Introduire la biodiversité dans la construction et l'urbanisme/Les étapes dans l'élaboration d'un projet de prise en compte de la biodiversité dans la construction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'esquisse[modifier | modifier le wikicode]

  • Elle est accompagnée d'une description sommaire de l'ouvrage (et ici de ses relations avec la biodiversité).
  • Elle est un premier support de dialogue entre le concepteur et la maîtrise d’ouvrage, ou des experts, ou évaluateurs indépendants ou autres partenaires qui peuvent réagir en précisant leurs avis, souhaits ou exigences.
  • Elle sera la base d'une première estimation du coût des travaux.
  • L'importance de ce stade ne doit pas être sous-estimé ; la simple esquisse préliminaire dessinée par architecte, un urbaniste ou un architecte-paysagiste conditionne et contraint déjà le contenu final du projet en biodiversité.
    Habituellement, la biodiversité n'est prise en compte que très secondairement et via le verdissement (espaces verts, bacs à fleurs...), alors que comme les aspects bioclimatiques et pour des raisons de fonctionnalités écologiques elle devrait être prise en compte dès le stade de l'esquisse (et sur la base des potentialités (écopotentialité) du site et non en la positionnant dans les « vides » qui resteraient disponibles).

L'avant-projet[modifier | modifier le wikicode]

C'est la phase préliminaire d'un projet (du point de vue « ingénierie de projet »), durant laquelle le porteur de projet (individu ou groupe) précise une idée et définit un cadre au projet.
Le porteur de projet va notamment devoir envisager :

  • un document (plus précis, mais non définitif) précisant le projet ;
  • une liste des étapes du projet, avec un jalonnement et des échéances (avec validation successive des étapes ou des thèmes traités)...
  • des livrables,
  • une liste des acteurs et compétences à associer au projet,
  • un budget prévisionnel,

L'avant-projet se décline généralement en deux étapes successives :

  • l'avant-projet sommaire (APS)
  • l'avant-projet définitif (ou détaillé) (APD)

Normes et référentiels : A titre d'exemple, le référentiel permettant de définir l'AVP (ou APS ou APD) est en France le suivant :
Pour les marchés français de construction impliquant un Client public (Maître d'ouvrage) : État, Collectivité territoriale ou [[w:Établissement public]|Établissement public]] en dehors des Établissements Publics Industriels ou Commerciaux, c'est le décret 93-1268 du 29 novembre 1993 et l'arrêté du 21 décembre 1993 pris en application de la loi dite MOP (comme Maîtrise d'ouvrage publique) du 12 juillet 1985 qui servent de source. Bien que ces textes ne soient strictement applicable que dans les cas ci-dessus, l'usage des formules APS et APD se fait fréquemment en référence à ces définitions.
Les grands marchés d'équipement ou marchés industriels se référant à la notion de management de projet, peuvent se référéer aux normes françaises FD X50 pour trouver des définitions précises.