GNU Health/Preface

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Introduction

Préface[modifier | modifier le wikicode]

Indépendamment des réalisations remarquables dans la technologie, des milliers d'enfants continuent à aujourd'hui de maladies évitables. Les maladies infectieuses telles que le paludisme, la maladie de Chagas, le sida, la tuberculose ou la diarrhée infectieuse détruisent des millions de familles dans les pays en développement. Les maladies non transmissibles, y compris l’obésité, le diabète, les maladies cardiaques, le cancer ou le syndrome dépressif majeur touchent à la fois l’Occident et les pays en voie de développement, bien que la prévalence et l’incidence soient beaucoup plus élevées parmi les milieux défavorisés.

Tout aussi important sont les niveaux alarmants de travail des enfants, la traite des personnes et l'esclavage sexuel, la violence familiale, la maltraitance des enfants ou la toxicomanie. Des questions complexes, multi-étiologiques et anthropologiques existent également qui ont désespérément besoin d'être pris en compte.

Nous avons besoin d’un changement de paradigme : Nous devons évoluer d’un modèle de santé à caractère réactif axé sur la maladie, à un modèle de santé à caractère proactif. De nombreux pays manquent d’un bon système de santé publique, parce qu'ils ont mis l'accent sur le secteur privé ou parce qu'ils donnent trop d’importance à la technologie. La technologie la plus sophistiquée ne pourra jamais remplacer de bonnes politiques de soins de santé primaires

L’accès à l’éducation, une bonne alimentation, l’affection de la famille, l’exercice physique, et des conditions sanitaires et de logements corrects sont les meilleures politiques publiques et les plus durables qu’on peut avoir. Le concept de la médecine intégrée est toujours présent dans GNU Health.

Paradigme GNU Health du système de santé

J'ai commencé le projet GNU Health en 2008 pour améliorer les soins de santé primaires (SSP) dans les communautés rurales. Aujourd'hui GNU Health s’est développé et est devenu un systeme complet d’information sanitaire et de gestion hospitalière. GNU Health complète les soins de santé primaires. Cependant, Il ne remplacera pas le travail de la mère, de l’enseignant, de l’infirmière, du docteur ou du travailleur social.

La force de GNU Health réside dans la gestion et le traitement de grandes quantités de données. GNU Health gère les données démographiques ; les évaluations du patient, les hospitalisations, les antécédents cliniques ; les risques génétiques et héréditaires ; les ressources épidémiologiques et celles du centre de santé (stock, finances, ressources humaines, pharmacies, laboratoire …), pour n’en citer que quelques unes.

La puissance de calcul d’un ordinateur et le traitement des données améliorent le travail d’équipe et optimisent les campagnes de promotion de la santé et de prévention de la maladie. Par exemple, GNU Health permet l’identification rapide de nouveaux cas de tuberculose et d’épidémie de dengue en montrant les cas indexés dans une carte et en temps réel. Il peut montrer les tendances du niveau d’infestation des vecteurs qui transmettent la maladie de chagas, dans les unîtes de domiciles ; Il peut recouper des indicateurs dans différentes communautés, et relier les sociaux déterminants de la santé a plusieurs situations (violence familiale, grossesse chez les adolescentes, mortalité infantile, etc.)

GNU Health est une philosophie. Il considère le Logiciel Libre comme un bien commun et comme une partie intégrante de la santé publique.  C’est une question d’équité, de travail communautaire et de collaboration. Il s’agit d’aider les professionnels de la santé, les centres de santé et leur communauté. Il s’agit de mettre en pratique plusieurs aspects de la déclaration d’Alma-Ata

GNU Health concerne l’adoption d’un nouveau paradigme sur le système de santé, à la place de l’ancien système, axé sur la maladie, utilisé par de nombreux pays aujourd’hui.

J'espère que vous apprécierez ce livre, et je compte sur vous pour rejoindre notre communauté croissante qui comprend des institutions universitaires, des ONGs, des hôpitaux publics, des entreprises privées et des organisations multilatérales. L’utilisation de logiciels libres dans les soins de santé est bien établie.

Cyber santé pour tous!

Luis Falcón, MD

GNU Solidario

Las Palmas de Gran Canaria, Espagne