Différences entre versions de « Photographie/Rayonnements électromagnétiques/Rayonnement lumineux thermique »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
On peut penser que ce n'est pas tout-à-fait par hasard si les longueurs d'onde qui correspondent au maximum de sensibilité de l'œil humain et au maximum d'émission du Soleil se situent au voisinage des mêmes valeurs, vers 0,55 µm.
 
Le corps humain ayant une température de surface de l'ordre de 300 K émet dans l'infrarouge avec une exitance maximale pour une longueur d'onde d'environ 10 μm, très éloignée du domaine de sensibilité des émulsions photographiques mais pas parfaitement accessiblesaccessible aux capteurs utilisés en thermographie. La légende selon laquelle le rayonnement infrarouge permettrait d'enregistrer l'image d'une jeune mariée nue sous sa robe à l'aide d'une eurface sensible classique n'a donc aucun fondement rationnel. ; enEn revanche, il est possible de visualiser les émissions thermiques avec une caméra infrarouge, certainesce irrégularitésqui aupermet niveaupar exemple de lamettre températureen cutanéeévidence les défauts d'unisolation patientdes etbâtiments ainsiou deles détecterzones anormalement chaudes des machines. On peut aussi déceler certaines maladies grâce aux anomalies de façonla nontempérature cutanée des invasivepatients.
 
Le corps humain ayant une température de surface de l'ordre de 300 K émet dans l'infrarouge avec une exitance maximale pour une longueur d'onde d'environ 10 μm, très éloignée du domaine de sensibilité des émulsions photographiques mais pas parfaitement accessibles aux capteurs utilisés en thermographie. La légende selon laquelle le rayonnement infrarouge permettrait d'enregistrer l'image d'une jeune mariée nue sous sa robe n'a donc aucun fondement rationnel ; en revanche, il est possible de visualiser avec une caméra infrarouge certaines irrégularités au niveau de la température cutanée d'un patient et ainsi de détecter des maladies de façon non invasive.
 
== Loi de Stefan ==

Menu de navigation