« Livre de cuisine/Vin de rhubarbe » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
Aucun résumé des modifications
* Un linge propre,
* Un [[verre doseur]],
* Une [[{{i|dame-jeanne]]}},
* Une casserole,
* Des bouteilles.
 
* Laver, éplucher et couper les tiges en [[tronçon]]s,
* Dans un pot en grès, alterner des couches de rhubarbe avec un peu de {{i|sucre}} (peser le sucre utilisé pour n'ajouter ensuite que le complément),
* Laisser [[macérer]] 2 jours puis presser dans un linge,
* Mesurer le jus obtenu et le verser dans la bonbonne,
A la sortie du surgélateur, sans rien faire que laisser dégeler, la rhubarbe va déjà libérer 75 % d'un jus très limpide. Les tiges seront tellement molles que le reste du jus pourra être facilement extrait par pression, comme si s'était une éponge.
 
Pour la chaptalisation, il suffit de savoir qu'il faut environ 18 g de sucre pour porter un litre de {{i|vin}} à 1° d'alcool.
Exemple : pour obtenir un vin à 13° d'alcool (ou 13% vol) à partir de 10 litres de jus de rhubarbe il faut :
10 l de jus + 10 l d'eau = 20 litres
Conclusion : Pour faire un vin à 13 % d'alcool avec 10 litres de jus de rhubarbe, il faudra ajoutter 4680 g de sucre dissoud à chaud dans 2,5 l d'eau et encore un solde de 4,7 litres d'eau (10 l - (4,680*0.6)-2,5 = 4,7).
 
Remarques : attendre que le sirop de sucre soit à la même température que le jus de rhubarbe avant de l'ajoutter, les levures{{i|levure}}s n'apprécient pas les variations de température!
Ajoutter le sucre en 2 fois. La deuxième partie quelques jours après le début de la fermentation.
Si les levures arrivent a transformer tout le sucre en alcool, le vin sera très sec!

Menu de navigation