Ict@innovation: Free your IT Business in Africa/4-3

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Leadership[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1.png Durée

45minutes


Démarche pédagogique

Pour des raisons pédagogiques, il est recommandé aux formateurs d’utiliser principalement une approche participative (avec discussions et travaux de groupes) en plus des présentations et des exercices.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1 2.png Définition

Le leadership est la capacité de diriger un groupe d’adeptes de manière efficace, les aider à réussir de même que l’organisation, tout en conservant des principes valables et les idéaux.

Le leadership joue un rôle vital dans l’entreprise. Le caractère et l’approche de personnes détenant les responsabilités dans une entreprise peut avoir un impact immense sur le succès de l’entreprise. Beaucoup de débats sur un leadership efficace dans l’entreprise sont le thème de nombreux analystes (Adair (1988), Kotte (1991), Authenticity Consulting). Dans ce module, nous allons réfléchir sur le leadership et la façon dont un bon leadership est essentiel pour la réussite de toute entreprise basée sur les logiciels libres et open source.

Les leaders doivent avoir des partisans pour réussir, et ils doivent savoir comment traiter les partisans pour assurer leur succès. Ils doivent avoir des valeurs qui correspondent aux normes élevées en matière de moral et d’éthique. Ils doivent également savoir motiver les autres effectivement. Dans un leadership sans situation de management, le leader ou le manager établit l’orientation ou la vision de la société que les autres employés doivent respecter, sans trop considérer comment la nouvelle orientation va être réalisée. D’autres personnes doivent alors travailler dur sur la piste qui est laissée en arrière, en ramassant les morceaux et les rendre fonctionnels. Dans un management sans situation de leadership, par contre, le leader contrôle les ressources à fin de maintenir le statu quo ou de s’assurer que les choses se passent selon des plans déjà établis. A titre d’exemple, un arbitre gère un jeu de sport, mais ne fournit pas souvent le” leadership” parce que rien n’a changé, pas de nouvelle orientation – l’arbitre contrôle des ressources pour assurer que les règles du jeu sont respectées et le statu quo maintenu.

Dans une situation idéale d’entreprise, un bon Directeur Général ou PDG va combiner le leadership avec le management. Toutefois, les structures organisationnelles de la société peuvent être établies d’une telle manière que le manager peut assigner des tâches et des responsabilités à des individus divers dans la société.

Leadership et management[modifier | modifier le wikicode]

Toutes les entreprises ont besoin d’un leadership professionnel qui définit la vision et les objectifs de l’entreprise. Le style de personnalité de la direction de la société influe directement sur le résultat de toutes les entreprises. Voici certaines des composantes clés:

  • La définition et la gestion d’objectifs spécifiques mesurables d’entreprise et personnels
  • Le processus consultatif de création de plans d’affaires et de marketing
  • L’utilisation des systèmes de gestion du temps
  • Donner un ordre de priorité aux besoins de la société et mesurer les objectifs stratégiques

par rapport aux événements importants

  • La mise en place effective d’un style de communication en matière de leadership
  • Motiver le personnel pour réussir en entreprise
  • La définition des objectifs de vente et des critères de performance
  • Développer des relations efficaces
  • Etablir un plan de travail et déléguer des tâches
  • Créer des styles proactifs de résolution de conflit et des mécanismes d’accompagnement pour faire face aux employés et clients difficiles
  • Favoriser un environnement de travail productif et positif

Types de styles de leadership[modifier | modifier le wikicode]

Une dimension du leadership a à voir avec le contrôle de la manière dont on perçoit le contrôle à exercer sur les autres. Le style laissez-faire implique un faible contrôle, le style autocratique un contrôle élevé et le style participatif se trouve quelque part entre les deux.

Le Style de Leadership Laissez-faire[modifier | modifier le wikicode]

  • Ce style est largement une perception “non interventionniste” qui tend à minimiser les directives et le temps requis. Il fonctionne bien si on a un personnel hautement qualifié et motivé.

Le Style de Leadership Autocratique[modifier | modifier le wikicode]

  • Ce style a ses partisans, mais il est en déclin dans de nombreux pays. Certaines personnes soutiennent que le style est répandu chez les PDG d’aujourd’hui, qui ont beaucoup en commun avec les seigneurs féodaux de l’Europe Médiévale.

Le Style de Leadership Participatif[modifier | modifier le wikicode]

  • Il est difficile de donner des ordres à quelqu’un lui demandant d’être créatif, de travailler en équipe, de résoudre des problèmes complexes, d’améliorer la qualité et de fournir un service client exceptionnel. Le style présente un juste milieu entre l’excès de contrôle (micro-gestion) et le non engagement et tend à être pratiqué dans des organisations qui doivent innover pour prospérer.

Évaluation[modifier | modifier le wikicode]

Ict-innovation-FBT-fr-Fig-1-1 4.png
  • Devoir: Faites l’esquisse d’une structure organisationnelle d’une entreprise bien connue orientée vers les logiciels libres et open source dans votre pays. Indiquez clairement les rôles (directeurs, managers, ventes, promoteurs, le responsable des relations avec la clientèle, etc).
  • Débat 1: Une entreprise basée sur les logiciels libres et open source a-t-elle besoin d’un style de leadership différent de celui d’une société de fabrication traditionnelle?
  • Débat 2: A l’aide de votre connaissance de la structure de la communauté Linux dans le Module 1.3.1 le rôle de Linus Torvalds comme un dictateur bénévole du noyau de la communauté Linux est-il un rôle approprié à répliquer dans une entreprise basée sur les logiciels libres et open source en Afrique.



Chapitre précédent | Chapitre prochain