« Technologie/Moteurs thermiques/Moteur Diesel/Alternateur » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
(→‎Au stator : Les valeurs efficaces ne dépendent pas du temps)
==Principes généraux==
 
Les courants statoriques créent un [[champ magnétique]] tournant dans le stator. Ce champ tournant est '''synchrone''' de la fréquence des courants statoriques, c'est-à-dire que saSa fréquence de rotation (sa vitesse) est proportionnelle à la fréquence de l'alimentation électrique. La vitesse de ce champ tournant est appelée '''vitesse de synchronisme'''.
 
L'enroulement au rotor est alimenté par un courant continu ce qui le rend semblable à un aimant. Il peut d'ailleurs être constitué d'un aimantaimants permanents, le rotor n'a alors plus besoin d'être alimenté en courant. Le champ magnétique ainsirotorique créé cherche en permanence à s'aligner sur celui du stator. C'est pourle celaprincipe quede la boussole (qui voit par conte un champ magnétique fixe). Cette machine est dite '''synchrone''' : ellele tournechamp rotorique ne peut tourner qu'à la même vitesse que le champ statorique.
 
==Machine synchrone triphasée==
Utilisateur anonyme

Menu de navigation