Initiatives éco-citoyennes/Les Vents d'Houyet : Quand éolien rime avec citoyen

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Des coopératives de citoyens investissent dans l'énergie éolienne. Une façon de s'approprier le vent et l'énergie que ce dernier procure. Etre à la fois producteur et consommateur d’énergie, c’est le pari lancé par le mouvement des "éoliennes citoyennes" de l‘association Les Vents d‘Houyet. Un mouvement qui permet aux citoyens de réduire leur facture énergétique en devenant copropriétaire d’une éolienne dans leur commune.

Partage du paysage, partage des richesses[modifier | modifier le wikicode]

éolienne

Les communes et leurs habitants sont les premiers à percevoir la présence des éoliennes. Ils peuvent en retirer des bénéfices intéressant en termes d’image de marque et d’attraction, en terme de rentrées financières, mais aussi en terme de participation citoyenne à des projets de production d’énergie propre.

L’idée a émergé à Mesnil-Eglise, hameau de la commune de Houyet en Wallonie (Belgique), sous la houlette de Bernard Delville, Palme d’Or Environnement 2008 pour son engagement citoyen au service de l’environnement: «  Il s’agit d’une question de citoyenneté; les communes et les citoyens doivent s’approprier les énergies renouvelables ( ici le vent, qui ne manque pas à Houyet !) et les développer pour leur bien-être et leurs bénéfices directs. […] Au lieu de voir fleurir l’un après l’autre sous leurs fenêtres des parcs éoliens dont la production leur seront ensuite revendue à prix fort, les citoyens investissent ensemble dans des petites unités de production, capables de répondre à leurs propres besoins. »

C’est par ce principe, simple en soi, que naît en 2002, l’association Les Vents d‘Houyet qui s’est donnée pour premier objectif de développer un programme éolien citoyen dans la commune de Houyet.


Des éoliennes citoyennes, comment ça marche?[modifier | modifier le wikicode]

Le concept des éoliennes citoyennes se base sur le fait que le gisement Vent est gratuit et appartient aux citoyens.

Les Vents d‘Houyet concrétise le projet d’exploiter les ressources locales par les riverains grâce notamment à l’obtention (en 2004) de fonds européens et d’aides régionales, mis à disposition pour développer une première éolienne. Suite au lancement du programme Vent, l’association monte en puissance et acquiert la compétence de développeur. Dotée d’un savoir-faire en matière éolien, l’association devient capable d’étudier des opportunités de site éolien et d’aller très loin dans les démarches jusqu’à la demande de permis. (A noter qu’un permis c’est beaucoup d’argent, et donc un risque pour le développeur).

C’est à partir de l’obtention du permis, que le citoyen rentre dans la course afin de financer l’achat de l’éolienne, par un appel publique à l’épargne lancé par une coopérative agréée. La coopérative est faite pour que de petits épargnants qui n’ont que peu de moyens puissent se mettre ensemble pour réaliser des projets de grande envergure. Ainsi chaque citoyen peut, s’il le désire, prendre des participations dans un projet éolien et donc investir dans une énergie locale s'inscrivant concrètement dans l'effort KYOTO, par une filière ultra courte: les citoyens devenant à la fois producteurs et consommateurs du courant produit par l’éolienne.

Les Vents d‘Houyet a ainsi invité la commune belge et la population locale à participer de manière significative, soit 2/3 dans le financement d’éoliennes; l’association et son réseau de partenaires en a assuré le reste. L’importante participation a permis à la commune et aux citoyens de devenir propriétaires d’une éolienne et de rentabiliser leur acquisition grâce aux retombées de la vente de l’électricité produite par le gisement de leurs « vents douillets ».

Ainsi, la preuve a été administrée que l’éolien citoyen était réalisable. Trois moulins ont été mis en service dans l’entité de Houyet, dont un a été financé par des enfants. Vents d’Houyet a ainsi déjà donné naissance à trois coopératives, chacune propriétaire d’une éolienne. Fort de l’expérience acquise et du nouveau projet d’un parc de 4 éoliennes 100 % citoyen, qui représente un financement de plus de 14 millions d’euros prévu pour août 2010, l’association souhaite enraciner ces ailes de géant hors du périmètre communal.

Les coopératives citoyennes initiées par Vents d’Houyet[modifier | modifier le wikicode]

Allons en Vent[modifier | modifier le wikicode]

La coopérative de l’éolienne des enfants, Allons en Vent, est sans doute la plus originale, puisqu’elle mobilise les plus jeunes et leur famille autour d’un projet éolien.

Ce projet de développement durable a pour idée de fédérer petits et grands: le concept de durabilité amène à penser à demain et les énergies renouvelables concernent l’avenir des enfants et des générations futures. Les gens ne sont pas contre l’éolien, cependant, ils ne veulent pas forcement investir dedans. En proposant l’idée que les enfants soient propriétaires, le symbole était plus fort. Mettre directement la production d'énergie en rapport avec l'avenir des enfants, les placer directement aux commandes d'une société qui la fabrique pour assurer leur avenir, c'est une chose symbolique qui parle fortement aux adultes.

Suite à la création de la coopérative Allons en Vent, en 2006, le projet de l’éolienne des enfants a pu se concrétiser en poursuivant deux objectifs: susciter chez l’enfant une prise de conscience active de la problématique de l’environnement mais également stimuler une opération emblématique aux yeux des adultes

Ainsi la construction de l’éolienne a permis aux enfants de faire plus ample connaissance avec le vent et les possibilités qu’il offre en matière de production d’énergie renouvelable. L’école itinérante : l’Académie du vent, leur a dispensé des cours sur le vent. Mais, ce sont aussi les parents et la commune qui se sont impliqués dans ce projet. Le coût total de l’éolienne était de 800 000 euros, 2 000 parts à 100 euros appartiennent à des enfants . Le reste a été couvert par un prêt bancaire et des aides de la Région. Il s’avère que la production d’électricité est légèrement supérieure à ce qui avait été estimé. La production totale est de 1,1 million de kilowatts par an. Les enfants profitent, par conséquent, du revenu de leur action fixé à 3% cumulé sur 10ans et des avantages en nature tels des stages, livres ou encore voyages liés à l’écologie.(Selon le cadre légal des coopératives agréées, les dividendes ne peuvent excéder le taux de 6% , d‘où une rémunération sous forme d’avantages en nature). Les enfants apprennent ainsi ce qu’est l’épargne et l'économie.

Devant l’enthousiasme des familles, qui ont offert aux enfants des parts d’éolienne, l’association Vents d‘Houyet a décidé de créer, l’année suivante, une seconde coopérative, Alert Sasoufl, pour construire une éolienne à destination, cette fois, des parents, oncles, tantes et autres parrains et marraines qui avaient investi pour la jeunesse. D’ailleurs, le financement citoyen de « l’éolienne des adultes » a été souscrit en à peine 8 jours et les quelques 500 coopérateurs ont ainsi voulu croire au projet en plaçant leurs économies dans le développement énergétique de leur région.

Emissions Zéro[modifier | modifier le wikicode]

Suite au succès des trois premières éoliennes dont celle des enfants, initiées par Les Vents d‘Houyet, et afin d’ élargir le concept d’éoliennes citoyennes à des parcs éoliens citoyens en dehors du périmètre communal de Houyet, l’association crée en 2007, la coopérative éthique et solidaire: Emissions Zéro.

L'objectif d'Emissions Zéro est ainsi de financer, grâce à l'apport des citoyens, des parcs éoliens tels que celui prévu dans l'entité d'Houyet dont la production annuelle attendue sera de 16 millions de kWh et couvrira les besoins en électricité de plus de 4000 ménages.( Quand on sait que la commune de Houyet en compte 2200, cela signifie que la parc exportera vers les communes voisines.) Mais l’intérêt de la coopérative est également de développer des parcs citoyens à travers toute la Wallonie. Le principe est toujours le même ,tout projet de parc éolien doit compter sur une participation des citoyens et devenir majoritaire avec l’appui des communes. Il s'agit de permettre aux citoyens de se réapproprier les moyens de production électrique par le biais d'éoliennes citoyennes, détenues pour une part par les communes concernées, et pour une autre part par la coopérative (et ses coopérateurs).

Jean-François Mitsch, administrateur de la coopérative, explique: « la libéralisation du marché de l’électricité a créé deux types d’acteurs aux intérêts totalement divergents. D’un côté les producteurs, qui ont intérêt à toujours vendre plus pour toujours plus cher. De l’autre les consommateurs qui ont intérêt à consommer moins. Si l’on associe l’un et l’autre, on a un équilibre naturel qui s’installe. Nous pensons que le développement de l’éolien en Belgique doit associer les citoyens dans le cadre de partenariats public-privé. […] D’ailleurs aujourd’hui, deux éoliennes par village suffiraient à produire toute l’électricité résidentielle wallonne, soit 15 % de la consommation globale. »

Le souci pour la coopérative est donc d’intéresser un maximum de citoyens aux retombées du vent. Ainsi au-delà des habitant locaux directement intéressés par des éoliennes sur leur territoire, la souscription s’adresse désormais à tout citoyen où qu’il habite. La constitution de fonds propres importants augmentera l’emprise citoyenne des parcs éoliens .

Des projets sont en cours d’instruction ou en demande de permis pour des éoliennes citoyennes à Beauraing, Vaux-sur-Sûre, Houffalize-Gouvy, Ciney, Vresse-sur-Semois, Tournai, Quiévrain, Saulces (France)…A noter que la participation d’Emissions Zéro dans un projet est soumise au respect de 6 critères: participation du citoyen, intégration environnementale, choix de sites performants, participation communale, éthique et développement durable.

En fondant, avec l’aide d’autres coopératives citoyennes, une société coopérative d'intérêt collectif, Enercoop Ardennes (voir initiative Enercoop ) dont le but est, entre autre, de permettre à des particuliers et professionnels d'investir dans des moyens de production d'énergie renouvelable, de fournir un accès à l'électricité verte et de développer des activités liées à la maîtrise de la consommation d'énergie, et en s’alliant avec sa consœur flamande Ecopower qui produit et distribue du courant vert sur toute la Flandre; Les Vents d‘Houyet espère développer la mouvance citoyenne dans toute la Wallonie (Eoliennes Wallonie) et même au-delà de ses frontières. En effet, l’association a lancé un programme « Kids & Wind » afin de répandre des éoliennes d’enfants dans les pays membres de l’Union Européenne, France , Italie, Pologne….




Les parcs éoliens sont en plein développement en Europe. Cependant, l’opposition des populations riveraines aux implantations nouvelles, qui craignent la dégradation de l'aspect visuel, déplorent le bruit des éoliennes, s’inquiètent pour la migration des oiseaux …, constitue un frein important à ce développement. L’éolienne, un objet qui travaille à priori pour notre vrai bien être, devient cause de polémique.

C'est souvent l'ignorance des populations qui est source d'opposition. Ceci est vrai lorsque le projet est précipité par un investisseur privé. Par contre, lorsque le projet est issu d'une réflexion de la population, une telle opposition devient marginale. Par leur mouvement « des éoliennes citoyennes », Vents d’Houyet a réussi à rendre une population fière de son parc éolien et espère continuer à développer l’exemple.

« Le temps des initiatives privées, essentielles ces dernières années pour promouvoir la filière, ce temps a évolué. Place aux Parcs éoliens citoyens, propriété des communes et de leurs administrés. Le vent, doit servir à chacun, place à un véritable partenariat public privé qui intègre toutes les composantes du développement durable. » Bernard Delville


Il est intéressant de voir ce qui s’est fait et se trame ailleurs. Il se développe, en effet, de belles réalisations citoyennes en matière d’éolien.

Voir les initiatives connexes[modifier | modifier le wikicode]

  • Éoliennes en pays de Vilaine: Cette association œuvre à la réalisation de parcs éoliens citoyens en France depuis 2008 . Tout comme pour Les Vents d'Houyet, le concept correspond à la volonté de rendre la maîtrise et la gestion de la ressource locale aux acteurs locaux : collectivités et particuliers. Un travail sur les économies d'énergies doit y être associé. Une charte nationale est en cours de validation pour encadrer ces appellations , et pour permettre de donner des outils facilitant la mise en œuvre de ce type de projet en France.
  • Enercoop: Fournisseur d’électricité Verte, et permet le développement des énergies renouvelables
  • Ecopower:Coopérative pour des éoliennes citoyennes, en Flandre. Les objectifs de la SCRL Ecopower tournent autour de l’approvisionnement durable d’énergie et du coopérativisme.Ecopower est donc née grâce au financement de très nombreux coopérateurs qui investissent des sommes d'argent relativement faibles dans la société: "le fonctionnement coopératif est un choix conscient et un atout important". Ces dernières années, Ecopower a beaucoup investi dans l’énergie éolienne, l’eau, la biomasse et l'énergie solaire mais elle tente aussi d’être "durable" dans tous les aspects de son fonctionnement.
  • Planète éolienne: Fédère les associations locales de promotion de l’énergie éolienne
  • Tripalium: Formations et stages d’autoconstruction d’éolienne
  • Silfiac,village 100% écolo: En 2006, la population du village a été associée à l'investissement d'un parc éolien grâce à une structure d'épargne locale. Désormais le village breton est autonome en énergie et éco- efficace: la production électrique est en grande partie éolienne accompagnée d'un peu de solaire, l'habitat est à base de matériaux naturels, l'éclairage public est basse consommation et les cantines bio. "Aujourd'hui, les habitants se rendent compte qu'ils peuvent être porteurs de solutions, que le monde rural est au cœur des enjeux de la société» (...)

Bibliographie:[modifier | modifier le wikicode]



Retour