« La politique monétaire/La courbe de Phillips » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
[[File:Courbe de Phillips, qui relie le PIB avec l'inflation.png|vignette|Courbe de Phillips, qui relie le PIB avec l'inflation.]]
 
Certains économistes reformulent l'équation précédente en remplaçant le taux de chômage par le PIB. Ce remplacement est rendu possible par une relation entre ces deux variables, qui porte le nom de '''loi d'Okun'''. Celle-ci dit que toute augmentation/diminution du PIB au-delà d'un certain seuil entraîne une baisse/hausse du chômage. Si les prix sont stables à l'équilibre, cela signifie que l'inflation est nulle au PIB potentiel, positive si <math>PIB > PIB_{potentiel}</math> et négative si <math>PIB < PIB_{potentiel}</math>. En clair : l'inflation a le même signe que l'écart de production. On peut mettre cela en équation en supposant une relation approximativement linéaire, ce qui donne l'équation suivante, dans laquelle :
 
*: <math> \pi = \pi_0 - a \cdot (Y - \overline{Y})</math>, avec <math>Y - \overline{Y}</math> est l'inflationécart de ;production.
* <math>Y - \overline{Y}</math> est l'écart de production.
 
: <math> \pi = \pi_0 - a \cdot (Y - \overline{Y})</math>
 
A tout cela, on peut aussi ajouter l'influence d'un éventuel choc d'offre, qui induit une inflation <math>S</math>.
40 954

modifications

Menu de navigation