« Technologie/Moteurs thermiques/Moteur Diesel/Introduction » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
ajout d'une ref santé
(remise en forme du texte et deplacement d'une image pour reduire la hauteur de l'intro)
(ajout d'une ref santé)
 
=== Inconvénients ===
Les premiers moteurs Diesel étaient beaucoup plus lourds, bruyants (comme [[Renault Laguna]] ou [[Safrane]]) et bien moins puissants que leurs homologues à essence. Ces inconvénients ont été partiellement éliminés sur les véhicules modernes grâce, en particulier, au [[turbocompresseur]] à géométrie variable, aux rampes d'injection communes ou à l'[[injecteur-pompe|injection]] très haute pression.
 
<br />La réduction du niveau sonore dépend beaucoup de la gestion de l'injection et des dispositifs d'[[Isolation phonique|insonorisation]]. De par leur conception, à puissance égale, ces moteurs restent plus lourds que leurs homologues à essence.
La réduction du niveau sonore dépend beaucoup de la gestion de l'injection et des dispositifs d'[[Isolation phonique|insonorisation]]. De par leur conception, à puissance égale, ces moteurs restent plus lourds que leurs homologues à essence. {{refnec|Un moteur Diesel est moins "lisse" qu'un moteur Essence, et fonctionne mieux à bas régime, il a donc moins d'allonge que son homologue Essenceà essence.}}
 
==== Pollution et toxicité des gaz d'échappement ====
Outre que le Diesel incite aussi à encore prélever et émettre du carbone fossile, ses impacts spécifiques sur la [[santé environnementale]] et sur la pollution de l'air restent préoccupants :
 
* Les [[suie]]s et micro ou [[nanoparticule]]s<ref name=">[http://www.ademe".fr/particuliers/Fiches/3735/AirSante01_01.html Les effets sur la santé] Sur le site de l'ADEME</ref> sont considérées comme « cancérogènes probables » par le Centre international de recherche sur le cancer ([[Circ]] <ref>Anjoeka Pronka et al., « Occupational exposure to diesel engine exhaust: A literature review », ''Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology'', vol.19, 2009, pp. 443-457</ref>, et peut-être [[reprotoxique]]s<ref>[http://www.atousante.com/risques_professionnels/risques_lies_aux_produits_cancerogenes_mutagenes_toxiques_pourion_la_reproduction_cmr/gaz_d_echappement_diesel présentation des risques cancérigènes des émissions Diesel]</ref>). Ils sont aussi par exemple facteur d'aggravation de l'[[asthme]] et d'un risque accru de décès chez les [[chauffeur (chemin-de-fer)|cheminot]]s. Les lieux les plus exposés sont les [[tunnel]]s routiers ou ferroviaires, certains lieux industriels dont lieux de travail confinés ([[garage]]s, [[dock]]s) ou souterrains, [[mine (gisement)|miniers]] en particulier<ref name="nature">[http://www.nature.com/jes/journal/v19/n5/pdf/jes200921a.pdf Anjoeka Pronk, Joseph Coble & Patricia Stewart ; ''Occupational exposure to diesel engine exhaust: A literature review'' Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology] (2009) 19, 443–457; doi:10.1038/jes.2009.21; Mis en ligne le 11 mars 2009</ref>. Rien qu'aux États-Unis, ce sont environ {{unité|1.4|million}} de travailleurs qui étaient chroniquement exposés aux particules-diesel de 1981 à 1983 ; et {{unité|3|millions}} dans l’Europe des quinze, de 1990 à 1993<ref name="nature"/>. Sur ce point, le lobby minier Américain ''Mining Awareness Resource Groupe (MARG)'' veut s'opposer à la publication d'études sur les effets sur la santé des mineurs des gaz d'échappement des moteurs diesel<ref>http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/cancer-et-environnement-la-loi-du-silence-29-02-2012-1436457_57.php</ref>. Les [[Norme européenne d'émission Euro|normes européennes d'émission]] ont pris en compte la réduction des taux de particules émis par les moteurs Diesel. Actuellement la limite est de {{unité|0.02|g/kWh}} pour les camions ([[Norme européenne d'émission Euro|Euro V]]) et {{unité|0.005|g/km}} pour les voitures particulieres ([[Norme européenne d'émission Euro|Euro 5]]).
 
* Les [[benzopyrène]]s et les [[Benzanthracène|benzoanthracène]]s, [[hydrocarbure aromatique polycyclique|hydrocarbures aromatiques polycycliques]] reconnus cancérigènes.<br />
0

modification

Menu de navigation