« Photographie/Personnalités/B/Léon Bouzerand » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m (→‎Expositions : ortho using AWB)
imported>Jbdepradines
 
==Parcours==
Léon Bouzerand est né à [[Cahors]] où il avait ses racines familiales <ref>http://fr.geneawiki.com/index.php/Famille_Bouzerand</ref> et y a séjourné pratiquement toute sa vie. Il avait fait ses études de lettres et langues ( allemand) au []Lycée Gambetta]] de Cahors, puis au [[Lycée Pierre de Fermat]] à lToulouse jusqu'exceptionau baccalauréat de sesphilosophie. Il a ensuite poursuivi son parcours études à l'École nationale de [[photographie]] de la rue de Vaugirard, à Paris, (devenue [[École nationale supérieure Louis Lumière]], ENSLL)<ref name="Doisneau de Cahors"/>. En 1934, il a ouvert, rue Foch à Cahors, un atelier magasin de photographie qu'il a tenu jusqu'aux années 1970. Jusqu'à sa cession en 1972, il y a été secondé par son épouse, Suzanne Bouzerand, née Maratuech, et son assistante, Yvonne Teillard<ref name="cazard">{{Article|titre=L'atelier photo de la rue Foch fête ses 70 ans|périodique=La Dépêche du Midi|nom=Cazard|prénom=Christian|jour=12|mois=février|année=2004|url texte=http://www.ladepeche.fr/article/2004/02/12/116824-L-atelier-photo-de-la-rue-Foch-fete-ses-70-ans.html|consulté le=1er octobre 2011}}</ref>. De nombreux clichés, « quelque 100.000 »<ref name="Benayoun"/>, ont été conservés, puis valorisés par Jean-Louis Nespoulous, son successeur<ref name="cazard"/>{{,}}<ref>{{Article|titre=En haut de l'affiche|nom1=Rigollet|prénom1=Christine|nom2=Eschapasse|prénom2=Baudouin|périodique=Le Point|jour=17|mois=janvier|année=2007|consulté le=1er octobre 2011|url texte=http://www.lepoint.fr/actualites-region/2007-01-17/en-haut-de-l-affiche/1556/0/28428}}</ref> en 1973<ref>{{Article|titre=Nespoulous, une vie en photos|périodique=La Dépêche du Midi|jour=20|mois=octobre|année=2005|url texte=http://www.ladepeche.fr/article/2005/10/20/342038-Cahors-12-Les-photographes-dans-le-flou-commercial.html|consulté le=1er octobre 2011}}</ref>. Certaines de ces photographies ont été publiées dans trois livres suivants.Un quatrième volume, en préparation, sera publié au printemps 2012.
 
De nombreux clichés, "quelque 100.000" négatifs,<ref name="Benayoun"/>, ont été conservés, puis valorisés par Jean-Louis Nespoulous, son successeur<ref name="cazard"/>{{,}}<ref>{{Article|titre=En haut de l'affiche|nom1=Rigollet|prénom1=Christine|nom2=Eschapasse|prénom2=Baudouin|périodique=Le Point|jour=17|mois=janvier|année=2007|consulté le=1er octobre 2011|url texte=http://www.lepoint.fr/actualites-region/2007-01-17/en-haut-de-l-affiche/1556/0/28428}}</ref> en 1973<ref>{{Article|titre=Nespoulous, une vie en photos|périodique=La Dépêche du Midi|jour=20|mois=octobre|année=2005|url texte=http://www.ladepeche.fr/article/2005/10/20/342038-Cahors-12-Les-photographes-dans-le-flou-commercial.html|consulté le=1er octobre 2011}}</ref>. Certaines de ces photographies ont été publiées dans trois livres suivants.Un quatrième volume, en préparation, sera publié au printemps 2012.
 
==Bibliographie==
Utilisateur anonyme

Menu de navigation