« Physique atomique/Modèle quantique de l'atome d'hydrogène » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
Wikif : hiérarchisation des paragraphes (en remontant quasiment à la version d'origine !).
(→‎Introduction : Complément du RV de JackPotte et mise en page.)
(Wikif : hiérarchisation des paragraphes (en remontant quasiment à la version d'origine !).)
Les chapitres précédents ont montré que la mécanique classique permet d’expliquer beaucoup d’aspects de la physique atomique à l’aide de modèles simples, mais dès qu’on désire faire une étude plus détaillé ou plus générale il devient très difficile d’assurer une cohérence entre les développements théoriques classiques et les travaux expérimentaux. Les méthodes de la mécanique quantique se sont révélées par contre remarquablement adaptées à la physique atomique.
 
'''2-== Champ coulombien''' ==
 
== L’équation de Schrödinger ===
Le problème traité ici, est celui d’un électron de charge –e gravitant dans le champ coulombien du noyau.
 
== Résolution de la partie radiale ===
 
On pose
 
=== Probabilité de présence de l’électron dans un atome d’hydrogène ===
 
Les renseignements sur la localisation de l’électron décrit par la fonction d’onde, seront obtenus à l’aide des probabilités de présence.
 
 
'''b- Probabilités angulaires'''
L’expression : , Représente la probabilité de trouver l’électron dans la région de l’espace limitée par les deux plans passant par l’axe z et faisant les angles avec l’axe des x. Cette probabilité est toujours égale à : , ( ). Cela signifie que la répartition d’électrons a une symétrie de révolution autour de l’axe z (c'est-à-dire que la probabilité dP/d est indépendante de , autrement dit les points ayant même r, et  ne différent que par  ont même probabilité de présence).
 
12

modifications

Menu de navigation