« Précis d'épistémologie/La recherche de la raison » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Il faut être expert pour reconnaître un savoir d'expert. Un débutant doit devenir expert, et donc acquérir un savoir qu'il n'est pas capable de reconnaître. Comment fait-il ?
 
Un débutant est capable de résoudre des problèmes de débutant, de reconnaître le savoir et les erreurs d'un débutant. Cela suffit pour démarrer. La capacité à reconnaître le savoir progresse en même temps que l'acquisition du savoir. Cela permet d'apprendre à résoudre des problèmes de plus en plus difficiles. C'est ainsi qu'on devient un expert.
 
On peut apprendre à percevoir. On ne sait pas par avance ce qu'on sera capable de percevoir. On ne sait pas par avance ce qu'on sera capable de trouver parce qu'on n'est pas encore capable de le percevoir.
 
Pour apprendre par l'exercice, par l'essai, l'erreur et la réussite, il n'est pas nécessaire de savoir où on va, il suffit de vouloir progresser.
 
On ne se connaît pas soi-même. On ne sait pas par avance ce qu'on peut devenir. On cherche sans savoir ce qu'on cherche parce qu'on se cherche soi-même.
Comment trouver les bons principes ? - On reconnaît les bons principes à leurs fruits. - Comment reconnaît-on les fruits ? - La raison porte des fruits quand elles nous aide à bien penser et à bien vivre. Mais nous n'avons pas par avance les détecteurs du bien penser et du bien vivre. Il faut déjà être sage pour reconnaître les fruits de la raison. Il n'est pas toujours plus facile de reconnaître les fruits que de reconnaître les bons principes. Et les bons principes font eux-mêmes partie des fruits.
 
La raison porte des fruits quand elle nous aide à penser bien, à faire le bien, à vivre bien. Mais on se fait facilement des illusions. On peut très facilement croire qu’on pense ou qu’on agit bien pour de très mauvaises raisons. La raison n’apporte pas toujours des réponses tranchées parce que la différence entre les vrais fruits et les illusions, entre le bon grain et l'ivraie, n’est pas toujours claire et nettement marquée.
Un débutant n'est capable de reconnaître ni tous les fruits de la raison, ni tous les bons principes, mais il est quand même capable de reconnaître les fruits et les bons principes accessibles au débutant.
 
== Les pierres de touche de la raison ==
Nous pensons naturellement beaucoup d'erreurs mais nous ne sommes pas obligés de les approuver. L'approbation est une sorte de décision. Elle est précédée d'une phase d'évaluation. Critiquer les pensées, se demander si elles sont vraies ou fausses, justes ou erronées, est aussi naturel que penser, parce que nous sommes libres d'approuver ou non ce que nous pensons et ce qu'on nous dit.
 
Une pierre de touche est une pierre dure et rugueuse sur laquelle on frotte un échantillon de métal précieux pour éprouver sa pureté. L'essayeur identifie le métal à partir de la trace qu'il laisse sur la pierre. Nous sommes à la fois des pierres de touche et des essayeurs pour la raison. Nous éprouvons la raison sur nous-mêmes et l'évaluons à partir de ses traces sur nos esprits.
 
Un débutant n'est capable de reconnaître ni tous les fruits de la raison, ni tous les bons principes, il n'est pas encore un bon essayeur de la raison, il doit l'apprendre, mais il est quand même un essayeur débutant, capable de reconnaître les fruits et les bons principes accessibles au débutant.
 
(...)
 
(La suite est en cours de réécriture)
 
Nous pensons naturellement beaucoup d'erreurs mais nous ne sommes pas obligés de les approuver. L'approbation est une sorte de décision. Elle est précédée d'une phase d'évaluation. Critiquer les pensées, se demander si elles sont vraies ou fausses, justes ou erronées, est aussi naturel que penser, parce que nous sommes libres d'approuver ou non ce que nous pensons et ce qu'on nous dit.
Une pierre de touche est une pierre dure et rugueuse sur laquelle on frotte un échantillon de métal précieux pour éprouver sa pureté. L'essayeur identifie le métal à partir de la trace qu'il laisse sur la pierre. Nous sommes à la fois des pierres de touche et des essayeurs pour la raison. Nous éprouvons la raison sur nous-mêmes et l'évaluons à partir de ses traces sur nos esprits.
 
(...)
4 789

modifications

Menu de navigation