« Fonctionnement d'un ordinateur/Les architectures tolérantes aux pannes » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
Ce mécanisme fonctionne très bien, à un détail près : le circuit de vote à majorité est un point faillible du système : s'il tombe en panne, tout le système tombe en panne. Pour éviter cela, il est là encore possible de dupliquer ce système de vote à majorité, ce qui est utilise quand le résultat doit être réutilisé par d'autres (qui sont eux-mêmes dupliqués).
 
[[File:Triple Modular Redundancy et sa variante améliorée.png|650px|centre|Triple Modular Redundancy et sa variante améliorée]]
 
Ce système de vote à majorité peut s'utiliser pour les communications avec la mémoire. Il peut notamment servir pour gérer les lectures ou écritures dans une mémoire, voire les deux. On peut aussi l'utiliser pour gérer les communications à l'intérieur d'un composant. Par exemple, on pourrait imaginer utiliser ces méthodes pour l'unité de calcul et les registres : dans les schémas suivants, il suffirait de remplacer la mémoire par les bancs de registre (register files) et le processeur par l'unité de calcul. Bref, les possibilités sont relativement nombreuses.
 
[[File:Vote à majorité sur les lectures et écritures - optimisé.png|650px|centre|Vote à majorité sur les lectures et écritures - optimisé]]
 
==Redondance matérielle active==
40 624

modifications

Menu de navigation