L'éco-construction en Nord-Pas-de-Calais/Partie2/L'habitat collectif

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Deux logements sociaux à charges maîtrisées[modifier | modifier le wikicode]

Calais

Ouvrage

  • Superficie : De 90 à 110 m² habitable par logement
  • Coût au m² : 1800 €/m² de SHON (TTC)
  • Durée du chantier : 6 mois
  • Date de livraison : 2010
  • Consommation annuelle : 61 kWh/m².an (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, auxiliaire, éclairage)

Réalisation

  • Maître d'ouvrage : SA Habitat 62/59 Picardie
  • Maître d'œuvre : Chênelet Construction
  • Entreprises : Scierie et Palettes du Littoral, Chênelet Construction
Les points cruciaux de l'écoconstruction Leurs réponses
Généralités
  • Artisans de la région, en insertion
  • Lutte contre la précarité énergétique
  • Economies d'énergies
  • Matériaux locaux et sains
Matériaux
  • Toiture végétalisée
  • Murs à inertie (terre crue)
  • Ossature de bois locaux
  • Isolation en ouate de cellulose
  • Brique de terre crue compressée
Équipements
  • La chaudière a un rendement supérieur de 15 à 20 % par rapport à une chaudière classique. Elle récupère l'énergie thermique des fumées.
  • Faible énergie grise (contenu carbone B pour les consommations de gaz)
  • Chaudière gaz à condensation couplée avec le solaire thermique autovidangeable pour la production d'eau chaude.
  • Ventilation naturelle hygroréglable autonome en énergie (alimentation solaire photovoltaïque)
  • Accessibilité aux personnes handicapées au rez-de-chaussée


Un écoquartier de six logements sociaux[modifier | modifier le wikicode]

Ouvrage

  • Superficie : De 90 à 110 m² habitable par logement
  • Coût au m² : 1800 €/m² de SHON (TTC)
  • Durée du chantier : 6 mois
  • Date de livraison : 2010
  • Consommation annuelle : 61 kWh/m².an (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, auxiliaire, éclairage)

Réalisation

  • Maître d'ouvrage : SA Habitat 62/59 Picardie
  • Maître d'œuvre : Chênelet Construction
  • Entreprises : Scierie et Palettes du Littoral, Chênelet Construction
Les points cruciaux de l'écoconstruction Leurs réponses
Caractéristiques bioclimatiques
  • Apports solaires : 30 % des besoins de chauffage.
  • Toiture végétalisée : régulation des eaux pluviales pour éviter l’engorgement des réseaux (effet « éponge ») et diminuer l’effet « ilôts de chaleur urbain » en période estivale.
  • Briques de terre compressées maçonnées à l’argile (5 t/ maison) pour l’inertie
Matériaux
  • Structure en bois massif cloué = 5 m³ de bois par maison (500 Eq C par tonne) soit, pour 6 maisons, 150 m³ représentant 67,5 tonnes de bois.
  • Isolation extérieure en ouate de cellulose insufflée (murs et toiture)
  • Bardage en mélèze.
  • Freins vapeurs hygrovariables cellulosiques, étoupe de lin régional
  • Menuiseries : isolation thermique renforcée (4-16-4 argon), bois contrecollé.
  • Terrasses : Acacia français naturellement résistant à l’humidité.
Équipements
  • Chaudières très haute performance à condensation
  • Planchers chauffants au RDC, radiateurs à l’étage.
  • Panneaux solaires thermiques avec ballon accumulateur, en appoint de la chaudière
  • Ventilation naturelle hygrovariable
Economies d’énergie
  • Bilan carbone : 50 kg Eq C/ m² habitable soit 5 tonnes de carbone stockées pour 100 m² habitables.
  • Energie grise : 140 kwh ef/m² habitable.
  • Chauffage : 97 kwh ef/m²/an.



Un habitat partagé[modifier | modifier le wikicode]

Ronchin

Ouvrage

  • Superficie : 215 m² de SHON (dont 70m² d'espaces partagés) pour trois logements.
  • Coût au m² : 1950 €/m² habitable
  • Durée du chantier : 3 ans
  • Date de livraison : 2012
  • Consommation annuelle : 174kWhEP/m².an à l'achat. Le bouquet de travaux envisagé doit permettre d’atteindre un niveau B (64 kWhEP/m².an)

Réalisation

  • Maître d'ouvrage : Copropriété de La lézarde
  • Résidents actuels : Caroline, Laurence, Cédric, Joël, Thaïs, Sinoë, Armand.
  • Entreprises : Graines de Bâtisseurs


Les points cruciaux de l'écoconstruction Leurs réponses
Généralités
  • Autoconstruction, chantiers participatifs
  • Matériaux locaux et sains
Caractéristiques bioclimatiques
  • Toiture végétalisée
  • Murs à inertie (terre crue)
  • L’habitation primaire donne sur la rue, elle est exposée Sud-Ouest. La façade de l’extension est exposée sud-est.
Matériaux
  • Isolation en panneaux souples de laine de bois d'une densité de 55kg/m² (240 à 280mm sous comble et 100 à 200mm dans les murs et l'ossature bois).
  • Panneaux de liège en isolation acoustique
  • Bois certifiés et traitements écologiques (huile dure, teintes naturelles).
  • Ouate de cellulose en isolation des planchers bas
Équipements
  • Chauffage 100% poêle à granulés avec maintien des radiateurs électriques pour maintenir hors gel en cas d’absence.
  • VMC simple flux hygro B • Panneaux solaires thermiques (6m²)
Economies d’énergie
  • Autonomie en eau chaude sanitaire de mars à octobre grâce aux panneaux solaires thermiques.
  • Travaux d’isolation conséquents avec une attention à l’étanchéité à l’air.


Un gîte traditionnel dans les Flandres[modifier | modifier le wikicode]

Ancienne caserne des douanes rénovée pour accueillir un gîte rural.

  • Membre du réseau Accueil paysan
  • Label tourisme et handicaps
  • Refuge oiseaux LPO

Ouvrage

  • Superficie : 250 m² de surface habitable
  • Coût au m² : 880 €/m²
  • Durée du chantier : 5 ans
  • Consommation annuelle : N.C.

Réalisation

  • Maître d'ouvrage : François Ryckelynck et Greta Vansevenant (grande part d'autoconstruction).


Les points cruciaux de l'écoconstruction Leurs réponses
Généralités
  • Autoconstruction, chantiers participatifs
  • Rénovation du patrimoine
  • Matériaux locaux et sains
Matériaux
  • Briques et tuiles flamandes
  • Bois massif traité à l’huile de lin
  • Isolation en ouate de cellulose
  • Anas de lin
  • Mur en torchis et badigeons de chaux
  • Peintures écologiques
Équipements
  • Briques et tuiles flamandes
  • Bois massif traité à l’huile de lin
  • Isolation en ouate de cellulose
  • Anas de lin
  • Mur en torchis et badigeons de chaux
  • Peintures écologiques