Introduction à LilyPond/Notation spécifique à certains instruments

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher


8. Notation spécifique à certains instruments

Instruments à corde[modifier | modifier le wikicode]

Avec un instrument à corde, il est possible de laisser sonner une note pendant que l'on joue la suivante. Pour cela, on ajoute la commande \laissezVibrer après la note.

Piano[modifier | modifier le wikicode]

La partie de piano se compose de deux portées, une en clef de sol (en haut) et une en clef de fa. Les deux portées, créées comme à l'habitude par \new Staff, sont introduites la commande \new PianoStaff : les deux portées sont alors reliées par une accolades, et l'on n'indique le chiffrage de la mesure que pour la première portée (par contre, les altérations à la clef doivent être indiquées pour chaque portée).

Exemple
\new PianoStaff <<
   \new Staff \relative c' {
      \key g \major \time 3/4
      c4 e g
   }
   \new Staff \relative c {
      \clef bass \key g \major 
      \repeat "unfold" 3 { \times 2/3 {  c8[ e g] } }
   }
>>

Si l'on n'a qu'une seule mélodie, on peut aussi laisser LilyPond placer les notes sur la portée du haut ou du bas : les notes plus aiguës que le do médium sont placées en haut, et les notes plus graves en bas. On n'a plus donc qu'une seule voix. Pour cela, on utilise la commande \autochange.

Exemple
\new PianoStaff
   \autochange \relative c {
      c4 e g c e g
   }

Pour indiquer les actions sur les pédales, on met les commandes suivantes après la note à laquelle on effectue l'action :

  • \sustainDown : on appuie sur la pédale forte (celle qui prolonge le son) ;
  • \sustainUp : on relâche la pédale forte ;
  • \unaCorda : on appuie sur la pédale douce ;
  • \treCorde : on relâche la pédale douce ;
  • \sostenutoDown : on appuie sur la pédale de soutien ;
  • \sostenutoUp : on relâche la pédale de soutien.

Par défaut, l'appuie sur la pédale forte est indiqué par la mention « Ped. » en écriture cursive, et le relâchement est indiqué par une étoile. On peut remplacer ceci par un crochet placé sous les notes à laisser sonner, en indiquant la commande :

\set Staff.pedalSustainStyle = #'bracket

On peut indiquer la mention « Ped. » et mettre des crochets avec la commande :

\set Staff.pedalSustainStyle = #'mixed

Guitare[modifier | modifier le wikicode]

Notation classique[modifier | modifier le wikicode]

Habituellement, on utilise la clef de sol une octave en dessous de son niveau normal ; on utilise donc \clef "G_8".

Pour entrer le doigté utilisé, on peut utiliser les indications habituelles (cf. Une ligne mélodique complète > Indications supplémentaires).

Dans le cas d'un accord, on peut indiquer le numéro de corde, on ajoute simplement le numéro de la corde précédé d'une barre de fraction inversée :

  • \1 pour la mi aigu ;
  • \2 pour la si ;
  • \3 pour la sol ;
  • \4 pour la  ;
  • \5 pour la la ;
  • \6 pour la mi grave.

On utilise les mêmes conventions pour les autres instruments de la famille, comme le banjo ou la guitare basse. Notons que comme pour la guitare, on écrit les notes une octave au dessus de leur hauteur réelle avec la guitare basse ; on utilise donc \clef "F_8".

Tablature[modifier | modifier le wikicode]

Pour mettre des tablatures, on crée une portée spécifique avec la commande \new TabStaff. La corde est indiquée comme ci-dessus, et la frette est déterminée automatiquement.

Au lieu d'indiquer la corde, on peut indiquer la position, c'est-à-dire la frette sous l'index (la frette plus basse jouée). Pour cela, on définit la variable \set TabStaff.minimumFret = #n°_de_frette ; il est alors inutile d'indiquer le numéro de corde après.

Exemple
gamme pentatonique de la mineur avec indication des cordes
gammeLaMinPenta = {
   a8\6[ c\6 d\5 e\5] g\4[ a\4 c\3 d\3] e\2[ g\2 a\1 c\1]
   c\1[ a\1 g\2 e\2] d\3[ c\3 a\4 g\4] e\5[ d\5 c\6 a\6]
}

<<

   \new Staff \relative c {
      \clef "G_8"
      \gammeLaMinPenta
      \bar "|"
   }

   \new TabStaff \relative c {
      \gammeLaMinPenta
      \bar "|"
   }

>>
gamme pentatonique de la mineur avec indication de la position
gammeLaMinPenta = {
   a8[ c d e] g[ a c d] e[ g a c]
   c[ a g e] d[ c a g] e[ d c a]
}

<<

   \new Staff \relative c {
      \clef "G_8"
      \gammeLaMinPenta
      \bar "|"
   }

   \new TabStaff \relative c {
      \set TabStaff.minimumFret = #5
      \gammeLaMinPenta
      \bar "|"
   }

>>
les deux donnent le même résultat :
Guitare exemple tablature la mineur pentatonique.png

Si l'on écrit en parallèle la musique sur une portée et sur une tablature, on peut mettre en évidence l'association des deux en les plaçant dans un groupe de portées (\new StaffGroup), notamment lorsque d'autres voix sont portées sur la partition.

Si l'on change l'accordage de la guitare (par exemple jeu en accordage « à vide », « open chords »), il faut indiquer la note à vide de chaque corde. Cela s'indique sous la forme d'un entier positif ou négatif qui correspond au nombre de demi-tons par rapport au do médium.

Par exemple, pour un accordage ouvert en ré (D open tuning), les cordes suivant la progression ré-la-ré-fa♯-la-ré (DADF♯AD) :

\new TabStaff <<
   \set TabStaff.stringTunings = #'(+2 -3 -6 -10 -15 -22)
   {
     musique
   }
>>

Il existe aussi des modes prédéfinis, par exemple

\set TabStaff.stringTunings = #guitar-open-d-tuning

On utilise aussi cette technique pour créer les tablatures d'une guitare basse, mais Lilypond dispose d'un mode prédéfini :

\set TabStaff.stringTunings = #bass-tuning

En guise de référence, voici les accordages habituels de la guitare et de la basse :

guitare : (+4 -1 -5 -10 -15 -20) ;
basse : (-17 -22 -27 -32).

Diagramme d'accord[modifier | modifier le wikicode]

On peut placer un diagramme d'accord. C'est une chaîne de caractère \markup placée au-dessus de la portée, donc avec l'accent circonflexe « ^ ». Ce diagramme est introduit par \fret-diagram-terse #"diagramme" et est une succession de codes séparés par un point virgule ; le code peut être :

  • x (petit X) : la corde n'est pas jouée ;
  • o (petit O) : la corde est jouée à vide ;
  • un numéro : la frette correspondante.

L'ordre des cordes est de la plus grave à la plus aiguë (de gauche à droite sur le diagramme).

Exemple
accord de ré majeur
d'4^\markup \fret-diagram-terse #"x;x;o;2;3;2;"

Exemple
accord de la mineur
<<
   \new Staff {
      \clef "G_8"
      <e, a, e a   c'   e'>1^\markup \fret-diagram-terse #"o;o;2;2;1;o;"
      \bar "|"
   }

   \new TabStaff {

      <e, a, e a   c'   e'>1
      \bar "|"
   }

>>
Accord guitare 3 notations la mineur.png

Pour faire un barré, il faut :

  • pour la première corde concernée, que la frette soit suivie d'un tiret puis d'une parenthèse ouvrante, avant le point-virgule ;
  • pour la dernière corde concernée, que la frette soit suivie d'un tiret puis d'une parenthèse fermante, avant le point-virgule.
Exemple
accord de sol majeur en barré sur la troisième case
\relative c' {
   g ^\markup \fret-diagram-terse #"3-(;5;5;4;3;3-);"
}

On peut faire figurer plusieurs doigtés sur une même corde (par exemple pour indiquer deux accords proches avec un seul diagramme, ou encore une alternative à un accord). Pour cela, il suffit de mettre les indications de frette séparées par un espace, avant le point-virgule qui conclut la corde.

Si l'on utilise \fret-diagram #"diagramme" à la place, il faut indiquer le numéro de corde devant, le mi grave étant la corde 6 et le mi aigu la corde 1. Le diagramme est une succession de n° de corde-frette;. Dans ce cas-là, le barré n'est pas figuré par un trait.

Exemple
\relative c' {
   d4^\markup \fret-diagram #"6-x;5-x;4-o;3-2;2-3;1-2;"
   g ^\markup \fret-diagram #"6-3-(;5-5;4-5;3-4;2-3;1-3-);"
}

Autres notations[modifier | modifier le wikicode]

Les notes étouffées se notent avec un croix. Pour ce faire, on introduit le passage par \override NoteHead #'style = #'cross et on le termine par \revert NoteHead #'style.

Pour noter les harmoniques, on utilise habituellement un losange ; pour cela, on utilise la commande \harmonic après la hauteur de l'harmonique.

Chant[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons déjà vu comment faire figurer des paroles (voir Partition de chant et grille d'accords > Paroles). Il existe d'autres manières de faire, qui donnent des possibilités supplémentaires.

Par ailleurs, pour être aussi rigoureux que les portées, les paroles devraient être introduites par \new Lyrics.

Les voix chantées peuvent être regroupées dans un ensemble \new ChoirStaff <<…>>.

Si les paroles sont trop resserrées, on peut augmenter l'espacement avec \override Lyrics.LyricSpace #'minimum-distance = #valeur, par exemple \override Lyrics.LyricSpace #'minimum-distance = #valeur. Cette commande prend effet pour les paroles qui suivent. On peut le généraliser en le mettant dans le bloc \layout (voir Mise en forme d'une partition.

Mode \lyricmode[modifier | modifier le wikicode]

Si l'on utilise le mode \lyricmode, il est possible d'indiquer la durée de chaque syllabe ; si la durée est omise, LyliPond la détermine de manière automatique comme avec \addlyrics.

Exemple
\score {

   <<

      \new Staff \relative c' {

         \clef treble
         \time 4/4
         \tempo 4=80

         c8 c c d e4 d
      }
 
      \new Lyrics \lyricmode {

         \set stanza = "1. "
         Au8 clair de la Lu-4 ne

      }
 
   >>

}

Ce mode permet de placer des paroles dans une variable.

Mode \lyricsto[modifier | modifier le wikicode]

Le mode \lyricsto permet de travailler avec des portées ayant plusieurs voix. En effet, si l'on donne un nom à une voix, on peut alors associer explicitement les paroles à une voix.

Exemple
\score {

   <<

      \new Staff \relative c' {

         \clef treble
         \time 4/4
         << 
            \new Voice = "voixUn" \relative c' {
               e4 f g2
            } \\
            \new Voice = "voixDeux"  \relative c' {
               c4 d e c
            }
         >>
      }
 
      \new Lyrics \lyricsto "voixUn" {
         dor -- mez vous
      }

      \new Lyrics \lyricsto "voixDeux" {
         frè -- re Jac -- ques
      }
 
   >>

}

Dans ce mode, le placement des syllabes est déterminé de manière automatique, comme avec \addlyrics. Par ailleurs, lorsque des notes sont liées par un legato, cela est automatiquement considéré comme un mélisme. Pour qu'un groupe non lié soit considéré comme un mélisme, il faut placer \melisma après la première note et \melismaEnd après la dernière note du groupe.

Instruments transpositeurs[modifier | modifier le wikicode]

Batterie[modifier | modifier le wikicode]

Pour entrer une partie de batterie, on utilise la commande \drums à la place de \new Staff. À la place des noms des notes, on utilise les noms des accessoires (en anglais), ou bien leur abréviation. Les durées sont indiquées comme à l'habitude. Par exemple, pour un coup de grosse caisse sonnant durant une noire, on peut entrer bassdrum4 ou bien bd4.

Exemple
<<

   \new StaffGroup { <<

      \new Staff \relative c, {
         \clef "F_8"
         \partial 8
         d16 c
         a4 a a r8. a16
         a8 a c a16 d~ d2
      }

      \new TabStaff \relative c, {
         \set TabStaff.stringTunings = #bass-tuning
         \partial 8
         d16 c
         a4 a a r8. a16
         a8 a c a16 d~ d2
      }

   >>}

   \drums {
      \partial 8
      r8
      <<
         {
            \repeat "unfold" 2 {hhc8 hhc hhc hhc hhc hhc hhc hho}
         }

         {
            \repeat "unfold" 2 {bd4 sn bd sn}
         }
      >>

   }

>>
donne
500px
écouter l'extrait
Nom et abréviations des accessoires
Accessoire Nom LilyPond Abréviation
frappe de baguettes sidestick ss
grosse caisse bassdrum bd
caisse claire snare sn
tom aigu hightom tomh
tom moyen aigu himidtom tommh
tom moyen grave lowmidtom tomml
tom grave lowtom toml
charleston hihat hh
charleston ouvert hihatopen hho
charleston semi-ouvert halfopenhihat hhho
charleston fermé closedhihat hhc
pédale de charleston pedalhihat hhp
crash crashcymbal cymc
splash splashcymbal cyms
ride ridecymbal cymr
cloche du ride ridebell rb
frappe de main handclap hc

La liste des accessoires se trouve dans le fichier drumpitch-init.LY situé dans un dossier ly (par exemple LiLypond\ usr\ share\ lilypond\ current\ ly\).

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Dans Wikipédia



Gestion de partitions volumineuses < > Mise en forme d'une partition