« La politique monétaire/Le modèle CC/LM » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
: <math>r + c + o = 1</math>
 
Une fois qu'on connait seulement deux coefficients, on connait fatalement le troisième, en raison de l'équation précédente. On peut encore simplifier la situation en négligeant l'existence des réserves excédentaires. Cette hypothèse marche bien quand les réserves ne sont pas ou peu rémunérées et que : les crédits ou obligations ont un risque suffisamment couvert par leur taux. Sous ces conditions, les banques n'ont aucun intérêt à garder des réserves excédentaires et il est plus rentable de les prêter sous forme de crédits ou d'obligations. Nous utiliserons cette hypothèse dans ce qui suit. On apeut alors négliger un des deux coefficient c ou o, vu que les deux sont reliés par la relation :
 
: <math>o = 1 - c</math>
40 954

modifications

Menu de navigation