Introduire la biodiversité dans la construction et l'urbanisme/Où, quand et comment intégrer la biodiversité dans et autour du bâti ?/Finitions et aménagements extérieurs (Balcons, pergola, porches et autres.

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Balcons, pergola, porches, passerelles, auvents, et autres éléments peuvent abriter une certaine biodiversité, mais le végétal y nécessitera un entretien, qui doit être pensé et anticipé par l'architecte et les aménageurs impliqués. Certains fonctions comme l'arrosage peuvent être automatisée.

A Clichy (92, France), un immeuble de bureaux construit en réponse à un concours de 2013, accueille une végétalisation disposée devant toutes les fenêtres à tous les étages sur un plateau horizontal entourant l'immeuble constitué d'espaces intérieurs modulables. Le cabinet d'architecture B+C architectes et l'architecte Giovanni Bellaviti ont dénommé ces plateaux "modénatures végétales horizontales"[1]Stéphanie Odéon (2016) Quand un immeuble de bureaux vit au rythme des végétaux, publié le 03/10/2016</ref>. Les végétaux ont été choisis par un paysagiste en fonction des microclimats correspondant aux différentes orientations de la façade et aux expositions aux pollutions urbaines[1].
Une mesure de l'humidité du substrat est associé à un système d'arrosage automatique. En été le besoin en eau peut être important. Dans le futur ce type d'installation pourrait être alimentée par de l'eau grise de l'immeuble pré-traitée, associé à un système de récupération d'eau pluviale. Un risque en cas d'utilisation d'eau dure est la minéralisation progressive du substrat[1].

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées BatActu2016