Différences entre les versions de « Photographie/Tirage des épreuves/Virages »

Aller à la navigation Aller à la recherche
aucun résumé de modification
(Page créée avec « {{Ph s Tirage monochrome}} == Bibliographie == * COGNÉ, Guy-Michel .- Attention aux virages ! In : Chasseur d'Images, n° 6, juillet-septembre 1977, pp. 50-54. »)
 
{{Ph s Tirage monochrome}}
 
 
== Généralités ==
 
On appelle virage un procédé chimique qui consiste à transformer le dépôt d'argent métallique qui constitue une image argentique en noir et blanc en un autre composé chimique plus stable, coloré, etc.
 
Il existe de très nombreuses formules de virage, certaines sont très onéreuses car elles font appel à des métaux précieux comme l'or, d'autres utilisent des produits toxiques ou malodorants, et il est de plus en plus difficile pour les particuliers de se procurer en quantité raisonnable les produits chimiques nécessaires.
 
Dans les années 1970, le coffret de virages ''Colorvir'' mis au point par le chimiste et photographe français [[Pierre Jaffeux]] a permis de diffuser quelque peu les procédés de virage auprès d'un public de photographes avertis mais n'ayant pas de connaissances particulières en chimie. Il s'agissait d'un kit comportant une collection de petits flacons et un manuel d'utilisation. Il suffisait pour l'utiliser de se procurer quelques cuvettes et récipients, de l'acide acétique et du sel de cuisine. Des gants de caoutchouc étaient également conseillés pour éviter de se tacher les mains.
 
Parmi les photographes contemporains qui ont beaucoup travaillé dans le domaine des virages, à des fins artistiques, il faut citer [[Denis Brihat]], dont les œuvres photographiques et les virages à l'or sont bien connus des amateurs d'art.
 
Le résultat définitif d'un virage dépend souvent de très nombreux paramètres et il est très difficile de reproduire à l'identique une œuvre déjà réalisée. Les photographes qui désirent réaliser une série de photographies virées, sur un même thème, ont toujours intérêt à traiter toutes les épreuves en une seule fois, sur le même papier, dans les mêmes produits, etc.
 
Les méthodes informatiques permettent aujourd'hui de modifier à volonté les couleurs d'une image photographique et les procédés chimiques de virage sont de moins en moins pratiqués. Cependant, la modification informatique des images tirent la photographie vers des méthodes standardisées et finalement banales, c'est pourquoi certains photographes qui restent attachés aux aspects plus ou moins artisanaux du métier et au caractère unique des œuvres d'art continuent d'utiliser des procédés chimiques anciens en essayant d'en tirer la quintessence.
 
== Virages destinés à améliorer la conservation des épreuves monochromes ==
 
== Virages utilisés à des fins esthétiques ==
 
== Bibliographie ==

Menu de navigation