Différences entre versions de « Photographie/Techniques particulières/Prises de vues multiples (bracketing) »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
 
* '''A''' : un exemple de photographie dans laquelle les hautes lumières sont bien respectées, au détriment des zones les moins éclairées de l'intérieur du bâtiment, qui deviennent à peine visibles. Si vous ne les voyez absolument pas en agrandissant l'image... c'est que votre écran n'est pas bien étalonné ! En photographie argentique il n'existe aucun moyen de s'en sortir, sauf si l'on éclaire discrètement l'intérieur par un coup de flash pour diminuer les contrastes ; en revanche les traitements d'images numériques associés à un bracketing bien contrôlé peuvent apporter des solutions intéressantes.
* '''B''' : cette fois le sujet principal est bien mis en valeur mais la photographie présentent des zones largement surexposées ; le vêtement à gauche crée une zone vide assez gênante. De plus, ces zones blanches sont en périphérie et l'image n'est pas fermée. (voir [[Photographie/Finition et présentation des photographies/Montage sous passe-partout#La « fermeture » des_photographies|'''ici''']]). Là encore, pas de solution avec un film couleurs inversible. Avec un film négatif couleurs et un agrandissement maison, il est peut-être possible de faire venir quelques détails en surimpressionnant droitement les zones trop claires ; de même, en numérique, il se peut que l'on puisse extraire quelques informations d'un bon fichier RAW.
* '''C''' : en photographiant un sujet très peu contrasté, on obtient une photographie qui ne ne présente aucune zone proche du noir ou du blanc. On aurait donc pu faire varier l'exposition dans une très large mesure sans perdre de détails dans les zones claires ou dans les zones sombres. Il existe donc beaucoup de possibilités pour obtenir une exposition correcte, en profitant de la latitude de pose disponible dans ce genre de situation. Reste à choisir le niveau général de luminosité pour rendre la photographie aussi agréable que possible à regarder, sans détruire l'ambiance de brouillard en augmentant de façon outrancière le contraste général. Dans le cas de diapositives, un bracketing d'exposition peut conduire à une bonne image. Si l'on opère avec un film négatif ou avec un appareil numérique, un seul cliché suffit, il est très facile à l'agrandissement ou lors du post traitement d'éclaircir ou d'assombrir l'image.
 

Menu de navigation