Le Secrétariat général du gouvernement

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Statue-place-Republique

Secrétariat du gouvernement[modifier | modifier le wikicode]

- pendant longtemps, cet organe n’a pas existé - 1e tentative en 1817 sous la forme d’un secrétariat administratif de la présidence du conseil mais pas concluant - inspiration du modèle britannique - initiative de DG en 1943 avec Louis Joxe (1e SG du gouvernement de 43 a 46)= mise en place de la 4e - le SGG tels que voulu par DG ressemble beaucoup au cabinet du 1e ministre britannique ayant compétence administrative technocratique mais pas politique. - Cet organe doit être d’une extrême compétence afin de connaître les rouages de l’administration - Les hommes composant cet organe doivent être politiquement neutre - Ce qui veut dire que le SG reste en place même quand le 1e ministre quitte l’hôtel - C’est le SG du gouvernement qui assure la continuité de l’administration de l’état - Le 2e SG était André Ségalat (46 a 58) : formidable continuité car la vie d’n gouvernement était de 6 mois sous la 4e - De 58 a 82 Marceau long - 82 a 86 : Jacques fournier qui partira car le nouveau 1e ministre ne le voudra pas (trop marqué a gauche) - 86 94 : Renault Denoix de Saint Marr : partira pour devenir le vice président du conseil d’état (encore maintenant) - 94 : jean marc Sauvé - le SGG veiller au respect du jeu constitutionnel mais n’est pas le serviteur politique du 1e ministre, son rôle est au centre des rouages de l’état pour réguler l’ensemble des mécanisme de l’état - c’est lui qui prépare les réunions hebdomadaire du conseil des ministre, il prépare l’ordre du jour en étroite collaboration avec le SG de l’Elysée - Le SGG assiste toujours aux réunions du conseil des ministres et il est le seul a pouvoir prendre de notes qui vont constituer les archives du travail du gouvernement - Sa fonction fait de lui le responsable de la publication des textes officiel - Le SGG est rédacteur de JO de la république - Mais il n’est qu’un organe technique et administratif et non politique, il n’intervient pas dans l’opportunité des décisions prises par les ministres - On la qualifie de conscience de la république - Dirige aussi la documentation française - La structure du SGG comprend une trentaine d’hommes et de femmes sous l’égide du SG