« Photographie/Rayonnements électromagnétiques/La lumière » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Pour toutes ces raisons, la Commission Internationale de l'Éclairage (CIE) a fixé en 1924 les limites du spectre visible à 0,4 µm du côté du violet et 0,78 µm du côté du rouge. Les longues études conduites à l'époque ont abouti à la définition d'un '''observateur moyen de référence''' dont les caractéristiques ont été normalisées. La perception de la lumière par l'œil humain est très importante pour les photographes et elle sera étudiée plus loin en détail.
 
Statistiquement, et sans évoquer ici les cas avérés de « daltonisme », les 10 % de photographes hommes qui perçoivent les couleurs de façon décalée par rapport à la moyenne peuvent se trouver très gênés pour l'exercice de leur art et ceci, aussi bien au laboratoire argentique que devant leur écran d'ordinateur. Un conseil d'ami : en cas de doute sur sesvos caractéristiques personnelles, il suffit de demander à sonvotre opticien préféré de passer des tests de vision des couleurs, c'est à la fois rapide et indolore !
 
 
== Spectre lumineux et vocabulaire ==
{{EnTravaux}}
 
La variation des longueurs d'onde de la lumière et des perceptions associées est continue mais il est nécessaire pour la vie pratique d'attribuer des noms aux couleurs et donc de définir les zones correspondantes dans le spectre. Naturellement ce découpage est parfaitement arbitraire et le nombre de zones varie d'ailleurs selon les auteurs, en particulier selon que l'on introduit ou non le bleu-vert et surtout l'indigo, dont l'existence même a fait couler beaucoup de salive et même d'encre.
 
La nécessité de disposer d'outils de description plus précis et plus fiables se fait sentir dans de nombreuses activités, comme par exemple la mycologie. Lorsque l'excellent Henri Romagnesi parle d'un champignon dont la chair est « épaisse, roussâtre un peu incarnate » ou d'un autre dont les lamelles ont « une couleur blanc crème, puis crème ochracé », il faut que cela « parle » aux amateurs de champignons.
 
 
{| border="1" cellpadding="5" cellspacing="0" align="center"
|+ '''Spektraj koloroj'''
|+ '''Spectre coloré'''
! style="background: #efefef;" | Koloro
! style="background: #efefef;" | OndolongoCouleur
! style="background: #efefef;" | FrekvencoLongueur d'onde
! style="background: #efefef;" | KoloroFréquence
|-
| colspan="3" align="center"| [[Infrarugxaw:Rayonnement radiadoinfrarouge|Rayonnement infrarouge]]
|-----
| [[Rugxaw:Rouge|Rouge]]
|! style="background: #df0000;" | 625–740 nm
|! style="background: #df0000;" | 480–405 THz
|-----
| [[Orangxaw:Orangé|Orangé]]
|! style="background: #ff8000;" | 590–625 nm
|! style="background: #ff8000;" | 510–480 THz
|-----
| [[Flavaw:Jaune|Jaune]]
|! style="background: #ffff00;" | 565–590 nm
|! style="background: #ffff00;" | 530–510 THz
|-----
| [[Verdaw:Vert|Vert]]
|! style="background: #00ff00;" | 520–565 nm
|! style="background: #00ff00;" | 580–530 THz
|-----
| [[Cejanaw:Bleu-vert|Bleu-vert]]<!-- laux propono de Pokrovskij -->
|! style="background: #00d4d4;" | 500–520 nm
|! style="background: #00d4d4;" | 600–580 THz
|-----
| [[Bluaw:Bleu|Bleu]]
|! style="background: #0000ff; color: #ffffff;" | 450–500 nm
|! style="background: #0000ff; color: #ffffff;" | 670–600 THz
|-----
| [[Indigaw:Indigo|Indigo]]
|! style="background: #0000af; color: #ffffff;" | 430–450 nm
|! style="background: #0000af; color: #ffffff;" | 700–670 THz
|-----
| [[Violaw:Violet|Violet]]
|! style="background: #50007f; color: #ffffff;" | 380–430 nm
|! style="background: #50007f; color: #ffffff;" | 790–700 THz
|-----
| colspan="3" align="center"| [[Ultraviolaw:Rayonnement radiadoultraviolet|Rayonnement ultraviolet]]
|-----
|}

Menu de navigation