Guide du vélo en ville/Annexe 1: prévenir le vol

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ce livre se veut la somme d'avis, d'expériences divers. N'hésite donc pas à participer à sa rédaction collective en cliquant sur "modifier".

Si certains conseils, points de vue paraissent inconciliables, opposés, merci des les ajouter en l'indiquant et d'en dire un peu plus en modifiant la page de "discussion" rattachée à cette page.

Rien de plus désagréable de se faire voler son vélo. Mais contrairement à ce qu'on entend souvent, ce n'est pas une fatalité : voici quelques conseils pour grandement limiter les risques.

Avoir un antivol efficace[modifier | modifier le wikicode]

En raison de la limite du poids, un bon antivol pour vélo ne sera pas indestructible mais donnera du fil à retordre à l'éventuel voleur : il lui faudra des outils adéquats et au moins dix minutes pour en venir à bout. De quoi décourager la plupart des candidats-voleurs.

On peut généralement davantage faire confiance aux antivols en U de qualité, le mieux est de se reporter aux tests régulièrement menés par les associations :

Tests d'antivols par la FUB : https://www.bicycode.org/tests-antivols.rub-21/tests-antivols-fub.rub-23/

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à investir dans un bon antivol (30 € paraît un minimum), ce n'est généralement pas de l'argent gaspillé.

Faire graver son vélo avec Bicycode[modifier | modifier le wikicode]

cadre marqué

Pour donner une chance à votre vélo de vous retrouver en cas de vol, offrez lui un "tatouage" ! Il s'agit de graver le vélo avec un numéro unique. Le marquage des vélos est une solution éprouvée dans d'autres pays d'Europe (Danemark et Allemagne) où les chances de récupérer son vélo après un vol peuvent dépasser 40%. De plus, le vol et la revente sont plus risqués si la police ou un acheteur peuvent contrôler rapidement si un vélo est volé. Qu'attendons-nous ? C'est parti, avec les associations membres de la FUBicy. Tout est expliqué ici :https://www.bicycode.org Et en particulier la Foire aux questions : https://www.bicycode.org/faq-bicycode.rub-2/faq.rub-12/

Prendre de bonnes habitudes[modifier | modifier le wikicode]

Un vélo bien attaché... mais démonté !

Toujours attacher son vélo, même si on en a pour deux minutes et qu'on reste peu éloigné. Pour les stationnements minute, une bonne solution est le cadenas intégré, généralement sur la roue arrière, très rapide à verrouiller/déverrouiller.

Même dans une cage d'escalier ou un local à vélos, le vélo doit être attaché à un point fixe sûr. On peut trouver un "anneau mural" dans les magasins de deux roues motorisés qui se fixe au sol ou au mur et qui permet d'accrocher un anti-vol en U à ce point fixe.

Toujours prendre le cadre dans le cadenas et si possible la roue avant ou arrière. Si les roues sont coûteuses, utiliser deux cadenas.

Dans la rue, ne pas laisser son vélo dans un endroit désert ni trop longtemps.

Enlever les parties du vélo facilement démontables et qui sont chères : selle ou roue à blocage rapide ou utiliser des écrous antivols.

Éviter que l'antivol ne traîne par terre ou sur une surface dure : le travail de destruction de l'antivol est alors facilité.

Assurances[modifier | modifier le wikicode]

Il existe quelques assurances, mais celles-ci ont des critères très strictes qui rendent caduques le remboursement du vélo s'il a été volé la nuit par exemple, ou s'il a été volé sans effraction. Il est donc plus prudent d'investir dans un système anti-vol que dans une police d'assurance.

<< En savoir plus | Annexe 1: prévenir le vol | Guide du vélo en ville >>