« Le noyau atomique/La loi de désintégration radioactive » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
 
==Les filiations radioactives==
 
Il se peut que le noyau produit suite à une désintégration soit lui aussi instable. Il n'est pas rare qu'un noyau instable se désintègre en un noyau lui-même instable, qui lui-même se désintègre en noyau instable, etc. Le résultat est une '''chainechaîne de désintégration''', aussi appelée filiation radioactive. En parcourant la chainechaîne de désintégration, le noyau perd de plus en plus de nucléons, jusqu’à tomber sur un noyau stable, où la chainechaîne de désintégration cesse.
 
===Le cas à deux désintégrations successives===
: <math>N_n(t) = \sum_{i=1}^n \left [ N_i(0) \times \left ( \prod_{j=i}^{n-1} \lambda_j \right ) \times \left ( \sum_{j=i}^n \left ( \frac{e^{-\lambda_j t}}{\prod_{p=i, p\neq j}^n (\lambda_p-\lambda_j)} \right ) \right ) \right ] </math>
 
: Pour les curieux, voici un document qui démontre la formule de Bateman : [http://blog.sciencestechniques.fr/wp-content/uploads/2012/10/desinte.pdf chainechaîne de désintégration et équation de bateman].
 
==Les branchements radioactifs==

Menu de navigation