Infographie/Dessin 2D/Dessin bitmap/Colorisation de bitmap/Préparation du dessin à coloriser

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

À la fin de cette section, vous devriez être en mesure d'obtenir un dessin qui peut être directement mis en couleur par un professionnel.

La préparation va se passer en plusieurs étapes:

  1. une vérification visuelle de l'œuvre,
  2. un possible export de fichier vectoriel,
  3. un changement de résolution dans le cas contraire,
  4. un retrait de toutes les saleté, les débuts d'ombrage ou de texture mis par erreur pas le dessinateur,
  5. le comblement des lacunes.

Vérification visuelle de l'œuvre[modifier | modifier le wikicode]

Il n'y a rien de pire que de découvrir au bout d'une demi-heure de travail que le dessin est incohérent. Une partie de corps disproportionnée, une erreur de placement dans l'espace et vous pouvez avoir à jeter une grosse partie de votre travail.

La toute première chose à faire, notamment dans le dessin amateur, est donc de vérifier que le dessin est cohérent et crédible. Prenez le temps de détailler les différentes parties, puis retourner le dessin le bas en haut pour ne pas être influencé par vos à-priori, puis imaginez le travail que vous allez faire, le trajet de la lumière.

Ne commencez le coloriage que si vous être sûr que le dessin est bon pour le service.

Vectoriel[modifier | modifier le wikicode]

Si vous avez de la chance, vous avez un dessinateur qui réalise ses tracés en vectoriel et non à la main. Notez quelque part de lui envoyer un cadeau pour son anniversaire. Non seulement, il a comprit qu'il se simplifiait la vie grâce à la capacité de retoucher ses courbes et les définir précisément à tout moment, mais en plus, il vous permet de bénéficier de ligne parfaitement noires (à condition de désactiver l'anti-aliasing) à épaisseur réglable et de sortir le dessin directement à la résolution voulue.

Vous pourriez d'ailleurs coloriser vous-même en vectoriel!

Dans le cas contraire, si le fichier que l'on vous a fourni est de faible résolution (inférieur à 300ppp), je ne saurais que trop vous recommander de refaire ce dessin en vectoriel. Cela peut-être fait très rapidement, jetez juste un œil à ceci ou cela par exemple. Vous aurez alors des bordures parfaites, ce qui sera important pour la suite, et vous pourrez au besoin retoucher quelques points "douteux" du dessin.

Résolution du fichier[modifier | modifier le wikicode]

L'industrie du dessin requiert en général au dessinateur de dessiner à l'encre de chine et fournir son œuvre sous la forme d'un fichier en 1200 ppp. La colorisation requiert, nous allons le voir, de nombreux calques et possède des rambardes de protection: les lignes du dessin. Il n'est donc ni nécessaire ni pratique pour nous de nous embarrasser d'un si lourd fichier. 300 ppp seront tout à fait suffisant, le fichier sera 16 fois plus léger. moins vous conduirait à des possibles artefacts sur le dessin final. Il s'agit déjà d'une définition importante, quatre fois supérieure à celle d'un moniteur standard (avantage donc: les artefacts que vous voyez occuperont 16 fois moins de surface, vous pourrez travailler sans passez votre temps à vérifier chaque pixel).

Nettoyage[modifier | modifier le wikicode]

Tout d'abord nous allons mettre le dessin scanné, le fond, dans un calque séparé.

L'étape de nettoryage va dépendre de l'un des aspects de votre dessin final, bien qu'il soit possible de revenir dessus par la suite: la persistence ou non des traits de contour dans l'œuvre final. La résolution entrera également en ligne de compte, comme facteur limitant.

Les dessins sont souvent dans un état imparfait. D'abord, ils ont été scannés et stockés en RGB, il nous faut les passer en CMJN, qui sera plus pratique.

Si vous travaillez sur une BD à cases, vous souhaiterez découper les cases maintenant. Un coup de baguette magique sur cette partie, une suppression et c'est fait.

Ensuite, l'encre de chine ne crée pas des traits parfaitement noirs. Grâce au passage en CMJN, vous aller pouvoir passer dans l'outil de correction de niveaux. Vous sélectionnez une par une les couches CMJ (pas N, donc) et vous amenez les tons clairs, moyens et noirs vers le blanc total. Hop, fini, les artefacts de scan (ou de compression JPEG -c'est mal!-) et la tâche de confiture à la fraise. Méthode alternative: extraire la couche N dans un nouveau calque et supprimer le calque de base. Il faut ensuite se débarrasser des dégradés de gris qui pourrait interférer avec la mise en couleur, et qui vont venir épaissir les lignes qui ont subit une cure d'amaigrissement probable. Toutefois, vous perdrez au passage les éventuels dégradés repères qu'aurait pu placer le dessinateur. Vous allez donc régler les niveaux des tons moyens de la couche N vers le noir total.

Si les lignes sont toujours trop fines ou qu'elles donnent l'impression d'être encore un peu grises plutôt que noires, augmenter le contraste de l'image.

Votre dessinateur a peut-être placé des dégradés ou des ombrages pour vous aider. C'est sympa, mais pas forcément très pratique. D'ailleurs, maintenant, ils sont tout noirs. Il reste peut-être aussi quelques parties noires dues à des saletés diverses. Il va donc falloir effacer tout ça au pinceau blanc. Pour travailler vite, penser à régler vos raccourcis clavier: la taille du pinceau et son opacité doivent être situé sur 4 touches consécutives, pour pouvoir les faire varier d'une main en même temps que vous peigner. Le lasso et le pot de peinture (avec forte tolérance) seront également de bons amis pour les défauts étendus: encerclez la zone d'un coup de lasso et jetez la peinture!

Certains dessinateurs apprécient à ce moment d'avoir une couleur de fond. Cela vous empêchera toutefois d'utiliser le mode de fusion de calques « multiply » (ou « produit ») de votre logiciel de dessin, vous obligeant par la suite à un travail plus soigné. Mais si vous penser que le noir sur fond blanc est peu lisible, pour quoi pas. Pensez toutefois à blanchir l'espace inter-cases dans le cas d'une page de bande dessinée (baguette magique + pot de peinture).

C'est finalement votre dernière occasion pour corriger d'éventuels défauts de dessin, nous allons commencer le travail.

Préparation du tracé[modifier | modifier le wikicode]

Maintenant, nous allons nous faciliter le travail. De nombreux dessinateurs apprécient de ne pas toujours terminer le contour des objets. Cela donne un dessin moins chargé, mais cela va vous empêcher d'abuser de la baguette magique. Inacceptable pour votre productivité. Vous allez donc faire une copie du calque de tracé et sur cette copie vous allez compléter les tracés, en suivant les lignes que vous estimez comme délimitant les futurs zones colorées. Ce calque sera jeté à la fin, donc ne vous inquiétez pas de son aspect éventuellement moins esthétique.


Infographie
Back.svgDessin bitmap Infographie/Dessin 2D/Dessin bitmap/Colorisation de bitmapB up.svg Infographie/Dessin 2D/Dessin bitmap/Colorisation de bitmap/MasquageNext.svg

Notions générales
Dessin 2D - Dessin bitmap (Colorisation) Dessin vectoriel
Retouche d'image
Dessin 3D - Modélisation Rendu Animation