à augmenter les prix quand le concurrent n'est pas là. Le trafic peut être annulé par la concurrence commerciale et par le rapprochement des acteurs entre eux. Le web n'est à ce propos pas la meilleure solution, parce qu'il sert d'intermédiaire pour le transport. Le web ne vaut rien face au train, qui, s'il était autant financé que la route, serait gratuit et très rapide. En effet, vous apprenez là une notion économique importante, à savoir l'économie de travail. La société humaine entière fonctionne sur l'économie de travail. Un seul moteur vaut mieux que beaucoup de moteurs éparpillés.

La concurrence financière vient quand des PME sont devenues des grosses entreprises. Ces grosses entreprises disposent et achètent des marchés. Elles agissent pour individualiser par la voiture, afin de s'approprier un marché local, puis d'autres. Ensuite elles augmentent les prix. Seule la politique permet de venir à bout des grosses entreprises, en les coupant en plusieurs morceaux, selon la loi anti-trust du Conseil National de la Résistance.

Fichier:Image8.png
Le marché met en concurrence les commerçants

Selon Henry Charles Carey, le commerçant utilise le trafic pour s'enrichir. C'est humain. Ce commerçant veut économiser son travail. On appelle cela la paresse. Seulement, il faut savoir que ce trafic appauvrit les autres, car la monnaie, c'est un vase communiquant. La facilité du commerçant le poussera à acheter les produits les moins chers, lui permettant de vendre sans se forcer. Il ne respectera pas forcément les produits locaux, qui seront les mieux copiés par ce commerçant. Cela n'a rien d'illégal. Le politicien, élu, doit être moral sur tout et doit veiller à ce que des produits extérieurs ne nuisent pas à sa nation, en les taxant.

Le commerçant ne sera pas fautif s'il trafique. Il le saura et en voudra même inconsciemment à l'état pour ce trafic, qui permet pourtant de l'enrichir, car ce trafic enrichira plutôt les grosses entreprises, ses concurrents. Le problème du commerçant sera sa vanité, car il ne regardera pas forcément la difficulté qu'aurons ses suivants, qui devront trouver à produire moins cher, avec les produits de mauvaise qualité qu'il a vendus.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Comparer la grande surface au marché.

Qu'est-ce que la vie ?[modifier | modifier le wikicode]

Mercredi 4 janvier 2017

La vie c'est l'organisation de la matière. Au départ il y eut les planctons puis les plantes, puis il y eut les poissons, puis les poissons ont conquis la Terre avec les amphibiens, puis les amphibiens sont devenus reptiles, afin d'être autonome sur terre, puis dans les airs avec les dinosaures et les oiseaux. Enfin les reptiles sont devenus mammifères, à sang chaud donc, afin d'aller dans le froid. L'humain est un mammifère capable d'améliorer la nature par son esprit, aboutissement connu de la vie.

La vie, c'est donc un mouvement organisé et poussé par l'énergie des atomes, énergie des atomes de plus en plus utilisée. En effet, les atomes sont des bulles d'énergie inertes, capables de s'organiser pour créer la vie, par l'eau, qui organise la vie terrestre. Nous ne savons aucunement pourquoi la vie s'organise dans l'univers, si ce n'est pour rejoindre Dieu, comme le disait Jésus. Si on parle de la vie, on peut donc dire que l'univers, constitué de ses atomes, sont créatifs. Aucun être vivant, même les jumeaux, n'est identique à un autre. La vie c'est l’infinie possibilité d'engendrer du nouveau, qui plus est mieux qu'avant.

Fichier:Image9.png
Cette couleuvre n'aime pas le froid

L'économie humaine, dans son essence, fonctionne de la même manière que la vie. L'économie humaine crée de plus en plus d'énergie, pour faire de plus en plus de choses. Ainsi, avec le feu, ou l'énergie de la biomasse, nous pouvions manger les aliments plus longtemps. Avec l'énergie du soleil et de l'eau, nous avons créé les premiers moulins à vent et à eau, pour créer le travail automatisé. Avec le charbon, nous avons créé les premiers trains, qui ont permis un développement mondial du commerce. Avec le pétrole, nous avons créé les grands travaux, les grands barrages. Tous ces travaux peuvent êtres aujourd'hui faits avec les centrales nucléaires électriques, pour lesquelles des centrales sûres et recyclant des déchets nucléaires existent. Le nucléaire permet de verdir les déserts avec le thorium. La fusion nucléaire permettra les voyages sur Mars et dans l'espace lointain. Ainsi l'humain sortira de son berceau, la Terre.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi la vie organise-t-elle la matière ?

Le changement de paradigme[modifier | modifier le wikicode]

Mercredi 4 janvier 2017

La science, c'est comprendre la nature et la vie. Cette recherche infinie permet d'élaborer des changements de paradigme. Le changement de paradigme du nucléaire est enfin initié, au XXIe siècle, par la Chine. Lorsque le changement de paradigme n'est pas encore engagé, on parle alors de potentiel de densité démographique relatif, c'est à dire la possibilité pour la population de croître et se multiplier d'une certaine manière. Dans les faits, il existe toujours un potentiel de densité démographique relatif. Autrement dit, l'humain a la capacité à croître et se multiplier indéfiniment, sur Terre, puis dans l'univers.

Fichier:Image10.png
Le thorium permet de l'énergie pendant 10000 ans

Pour changer de paradigme, il faut que 5 % de la population milite pour ce changement. Il s'agit, pour ces personnes, de comprendre que la créativité de l'humain permet une énergie sans limite, afin de développer chacun. Il s'agit de comprendre l'infini de la vie. Il est donc primordial de convaincre les autres, afin de changer de paradigme. Dans le cas contraire, on peut parler de l'URSS qui a implosé sous Gorbatchev.

Pour comprendre la notion d'infini, il y a la création d'un polygone dans un cercle, qui reflète une notion d'infinité de polygones pour atteindre le cercle. Nicolas de Cues, dans sa docte ignorance, nous parle de cette notion d'infini et de minimum-maximum. Cette notion d'infini fut améliorée par Kepler, Leibniz, Gauss, Riemann, Larouche. Larouche explique par ailleurs l'évolution de la science des auteurs précédents.


Lectures[modifier | modifier le wikicode]

https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_docte_ignorance


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Qui milite pour le développement ? Ceci est une recherche de vérité.

Organiser la matière : La néguentropie[modifier | modifier le wikicode]

jeudi 5 janvier 2017

La possibilité pour l'humanité d'organiser la matière, tout comme la volonté de la vie d'organiser la matière, s'appelle la néguentropie. L'entropie, c'est à dire la tendance à la désorganisation, intervient lorsque l'humain ne comprend pas suffisamment ses possibilités et se désorganise, par le fait qu'il n'a plus besoin de méditer, grâce au changement de paradigme, qui a apporté la profusion. Ainsi, au lieu d'avoir un développement continu, l'humain fait face à une décroissance, due à la paresse ou à la censure. En effet, ceux qui ont le pouvoir ont besoin de rareté pour avoir une emprise sur la population. La profusion permet en effet de permettre à des nouveaux venus de s'affirmer, ce que ceux qui ont le pouvoir ne veulent pas.

La tendance à l'organisation sera alors utilisée dans la recherche, seul métier d'avenir. En effet trouver quelque chose de nouveau est la seule chose que les robots ne peuvent pas faire. Un robot n'évolue pas, mais apprend ce qui est déjà su. Le robot ne possède pas d'âme. C'est une machine. Notre âme nous fait évoluer. Ainsi, lorsque nous émettons beaucoup d'hypothèses, une hypothèse supérieure naît de l'ensemble de notre savoir, qu'il soit vrai ou pas.

Éliminer les erreurs de ceux qui ont trouvé, comme le fait Larouche, permet de devenir suffisamment rebelle et scientifique, pour pouvoir trouver. Aussi, la néguentropie est née de l'entropie de Kelvin. Or Nicolas Léonard Sadi Carnot est l'auteur sur lequel Kelvin se base. Sadi Carnot parle merveilleusement de la thermodynamique. Vous pouvez lire le début du livre, pour le relire, lors de vos études scientifiques.


Fichier:Image11.png


Sadi Carnot


Lectures[modifier | modifier le wikicode]

https://fr.wikisource.org/wiki/R%C3%A9flexions_sur_la_puissance_motrice_du_feu


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi l'univers se crée-t-il ?

La désorganisation : L'empire[modifier | modifier le wikicode]

Jeudi 5 janvier 2017

Chaque enfant se développe d'une certaine manière. On appelle cela les intelligences multiples. Lire des livres sur ce qui fait qu'un enfant est intelligent ne consiste pas à séparer, mais à diversifier. Ainsi l'école, qui sépare, demande à l'élève d'organiser, encore faut-il que l'élève le sache. Autrement dit, la séparation sans l'organisation, à l'école, apporte l'entropie, si l'enfant ne s'élève pas en organisant de lui-même. L'école a un gros défaut, c'est qu'elle prépare à créer de l'entropie, de la désorganisation, pour satisfaire ceux qui ont du pouvoir.

Fichier:Image12.png
L'empire romain a été corrompu par la centralisation de la monnaie

Difficile de lier la foi à la raison, quand on est à l'école. La foi c'est la volonté. La raison, c'est être dans la vérité. Pourtant, en comprenant le sens des mots utilisés, avec le latin et le grec, on anticipe beaucoup. Un mot c'est un secret, si on connaît le secret des mots, au moins jusqu'au grec ou au latin, on peut anticiper en collège et en lycée, au moment ou le bordel libéral s'installe de plus en plus.

Lorsqu'il y a changement de paradigme, une nouvelle organisation s'impose, dans les pays organisant une nouvelle société. Les pays entropiques partent eux en guerre, parce qu'il ne veulent profiter que de ce qui existe déjà, chez les autres. En effet, ceux qui ont le pouvoir utilisent les lobbies pour empêcher aux nouveaux secteurs de se développer, pour empêcher la présence de nouveaux venus. Ainsi un pays riche qui se désorganise, notamment par l'école, deviendra un empire, c'est à dire qu'il utilisera son pouvoir pour prendre les ressources des pays pauvres. À la fin, l'empire implosera ou sera remplacé.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Veux-tu ce qu'a ton voisin ? Peux-tu faire autrement ?

Qu'est-ce que l'idéologie ?[modifier | modifier le wikicode]

Jeudi 5 janvier

L'idéologie est le moyen, pour ceux qui ont le pouvoir, la finance en 2016, de cacher la vérité aux gens par la censure. La censure, c'est certes enlever des phrases, mais c'est aussi émettre, ensuite, de fausses idées, par l'idéologie. Une fois que des mots ou des théories ont été cachés, comme l'économie physique, on bouche les trous par l'idéologie, qui consiste à rediriger la recherche de vérité vers de faux objectifs.

Une idéologie est l'économie monétaire. Cette idéologie crée des indicateurs, pour faire croire que tout va bien dans le meilleur des mondes. Une autre est le transhumanisme. Des dogmes de rareté sont enseignés aux scientifiques pour qu'ils en voient des théories. L'économie monétaire fait croire au Dieu argent. Pour ceux qui ne croient pas au Dieu argent, le transhumanisme indique que l'homme peut faire mieux que Dieu, ce qui est faux. Nous pouvons égaler Dieu, mais pas le dépasser, parce que nous ne savons pas comment les corps peuvent être animés et peuvent évoluer.

Fichier:Image13.png
C'est après coup que l'on sait si une idée est bonne

Nous ne savons pas pourquoi il y a la vie, mis à part avec Jésus, qui nous indique seulement que l'humain, s'il respecte les règles de Dieu, rejoindra Dieu dans son univers. Il semble que Dieu possède tout le savoir, par ailleurs, dans son univers. En effet, comment pourrait-il créer la vie autrement ? Dieu ne veut juste pas être seul à créer l'univers. En effet l'univers se crée de plus en plus, selon les statistiques sur les étoiles de la NASA.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Quelle est la différence entre idée et idéologie ?

Qu'est ce que le libéralisme ?[modifier | modifier le wikicode]

Vendredi 6 janvier

Le libéralisme est une idéologie et une doctrine, c'est à dire un ensemble d'idées et des habitudes de vie. Son objectif est volontairement caché. L'objectif du libéralisme est de faire croire que l'individu fait la société, alors que, dans les faits, notre individualité vient de nos parents, donc de la société, c'est à dire de l'histoire. Le libéralisme aboutit à l'abrutissement de l'individu, voire de la violence, car l'individu a peur des autres. En effet, l'individu n'évolue plus, parce qu'il ne fait plus confiance à la société. Si on n'évolue pas, on régresse, car la mémoire oublie alors.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Qu'apprendre de la société ?

Économie de marché monétaire[modifier | modifier le wikicode]

L'économie de marché monétaire peut s'expliquer simplement. Un vendeur de marché qui vend seul ses produits aura tendance à vouloir monter les prix, parce qu'il ne fait que revendre, donc faire une marge selon l'économie monétaire. Le négoce défini par Platon permettra à la finance, ceux qui possèdent la création monétaire, de s'accaparer le capital du commerçant par son isolation.

Ce serait certes pire sans argent, puisqu'il faudrait devenir esclave pour obtenir un bien.

Un industriel serait moins tenter de monter les prix. En effet, s'il connaît l'histoire, il sait qu'il n'est pas le seul industriel à s'enrichir. Aussi, il est focalisé sur la création de ses produits, donc l'argent lui sert à élaborer des projets par la politique. Ainsi, il est possible que l'industriel soit rassasié de bonheur quand il vient vendre, s'il n'est pas dans une économie de marché monétaire.

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Définir à quel point votre société et ses individus sont isolés en utilisant le dialogue.

Améliorer la société[modifier | modifier le wikicode]

Réflexion et dialogue scientifiques[modifier | modifier le wikicode]

2015

On nous apprend beaucoup à dissocier. Or on peut faire beaucoup plus de choses par associations. La réflexion scientifique et la philosophie permettent d’associer des idées, qui sont des hypothèses venant d’expériences. Cela permet de sublimer notre créativité.

Notre esprit, quand on lui a posé une question, s’en rappelle. Il recherche alors, de lui même, une solution, avec les rêves et la méditation. La méditation permet, avec de la musique qui permet de réfléchir pour agir, d’avoir des rêves constructifs. La question posée amène alors des hypothèses à vérifier. Il est important d’écrire ses hypothèses, afin de mieux les demander ensuite. Par le dialogue on va trouver des réponses, pouvant amener d’autres hypothèses.

Le dialogue philosophique va permettre de vérifier des hypothèses et d’associer des idées. Le dialogue, où l’on se montre par la politique, permet alors de se mettre d’accord, grâce à la science. On peut valoriser une science, plutôt qu’une autre. Mais il faut alors démontrer cette science, telle qu’on l’entend.

Vous me dites alors que cela fait trop d’hypothèses sous le bras. Non, on peut trouver une hypothèse supérieure qui englobe un ensemble d’hypothèses trouvées précédemment. Cette hypothèse supérieure peut alors créer chez nous la passion, c’est à dire un travail voué à cette hypothèse supérieure, galvanisé par notre recherche de vérité.

Fichier:Image14.png
L'école d'Athènes avec Platon

Certaines hypothèses supérieures nous donnent confiance pour notre subjectivité. On pourra alors comprendre une partie de notre subjectivité scientifiquement, afin de résoudre une partie de nos défauts. Avec l'histoire de sa famille, on comprendra alors ce qui pourrait nous arriver. Son ou sa partenaire pourra alors nous prévenir sur cet avenir délicat.

L’hypothèse supérieure va alors nous demander d’utiliser un axiome de la science, une vérification dans la nature ou l’univers. En effet, le seul moyen d’être sûr de soi, c’est d’utiliser la science, qui permet d’effacer des choix hasardeux. Si on se réfère à la science pour élaborer des projets, on peut plus difficilement être remis en cause, car la science permet de comprendre la nature et l’univers. La science permet de choisir judicieusement.

La méditation permettra d'utiliser l'inconscient de la raison, si notre esprit se gargarise de raison. Ainsi l'esprit pourra réfléchir scientifiquement, lors d'un dialogue.

Son axiome trouvé peut alors remettre en cause d’autres axiomes. Il est donc nécessaire d'utiliser le dialogue et les expériences, pour trouver d'autres voies de recherches. On devient alors un véritable chercheur, capable d’écrire une démarche scientifique. On dialogue pour trouver de nouvelles expériences. On transforme sa recherche de vérité en recherche de vérité scientifique. Ses hypothèses deviennent articles, grâce aux lectures sur les limites de l’humain.

Notre recherche de vérité nous pousse à comprendre les limites de l’humain. Il est, alors, intéressant de se créer une culture, pour améliorer une ou des limites de l’humain. Cela permet de devenir un chercheur passionné, galvanisé par combler une partie mal explorée de l’humain.


Mes notes[modifier | modifier le wikicode]

Commencer à utiliser l'association d'idées, demandant à méditer, philosopher, dialoguer avec les autres.

Utiliser cette association d'idées pour vos projets. Perfectionnez-vous dans une activité, permettant de convaincre.


Essayer de répondre aux hypothèses que l'on se fait par le dialogue et la méditation.

Faire de la politique[modifier | modifier le wikicode]

vendredi 6 janvier


Tout scientifique digne de ce nom fait de la politique. Faire de la politique, c'est convaincre de réaliser des projets, les siens ou ceux des autres.


Fichier:Image15.png


De Gaulle, en se politisant a fini par trouver les bonnes idées

Pour convaincre, il faut savoir méditer et philosopher. Cela permet de faire naître une hypothèse supérieure, c'est à dire la possibilité de convaincre plus facilement, par le dialogue et le lien de son savoir. Cela nécessite de contredire des auteurs scientifiques, comme l'a fait Einstein avec Newton.

En effet, certains auteurs scientifiques suivent une lignée d'autres auteurs. Les auteurs scientifiques empiristes, c'est à dire ceux qui se fient à ce qu'ils voient, pour réaliser ce que leur direction veut, ne peuvent trouver quelque chose de nouveau. En effet les découvertes scientifiques doivent passer par le test, l'hypothèse, l'expérience et la recherche de la vérité scientifique, c'est à dire la recherche de sa propre vérité, qui devient la vérité, au fur et à mesure.

Pour qu'un scientifique puisse réellement faire ce qu'il veut, il doit faire de la politique. La logique est la même que pour le changement de paradigme. Einstein faisait de la politique. Cela lui a permis de réaliser ce qu'il voulait. Ses changements de nationalité n'étaient que des épreuves politiques, données aux pays qui ne soutenaient pas ses idées.


Lectures[modifier | modifier le wikicode]

Lire certains livres d'Einstein, les plus accessibles.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Élaborez votre projet. Essayez de convaincre les autres de le réaliser. Faire un bilan et évoluer.

Devenir citoyen[modifier | modifier le wikicode]

vendredi 6 janvier 2017


Participer à la vie de son quartier permet de commencer à faire de la politique. Commencer avec une activité de construction, comme le modélisme, un puzzle, initie à construire.

Alors, dans la rue on essaie de savoir comment sont conçus les immeubles et les routes. Les routes et les immeubles doivent respecter des règles d'accès ou de circulation. On s'intéresse alors à l'architecture, afin de construire tout projet.

Une fois que viennent des idées pour améliorer son environnement, on participe à la vie de son quartier. On réfléchit alors quotidiennement sur l'architecture et l'économie de son quartier.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Réfléchir et dialoguer sur son quartier.

Avoir raison[modifier | modifier le wikicode]

vendredi 7 janvier 2017


Celui qui a raison, dans le sens moral du terme, est celui qui a la vision sur le plus long terme. Pour avoir la vision à long terme, il s'agit de défendre l'intérêt général.

L'intérêt général est l'intérêt collectif, qui permet même de créer de nouveaux droits pour les individus. Quand on défend l'intérêt général, on met en valeur ces nouveaux droits, qu'il faut deviner, par les avancées scientifiques, voire les changements de paradigme.

La théorie des jeux consiste à anticiper sur le concurrent, pour trouver mieux que lui. Il est nécessaire, avec la théorie des jeux, d'espionner le concurrent. La défense scientifique de l'intérêt général et la politique permettent de se passer de la théorie des jeux. On ne fait, alors, que se renseigner sur le concurrent.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Penses-tu avoir souvent raison ?

Créatifs comme l’univers[modifier | modifier le wikicode]

samedi 11 mai 2013


Si la vie existe, c’est que l’univers que l’on connaît possède la faculté de créer la vie. Non seulement la vie est une création de l’univers, mais en plus on découvre qu’il y a de plus en plus de galaxies surtout parmi les plus petites. L’univers est en train de s’étendre en s’organisant, car les grosses galaxies créent de l’instabilité dans l’univers. Les grandes étoiles ont une vie courte et créent facilement des trous noirs.

Si vous rencontrez des scientifiques, certains vous diront que l’univers va vers une mort où il n’y aurait plus d’énergie, alors que, pourtant, il est possible d’engendrer de l’énergie avec n’importe quel atome, selon Einstein. Si on regarde dans l’histoire de la science, on s’aperçoit que même Pasteur, scientifique croyant profondément dans l’humain, ne croyait pas suffisamment dans les capacités créatrices de l’univers. Il avait ainsi oublié qu’il était lui-même une création de l’univers.

Le courant entropique français se base sur une citation de Lavoisier : "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Ce dogme encore appris à l’école peut se contredire très facilement : Si rien ne se crée comment se fait-il que quelque chose existe ? Aussi on sait que, s’il n’y avait plus du tout d’énergie, les atomes ne devraient donc plus bouger. Or il est très difficile de rendre les atomes statiques en les amenant au 0 ° Kelvin. On serait donc dans un univers sans énergie, où l’énergie agirait.

Le courant entropique consiste à dire que l’univers est le chaos, régi par des lois de transformations, qui ont amenées la vie par hasard. Pourtant des scientifiques vous disent que la probabilité de créer la vie par hasard ne tient pas debout. C’est comme si l’homme avait fait ses découvertes comme Newton, avec une pomme sur la tête. Pourtant il a copié Kepler. Beaucoup de scientifiques se trompent en se fiant à leurs sens. Pourtant, avec les capacités d’abstraction de l'esprit, on peut s'élever par des expériences et des hypothèses.

Pour être un bon scientifique, il faut faire de la politique et y être impliqué. Cela permet de ne pas être orienté par les autres. On utilise alors sa recherche de vérité, qui demande à trouver des réponses, consciemment ou inconsciemment. Beaucoup de mauvais scientifiques captent les budgets de la finance, car elle veut démontrer que les ressources se raréfient. Ainsi elles cachent la découverte du thorium, énergie abondante, très stable et écologique grâce au projet MYRRHA. Cela fait croire au peuple qu’on va manquer d’énergie. Cela aboutit à le rendre pessimiste pour mieux le déposséder. Quelqu’un, qui croit que l’homme ne peut pas se développer, est un pigeon potentiel de la finance, car il ne se rebellera même pas, croyant à la sélection naturelle animale, promue elle aussi par la finance. On voit par exemple cet eugénisme dans le journal Le Monde en 2012.

Maintenant, notre raison créatrice devrait être transmise par l’éducation. En effet, elle nous sépare de l’animal. Elle nous permet aussi l’économie de travail, pour nous élever en scientifiques. La réflexion scientifique consiste à vérifier des hypothèses, par la recherche de la vérité, pour l’épanouissement par l’intérêt général, selon Confucius.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi l'univers se développe-t-il ?

Qu'est-ce que l'énergie ?[modifier | modifier le wikicode]

Jeudi 5 janvier

L'énergie c'est un travail. On sent l'énergie avec sa chaleur. L'énergie se mesure en Joules. L'économie physique aussi se mesure en travail, en Joules. Le travail effectué par un humain, ou un robot, consomme de l'énergie. Un atome c'est de l'énergie inerte, ne créant pas de travail en dehors d'un corps, capable pourtant de s'organiser dans notre corps, pour nous aider à travailler.

Fichier:Image16.png
Le premier réacteur au thorium date des années 1950

L'énergie n'est pas entièrement comprise. En effet, la NASA a découvert qu'il y avait statistiquement de plus en plus d'étoiles dans l'univers, y compris des grosses, prouvant que l'univers crée non seulement la vie, mais aussi l'énergie. Pourtant, Kelvin a falsifié le travail de Nicolas Léonard Sadi Carnot, pour faire croire qu'il y aurait de moins en moins d'énergie. Kelvin est toujours enseigné. Nicolas Léonard Sadi Carnot est connu hors de France.

Sachant que l'énergie crée un travail, plus nous densifierons l'énergie en un point, plus nous pourrons réaliser de travaux différents. On ne pouvait pas créer de train avec du bois, appelée énergie de la biomasse, mais avec du charbon, appelée énergie carbonée. On ne peut pas créer de mécanique complexe avec le charbon, mais avec l'essence, appelée énergie pétrolière. On ne peut pas aller vers la vitesse hypersonique avec l'essence, mais avec la fission nucléaire, appelée énergie nucléaire. Plus on densifiera l'énergie, moins elle émettra de déchets. Ainsi la fission nucléaire peu dense crée beaucoup plus de déchets que la fission nucléaire dense, pouvant par ailleurs recycler les déchets des centrales précédentes.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Écrire à propos du début du livre de Nicolas Léonard Sadi Carnot.

Qu'est-ce que la monnaie ?[modifier | modifier le wikicode]

Jeudi 5 janvier

Vous trouverez beaucoup de mesures de l'économie en argent, dans l'économie monétaire. Sachez que la monnaie n'a, en 2016, aucune valeur productive, c'est à dire qu'elle n'a qu'une valeur fiduciaire, c'est à dire une valeur de croyance. Il s'agit de transformer la monnaie en travail, en Joules, pour avoir une base fiable de comparaison entre économies. À ce moment là, on s'aperçoit que les pays qui ne possèdent pas leur monnaie sont plus riches que ceux qui possèdent la monnaie veulent le montrer.

L'Euro n'appartient pas aux européens en 2016, mais à la finance, tout comme les pays du franc ne possèdent pas leur franc CFA, appartenant à la Banque de France. La France n'a qu'à créer des francs pour payer les pays du Franc CFA, tout comme les banques privées n'ont qu'à créer de l'argent privée, pour que nos états leur rembourse les intérêts, allant à plus de 40 % du travail d'origine. Alors le travail se raréfie. Alors l'argent gagne en valeur fiduciaire.

Fichier:Image17.png
On peut être appâté par des papiers

La monnaie est un moyen pour arriver à un but. La monnaie permet d'obtenir rapidement un bien, si l'achat est rendu possible par une banque d'état ou une banque privée. Une partie très importante de la monnaie européenne est créée par les banques privées. Les billets sont créés par la Banque Centrale Européenne. Seulement les prêts créent de l'argent aussi. Alors les endettés doivent rembourser plus que ce qui a été créé. Cela ne tient pas debout. C'est aussi pour cela que la BCE a donné beaucoup de billets aux banques, afin de leur donner leur résultat, pour qu'elles s'enfuient dans les paradis fiscaux, afin de créer des guerres, leur permettant du pouvoir et de la rareté.

Une banque doit vérifier si les conditions sont remplies pour pouvoir rembourser. Dans ce cas, elle doit fournir l'argent demandé. Si ces conditions ne sont pas remplies, l'état et sa justice doivent intervenir, pour régler le litige, toujours en faveur de l'endetté, si sa parole est vraie. Ça n'est pas ce qui constaté en 2016.


Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Essayer d'écrire sur la création monétaire.

Savoir développer une Nation[modifier | modifier le wikicode]

Vendredi 6 janvier

Pour savoir développer une Nation, il faut d'abord vérifier si les conditions sont remplies pour le développement. Ensuite on réduit la Nation à une gigantesque entreprise industrielle.

Tout d'abord, s'il existe une dette, il faut vérifier la légitimité de la dette. Si la dette appartient réellement à des pays, pas à des banques privées, il s'agit de vérifier si le pays a prêté l'argent avec la volonté d'aider au remboursement. Dans le cas contraire, la dette peut être annulée.

Si la dette appartient aux banques, il s'agit de mettre de l'ordre dans les banques. On met en place la transparence des banques. On sépare les dépôts de la spéculation. On appelle cela un Glass-Steagall, mis en place sous Roosevelt. Alors les banques financières tombent en faillite. On nationalise alors la dette avec des procès contre les banques. Ainsi il n'y a plus de dette envers beaucoup de banques, dans son pays.

Ensuite on crée une monnaie productive publique. On crée donc une banque publique nationale, qui crée de la monnaie publique, en fonction des futurs projets de production. Cela va des industries, en passant par l'incontournable agriculture, jusqu'aux grands travaux, permettant de favoriser les industries et l'agriculture.

Pour vérifier s'il y a une réelle économie de travail dans sa Nation, on réduit sa nation à une gigantesque entreprise agricole et industrielle. Les services ne doivent pas se développer plus vite que les industries, sinon cela peut alourdir les industries. Les services doivent aider les industries et l'agriculture. Ainsi le PIB ne contient pas les services, ni le trafic. L'unité de mesure est le Joule ou le Watt, qui est la puissance de travail, autrement dit des Joules en unité de temps.

L'agriculture est prioritaire. L'argent public va d'abord vers l'agriculture. Les industries doivent aider l'agriculture.

Fichier:Image18.png
Colbert XVIe

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Essayer de développer son pays avec ce chapitre de la méthode Larouche-Riemann :

http://www.solidariteetprogres.org/definition-valeur-economique

Développer la combinaison[modifier | modifier le wikicode]

Mercredi 15 février

Quand la société se développe, grâce à une monnaie publique, on peut galvaniser la société grâce à la mutualisation. En effet, quand la société se développe, l'humain est capable de s'associer avec les autres, pour créer des corporations qui développent le pays.

Quand le trafic est éradiqué, quand la monnaie appartient à l'État, l'humain veut participer encore plus à cet élan de gloire. Après la seconde guerre mondiale, la sécurité sociale a été mise en place par le peuple, grâce à la mutualisation. Sous Colbert, en Grèce démocratique, dans la république romaine, des corporations se créaient et ont enrichi des pays. En effet une corporation permet, si le peuple décide en leur sein, de mutualiser les ressources pour les utiliser, de spécialiser chaque humain pour la communauté. Ainsi l'association est encore plus grande dans le pays.

Seulement, quand le trafic s'installe, on voit au court terme. Alors l'entente n'est plus cordiale. Ainsi l'État doit lutter contre le trafic et empêcher toute usure de la monnaie. C'est l'usure de la monnaie qui crée le trafic, car l'usure profite aux plus riches. Alors l'immobilier prend de la valeur, car les plus riches placent leur argent.

Aussi le trafic voit sur le court terme. En effet, il suffit d'empêcher l'association pour alors voir monter les différences de prix. C'est de l'argent facilement gagné. L'État doit donc lutter contre toute forme d'augmentation de différences de prix, par l'association ou une loi anti-trust, qui empêche que tout revienne à la même personne. Il faut donc une transparence financière, qui permette de savoir qui fait quoi.

Fichier:Image20.png
La France garde les traces de la mutualisation colbertiste
Photo David Monniaux CC by SA

Mes Notes[modifier | modifier le wikicode]

Trouver les associations et corporations de son quartier.

Synthèse[modifier | modifier le wikicode]

L'Économie comme Science de Développement Social[modifier | modifier le wikicode]

Définitions[modifier | modifier le wikicode]

Capital[modifier | modifier le wikicode]

Notre Capital est la Terre. Les Chinois, les Russes, les Indiens, Le Brésil et l'Afrique du Sud accèdent au Capitaux Lune et Mars. Nous ne pouvons nous approprier que faiblement le Capital Mars.

Nous devons utiliser au maximum l'Espace, pour notre survie et notre avenir.

Ressource[modifier | modifier le wikicode]

Une ressource est de la matière utilisée par l'humain grâce à la science, qui consiste à comprendre la nature. La ressource qui permet d'utiliser les autres est l'énergie, sachant qu'on pourra faire de plus en plus de choses grâce à la densité de cette dernière.

La Valeur[modifier | modifier le wikicode]

Le livre "Robinson Crusoé" est transformé en Bien Commun, en y cherchant la signification du mot Valeur.

On apprend dans ce livre que la Valeur est due à la résistance à obtenir quelque chose.

Les sophistes qui veulent créer de la Valeur, à objectif monétaire bien-sûr, disent qu'il créent de la pauvreté.

Être Riche[modifier | modifier le wikicode]

On définit l'entrepreneur positivement, comme étant celui qui permet historiquement de favoriser l'Association dans notre Société.

Être Riche c'est donc être utile. Mais c'est surtout la capacité à savoir utiliser ce que l'on a.


L'Argent[modifier | modifier le wikicode]

L'Argent est vu comme le pouvoir de la Monnaie. Ce pouvoir consiste à favoriser l'Association par l'Appropriation.

Le Brésil et les 30 glorieuses définissent la capacité à un pays à devenir riche, en ayant sur la Monnaie un Pouvoir Productif Public, donc Citoyen. Il s'agit là de Création Monétaire, définissant la Monnaie comme utile.


Le Commerce[modifier | modifier le wikicode]

Le Commerce est compris par beaucoup comme la capacité à créer des Richesses, afin d'être payé pour cela.

Le Commerce se développe par l'Économie de Travail et d'Association. Les Industries des 30 glorieuses organisaient leur propre Commerce par le Train.

L'Intérêt Général[modifier | modifier le wikicode]

L'Intérêt Général est un ensemble conséquent d'Intérêts Individuels. Il permet même de créer de nouveaux Droits, par la Philosophie sur le Bien Commun.

Machiavel a réussi à expliquer l'Intérêt Général, en réveillant la Citoyenneté par le Bien Commun.


Le Trafic[modifier | modifier le wikicode]

Le Trafic c'est le pouvoir des métiers individualisant à augmenter les prix et les intermédiaires. Il fait alors pression sur la production, par le Rapport Qualité/Prix.

Le Trafic appauvrit la Terre et transforme l'Humain en Ressource Humaine.


La Société Humaine[modifier | modifier le wikicode]

La Société Humaine a historiquement associé de plus en plus d'éléments entre eux, grâce à et pour l'Économie de Travail.

Le commencement de l'Économie Humaine a été l'utilisation de la biomasse. Le feu a permis de garder les aliments plus longtemps. Le thorium permet de verdir les déserts.

Histoire de La Sécurité Sociale[modifier | modifier le wikicode]

La Sécurité Sociale, permise par L'Économie de Travail, descend du Profit Public de certains rois.

Au XIXe, Le Familistère de Guise a créé la première Assurance Sociale d'Entreprise.

Ce sont les Handicapés des deux guerres qui ont poussé des Français à devenir Citoyens, pour défendre la loi de Sécurité Sociale, déterminée par le Conseil National de la Résistance.


Le Colbertisme[modifier | modifier le wikicode]

Le Colbertisme, sous Louis XIV puis un peu sous Louis XVI, a été un des travaux français qui ont permis de favoriser l'Association et la Création de Richesses, après un ménage financier.

Il est plus important de créer des richesses que de trouver un travail. Le technicien génial c'est la richesse française récente et historique.

La Révolution Française a eu lieu avant 1789.


Le paradoxe[modifier | modifier le wikicode]

Il est facile de contredire le libéralisme monétaire.

Le libéralisme s'installe parce qu'il individualise l'individu. Pour arriver à cette fin, cette Doctrine fait croire que l'individu fait la Société.

Or c'est la Société qui fait l'Individu. Notre Individualité a été créée par notre éducation. Nous ne nous comprenons que par notre Sociabilité, notre Politique donc, notre Citoyenneté alors.


La Théorie des Jeux[modifier | modifier le wikicode]

On peut croire que la Théorie des Jeux soit intéressante, parce qu'elle permet d'anticiper en fonction des autres.

Seulement, avec cette Théorie, on ne peut anticiper sur une entreprise concurrente qui voit sur le long terme, qu'en la détruisant par le court terme.


La Robotisation et le Droit au Génie[modifier | modifier le wikicode]

C'est la découverte scientifique qui pousse chaque citoyen à se remettre en question, afin de se sensibiliser. Il est impossible, pour longtemps, de créer un robot vivant avec seulement de l'électronique logicielle, qu'elle soit avancée ou pas. Par contre la robotisation permet l'automatisation du social.

Les chercheurs et théologiens nous poussent en 2015 à philosopher sur le Droit au Génie et la Vie.




Glossaire[modifier | modifier le wikicode]

Mot Définition
Agroalimentaire Production d'aliments avec l'agriculture.
Agrocarburant Carburant issu de l'agriculture.
Alliage Combinaison de différents matériaux, afin de renforcer la solidité ou d'autres propriétés.
Axiome Vérité sur la nature.
Atome Un atome est ce qui permet de composer des corps chimiques. On pensait que l'atome ne pouvait être coupé. Seulement on s'est rendu compte que l'atome était composé d'un noyau avec des protons, avec autour des nuages d'électrons.
Commerce Baisse des différences de prix par la concurrence commerciale et les grands travaux.
Comptabilité Gestion des comptes d'une entreprise.
Confucius Philosophe chinois de l'antiquité.
Démographie Études quantitatives sur la population.
Ellipse Cercle allongé
Empire Pouvoir exercé sur un ensemble de pays, y compris sur le pays maître.
Énergie Capacité à produire un travail. L'énergie se mesure en joules.
Esclavage Utilisation de travailleurs non payés. L'esclavage est dû au trafic.
Expérience Test en condition réelle, permettant de vérifier des hypothèses.
Fission nucléaire Consiste à casser des atomes pour en obtenir de l'énergie.
Fonds de roulement Surplus monétaire permettant de financer des emplois durables.
Fusion nucléaire Créer un atome à partir de deux pour en récupérer beaucoup d'énergie.
Grands Travaux Travaux d'infrastructure planifiés sur un grand nombre d'années.
Hypothèse Proposition ou explication non vérifiée.
Industrie Usine produisant des produits en série de manière automatisée.
Infrastructure Voies de communication de biens ou de personnes au sein d'un pays.
Isotopes Atomes ayant le même noyau, mais pas la même surface extérieure.
Machine-outil Machine permettant de réaliser une tâche de production de manière automatisée.
Métier Activité permettant de réaliser un travail grâce à des techniques ou une science.
Niveau de vie Facilité ou difficulté de vivre.
Paradigme Représentation du monde ou de l'univers.
Paradoxe Proposition allant contre le sens commun.
Philosopher Émettre des hypothèses sur ses limites afin de les vérifier.
Physique Science qui tente de comprendre ou d'expliquer les phénomènes de l'univers.
Physique Quantique Physique de l'infiniment petit.
Relativité Physique de l'infiniment grand.
Science Ensemble de matières et d'axiomes permettant de comprendre et d'améliorer la nature.
Sophisme Un sophisme est une argumentation à logique fallacieuse.
Système Ensemble déterminé avec une activité interne.
Taux de change Taux de différence entre deux monnaies. Le taux de change crée des inégalités entre les monnaies.
Technologie Étude des outils et techniques.
Théorie Ensemble d'explications et de notions permettant de comprendre un système.
Trafic Augmentation des différences de prix.
Watt Unité de puissance. Joules par le Temps.
Cette page constitue un livre entier.
link={{{link}}}

Modèle:Economie