« Fonctionnement d'un ordinateur/Les circuits de génération d'aléatoire » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
(Page créée avec « Dans de nombreuses situations, il peut être utile de pouvoir générer des nombres totalement aléatoires. C'est très utile dans des applications cryptographiques, stati... »)
 
 
Il existe d'autres solutions matérielles. Dans les solutions électroniques, il arrive souvent qu'on utilise le bruit thermique présent dans tous les circuits électroniques de l'univers. Tous nos circuits sont soumis à de microscopiques variations de température, dues à l'agitation thermique des atomes. Plus la température est élevée, plus les atomes qui composent les fils de nos circuits s'agitent. Vu que les particules d'un métal contiennent des charges électriques, ces vibrations font naître des variations de tensions assez infimes. Il suffit d'amplifier ces variations pour obtenir un résultat capable de représenter un zéro ou un 1. C'est sur ce principe que fonctionne le circuit présent dans les processeurs Intel modernes. Comme vous le savez peut-être déjà, les processeurs Intel Haswell contiennent un circuit capable de générer des nombres aléatoires. Ces processeurs incorporent des instructions capables de fournir des nombres aléatoires, instructions utilisant le fameux circuit que je viens de mentionner.
 
<noinclude>
{{NavChapitre | book=Fonctionnement d'un ordinateur
| prev=Les circuits de correction d'erreur
| prevText=Les circuits de correction d'erreur
| next=L'architecture de base d'un ordinateur
| nextText=L'architecture de base d'un ordinateur
}}
</noinclude>
40 575

modifications

Menu de navigation