« Cosmologie/Le spectre de puissance des perturbations » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
 
: <math>P(k) = ...</math>, avec <math>k</math> le nombre d'onde qui est défini par <math>k = \frac{2 \pi}{\lambda}</math>.
 
Sauf exception, les spectre de puissance ont une taille dominante, une longueur d'onde pour laquelle l'amplitude est maximale. La seule exception est quand le spectre de puissance suit une loi de puissance de la forme :
 
: <math>P(k) = A \cdot k^n</math>
 
Il est supposé que les perturbations cosmologiques suivent une telle loi de puissance.
 
Le spectre de puissance et la fonction de corrélation sont reliés l'un à l'autre, par la relation suivante :
39 497

modifications

Menu de navigation