« Fonctionnement d'un ordinateur/Architectures multiprocesseurs et multicœurs » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
Pour réellement tirer parti du parallélisme de taches, rien ne vaut l'utilisation de plusieurs processeurs et/ou de plusieurs ordinateurs, qui exécutent chacun un ou plusieurs programmes dans leur coin. Si utiliser plusieurs ordinateurs connectés par un réseau local est une solution simple facile à implémenter, elle est cependant assez onéreuse.
Rien ne vaut l'utilisation de plusieurs processeurs pour réellement tirer parti du parallélisme de taches. Les premières tentatives consistaient à relier plusieurs ordinateurs via un réseau local, ou à les placer sur la même carte mère. De nos jours, il est possible de placer plusieurs processeurs sur la même puce : on obtient un '''processeur multicœur''' (chaque processeur s’appelle un cœur). Suivant le nombre de cœurs présents dans notre processeur, celui-ci sera appelé un processeur double-coeur (deux cœurs), quadruple-coeur (4 cœurs), octuple-coeur (8 cœurs), etc.
 
Une autre solution consiste à placer plusieurs processeurs sur la même carte mère, ce qui permet de réduire les couts. Au lieu de dupliquer des ordinateurs, on duplique simplement les processeurs. Cette méthode marchait bien mais n'était pas des plus pratique, surtout que l'utilisation de plusieurs processeurs en même temps n'était de plus pas vraiment démocratisé à cette époque. Les logiciels et les systèmes d'exploitation grand public n'étaient pas adaptés pour, la demande pour des ordinateurs multiprocesseurs était limitée à quelques professionnels et ne justifiait pas un investissement majeure dans ces technologies. Au niveau matériel, il fallait une carte mère adaptée, qui n'était pas facilement disponible et coutait généralement plus cher que les cartes mères à un seul processeur. Sans compter qu'il valait mieux avoir une mémoire RAM rapide et des processeurs dotés de beaucoup de mémoire cache, ce qui coutait encore plus cher. Au final, le gain était assez faible en terme de performance, peu de logiciels grand public profitaient de l'usage de plusieurs processeurs, la technologie est restée confidentielle.
 
Puis, avec les progrès en matière de miniaturisation des processeurs, les fabricants ont eu l'idée d'utiliser les transistors qu'ils avaient pour fabriquer des '''processeurs multicœurs''', un terme que vous avez peut-être déjà entendu sans vraiment ce qu'il signifiait réellement. Les processeurs multicœurs peuvent être vus comme un regroupement de plusieurs processeurs sur la même puce de silicium. Pour être plus précis, ils contiennent plusieurs ''cœurs'', chaque cœur pouvant exécuter un programme tout seul. Chaque cœur dispose de toute la machinerie électronique pour exécuter un programme, que ce soit un séquenceur d'instruction, des registres, une unité de calcul. Par contre, certains circuits d'un processeur ne sont présents qu'en un seul exemplaire dans un processeur multicœurs, comme les circuits de communication avec la mémoire ou les circuits d’interfaçage avec la carte mère. Suivant le nombre de cœurs présents dans notre processeur, celui-ci sera appelé un processeur double-coeur (deux cœurs), quadruple-coeur (4 cœurs), octuple-coeur (8 cœurs), etc. Ces processeurs sont devenus la norme dans les ordinateurs grand public et les logiciels et systèmes d'exploitation se sont adaptés.
 
==Les différents types de multicœurs==
40 947

modifications

Menu de navigation