La guerre contre la drogue

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jésus les entendit et dit : Ce ne sont pas les personnes en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades. (Matthieu, 9:12)


Ce livre est destiné à nourrir la discussion, rationnelle, sur la guerre contre la drogue.

Les drogués sont des malades qui ont besoin d'être soignés. La guerre contre la drogue les empêche de se soigner correctement. Elle les les livre aux griffes de la maffia. Le droit de se soigner ou d'être soigné est un droit humain fondamental. La guerre contre la drogue est donc un crime contre l'humanité, et une des plus grandes erreurs médicales de tous les temps.

Les drogues sont des remèdes, mais comme tous les remèdes, elles sont des poisons si elles sont mal administrées. Priver les drogués d'une aide médicale compétente, c'est donc les condamner à souffrir et à mourir.

La guerre contre la drogue fait monter les prix des remèdes. Elle oblige beaucoup de drogués à se prostituer. Elle enrichit les trafiquants qui deviennent parfois milliardaires. Les maffieux se servent de leurs milliards pour corrompre les officiels, qui ont le devoir de protéger la population, et qui font tout le contraire quand ils sont corrompus.

La guerre contre la drogue expose les policiers aux balles des trafiquants. Ils meurent ou deviennent paraplégiques à cause de la sottise humaine.

La pensée des prohibitionnistes : les drogués, c'est de la sale racaille. Mais pour une bonne partie d'entre eux, ces prohibitionnistes sont également des drogués, drogués à la cigarette, ou à l'alcool. Ils méprisent les drogués alors qu'ils sont eux-mêmes des drogués.

Les psychiatres recommandent des antipsychotiques pour les psychotiques. Ce sont des drogues qui rendent dépendants. Il est interdit d'arrêter le traitement, jusqu'à la mort. L'arrêt du traitement provoque des crises psychotiques très graves. Les antipsychotiques donnent la nausée à ceux qui les les prennent. Ils deviennent dépendants d'une drogue qui leur donne la nausée.

Le haschisch et la marijuana sont des antipsychotiques qui donnent du plaisir. Ils peuvent être pris sans danger (pas de risque d'overdose). Pourquoi les psychiatres recommandent-ils des antipsychotiques dangereux qui donnent la nausée (et qui coûtent très cher, parce qu'ils sont fabriqués par les industries pharmaceutiques) et interdisent-ils un antipsychotique qui donne du plaisir, qui est sans danger, et qui est très facile à produire ?

Les producteurs et les distributeurs de haschisch et de marijuana sont des bienfaiteurs. Les prohibitionnistes sont coupables de crime contre l'humanité.