« Photographie/Optique/Diffusion de la lumière » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
=== La diffusion de Rayleigh et bleu du ciel ===
 
Ce phénomène a été étudié par le savant anglais John William Strutt, alias [[w:lord Rayleigh|lord Rayleigh]]. C'est à elle que l'on doit le bleu du ciel et le rougeoiement de certains levers et couchers de soleil. Mais... le premier savant qui a commencé à expliquer correctement la couleur bleue du ciel a été [[w:John Tyndall|John Tyndall]], en 1859.
 
Ce qui se passe lorsqu'un photon vient frapper un atome ou une molécule dépend de l'énergie de ce photon. Si cette énergie correspond à une des différences d'états énergétiques possibles de cet atome ou de cette molécule, alors le photon est absorbé et l'atome ou la molécule passe à un état excité, avant de retomber dans son état fondamental en émettant un photo de même énergie. Il s'agit là d'un phénomène de résonance (avec un seul ''n'', à ne pas confondre avec la résonnanceréso'''nn'''ance des cloches ou d'autres objets sonores.
 
Le phénomène de résonance fait appel à la notion d'oscillateur. Imaginons un enfant jouant sur une balançoire ; la durée de ses oscillations est à peu près constante et d'autant plus grande que les cordes ou les chaînes de la balançoire sont plus longues. Cela peut donner par exemple une '''période''' (durée d'une oscillation) de 4 s et une '''fréquence''' (nombre d'oscillations par unité de temps) de 0,25 Hz. Cette fréquence « naturelle » est la '''fréquence propre''' du système oscillant.

Menu de navigation