Différences entre les versions de « Mujje Tulye en Côte d'Ivoire/Alimentation et célébrations »

Aller à la navigation Aller à la recherche
 
Les plats de [[w:Foutou_igname|foutou]] d’igname  et d’ [[Livre de cuisine/Akpessi igname|akpessi]] ne manquent par exemple pas chez les Agni.  Le riz, culture vivrières des bafonds du sud-ouest, est lui fêté en janvier à Grabo (dans la région de Tabou) et en décembre par la tribu Ouadie. Il y a aussi le maïs qui a sa fête en Juillet à Yesimala, dans le département de Bondoukou au nord-est du pays. A cette occasion, le Cabato sera consommé en abondance.
 
Les cérémonies traditionnelles représentent les occasions de promouvoir la culture du terroir dans un pays caractérisée par sa forte diversité culturelle et du métissage qui s'en est suivi. La cuisine n'y fait point exception. Aussi selon que vous assisterez à des funérailles en pays Attié ou à une cérémonie de mariage chez les Abouré, attendez-vous au très épicé [[Livre de cuisine/Biécôsseu|biocosseu]] ou à la sauce Gbeta à base d'huile rouge.
 
=== Les recettes à base de poulet lors des fêtes chrétiennes ===
68

modifications

Menu de navigation