Différences entre les versions de « Photographie/Les premiers pas/La sensibilité ISO »

Aller à la navigation Aller à la recherche
* Si le sujet est mobile par rapport à l'appareil, un temps de pose trop long conduira inévitablement à l'obtention d'une image floue. Augmenter la sensibilité permet alors de mieux « figer » le mouvement et d'accroître la netteté de l'image.
* Si l'appareil est tenu à main levée pour une prise de vue en basse lumière, un temps de pose trop long provoquera l'apparition d'un flou de bougé, la conclusion est la même que précédemment.
* Si les divers éléments du sujet sont situés à des distances très différentes, on ne pourra en obtenir une image globalement nette que si la [[Photographie/14 - Netteté des images photographiques/Profondeur de champ|profondeur de champ]] est suffisante. Pour ce faire, il faut fermer le diaphragme, ce qui a pour effet immédiat et néfaste de réduire la quantité de lumière qui atteint la surface sensible. Pour ne pas trop augmenter le temps de pose, on peut alors « jouer » sur la sensibilité en adoptant une valeur suffisamment élevée.
 
L'utilisation d'un pied, ou de tout autre support approprié, permet dans une très large mesure de diminuer les effets néfastes des mouvements intempestifs de l'appareil. Lorsque le sujet est immobile, on peut alors diminuer la sensibilité et utiliser des temps de pose plus importants. La [[Photographie/14 - Netteté des images photographiques/Systèmes de stabilisation|stabilisation d'image]] agit dans le même sens, mais si le sujet est mobile, le remède est pire que le mal ...
 
La plupart des appareils numériques sont capables d'adapter automatiquement la sensibilité du capteur aux conditions ambiantes de lumière et il faut reconnaître que dans la plupart des cas ils s'en tirent assez bien. Des modes tels que « photo de nuit » ou « feux d'artifice » agissent directement sur la sensibilité pour tenter de l'optimiser. Cependant, rien n'indique à un appareil la présence d'un sujet mobile, surtout si celui-ci n'est pas encore arrivé dans le champ de prise de vue, ou la nécessité d'obtenir une image nette de deux objets dont l'un est situé à 10 cm et l'autre à 10 m. Il faut alors que l'opérateur « reprenne la main » et intervienne intelligemment sur le choix d'une sensibilité appropriée.

Menu de navigation