« Cosmologie/Le spectre de puissance des perturbations » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
En clair, avec l'expansion, le spectre de puissance évolue, mais cette évolution est prévisible. Il est simplement multiplié par une constante multiplicative qui dépend du carré du temps écoulé. Cela veut dire deux choses. Premièrement, le spectre de puissance est décalé avec le temps. Deuxièmement, les amplitudes sont réduites par un coefficient multiplicatif dépendant du temps. Du moins, c'est le cas pour les structures qui suivent cette loi d'évolution.
 
Cependant, des argumentarguments techniques nous font dire que le spectre des perturbations ne peut pas être en loi de puissance sur l'ensemble des longueurs d'onde possibles. Ce n'est pas compatibble avec l’homogénéité du CMB, qui impose que :
 
: <math>P(k) \rightarrow 0</math> si <math>k \rightarrow 0</math>
39 497

modifications

Menu de navigation