Différences entre les versions de « États généraux du multilinguisme dans les outre-mer/Présentation/éditos »

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
aucun résumé de modification
m
 
 
===Éditorial de Mme Marie-Luce PENCHARD, ministre chargée de l’outre-mer===
 
 
 
===Éditorial de M. [[w:Frédéric MITTERRAND|Frédéric MITTERRAND]], [[w:Ministre de la Culture et de la Communication|ministre de la Culture et de la Communication]]===
 
''« Aucune langue n'est, sans le concert des autres », écrivaient naguère Patrick Chamoiseau et Édouard Glissant.''
Frédéric MITTERRAND
 
===Le mot du Président de la [[w:Région Guyane|Région Guyane]], [[w:Rodolphe ALEXANDRE|Rodolphe ALEXANDRE]]===
 
Les ''États généraux du multilinguisme dans les outre-mer'' ne pouvaient sans doute pas trouver meilleure terre d’accueil que la Guyane. La Guyane représente en effet, à elle seule, un véritable laboratoire en termes de diversité des cultures et des langues, qu’il s’agisse des langues régionales (créole guyanais, langues amérindiennes et bushinengues) ou des langues étrangères (anglais, néerlandais, portugais, espagnol, créoles caribéens, mandarin...).
49

modifications

Menu de navigation