« Philosophie/Commentaire du passage à propos de l'Homme esclave du divertissement » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
 
Cette reprise s'accompagne d'une ironie qui se traduit par l'évolution vers un style oral et plus familier (« le voilà heureux pendant ce temps-là ». L'auteur annonce alors le thème de la seconde partie (« Et l'homme, quelqu'heureux qu'il soit, s'il n'est diverti... ») avant de passer à un cas probant, Pascal reprend sous la forme d'une antithèse marquante le thème de la vanité humaine qui ne trouve son bonheur que dans le divertissement. Pascal a à nouveau recours à un exemple : celui des « grands » (les ministres, ceux qui occupent des charges importantes).
 
moi jai envie davoir une grosse queue dans ma bouche pour la sucer bien comme il faut.. Je veux aussi fair le 60 avec mon mari et vous montré tout cela sur le site www.bazoocam.com venez nous voir en grand nombre les copoins. :)
 
moiMoi jai envie davoir une grosse queue dans ma bouche pour la sucer bien comme il faut.. Je veux aussi fair le 60 avec mon mari et vous montré tout cela sur le site www.bazoocam.com venez nous voir en grand nombre les copoinscopins. :)
 
=== Comment Pascal considère-t-il les grands personnages du royaume ?===
Utilisateur anonyme

Menu de navigation