« Précis d'épistémologie/La recherche de la raison » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Peut-on savoir ce qu'on cherche avant de l'avoir trouvé ?
 
Dès qu'on a un système de perception, ou de détection, on est capable de chercher en sachant ce qu'on cherche, avant de l'avoir trouvé. On cherche à détecter ce que le système est capable de détecter. On sait ce qu'on cherche si on sait ce qu'on est capable de percevoir. On peut imaginer ce qu'on veut percevoir avant de l'avoir perçu et savoir ainsi ce qu'on cherche. On trouve ce qu'on cherche en le percevant.
 
Le sophismeL'argument de ''Ménon'' confond la connaissance d'un problème avec la connaissance de sa solution. On peut connaître les conditions d'un problème, donc on sait ce qu'on cherche, sans connaître sa solution, donc on ne saitconnaît pas d'avance ce qu'on espère trouver. Connaître les conditions d'un problème, c'est être capable de détecter ses solutions lorsqu'elles sont présentées.
 
Quand on connaît les principes d'une théorie, on est capable de reconnaître les preuves qui reposent sur ces principes. On a ainsi un système de détection des preuves et des théorèmes. On peut ainsi savoir ce qu'on cherche, une preuve d'un théorème, avant de l'avoir trouvée.
 
On sait ce qu'on cherche quand on est capable de détecter si on l'a trouvé. Mais on ne sait pas toujours ce qu'on cherche. Nous n'avons pas par avance des détecteurs de vertu, de raison ou de sagesse.
 
Pour être capable de reconnaître la sagesse, il faut déjà être sage.
 
Pour chercher la réponse à une question, il faut comprendre la question. Comment chercher la réponse à la question "qu'est-ce que la vertu ?" si on ne sait pas ce qu'est la vertu ?
 
(...)
4 789

modifications

Menu de navigation