« Photographie/Techniques particulières/Sténopé » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
→‎Pratique : orthographe
m (Orthogaffe - Homonymie résolue à l'aide du robot: Diaphragme)
m (→‎Pratique : orthographe)
 
Toutefois, pour réaliser des images de qualité acceptable, le sténopé doit répondre au moins à deux qualités :
<blockquote> 1 - le diamètre du trou doit être le plus petit possible, car il conditionne la [[définition de l'image]], c'est c’est-à -dire la taille des plus petits détails distincts.<br />
2 - le trou doit être percé dans un matériau le plus mince possible, tout en étant parfaitement opaque. Si l'épaisseur du matériau est trop importante, il se produit un effet de [[diffraction]] que l'on peut expliquer très sommairement par la reflexion des rayons lumineux sur la tranche du trou, et qui crée des images parasites provoquant un flou général plus ou moins accentué. Pour cela, certains amateurs réussissent à percer leurs sténopés dans des feuilles de métal très minces, comme des feuilles d'or (utilisées par les artisans doreurs), à l'aide de minuscules trépans qu'ils confectionnent eux-mêmes. Ces sténopés sont ensuite montés sur des supports pour être manipulés et placés sur la chambre noire.</blockquote>
 
46

modifications

Menu de navigation