Toki pona/Leçon 2: premières phrases

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Vocabulaire[modifier | modifier le wikicode]

  • jan: une personne, quelqu’un
  • mi: je, moi, nous
  • moku: manger, nourriture
  • sina: tu, toi, vous
  • suno: soleil, lumière
  • telo: eau, liquide
  • pona: bon, simple, réparer
  • suli: grand, important
  • li: particule séparant le sujet du verbe

Phrases avec mi ou sina comme sujet[modifier | modifier le wikicode]

Les phrases dont le sujet est mi ou sina sont les plus simples en toki pona. Il suffit de mettre le sujet, puis le verbe.

  • mi moku : je mange

Par ailleurs en toki pona il n’y a pas de verbe « être ». Pour dire « je suis quelque-chose », on donne le sujet puis directement l’adjectif ou le nom:

  • mi pona : Je suis bon. (je bon)
  • mi jan : Je suis une personne (je personne)
  • sina suli : tu es grand (toi grand)

Dans la suite des leçons, tout ce qui concerne les verbes intransitifs se rapporte également au noms et adjectifs quand ils sont utilisés sous forme de verbe « être (quelque-chose) ».

L'ambiguïté du toki pona[modifier | modifier le wikicode]

Sens multiples[modifier | modifier le wikicode]

Comme il y a très peu de mots en toki pona, la plupart des mots ont plusieurs sens. Par exemple, suli peut signifier long, haut, large, gros… ou important. Ces ambiguïtés sont inévitables, mais dans la philosophie du toki pona ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose : à cause du caractère vague du vocabulaire, en parlant toki pona on est obligé de s’intéresser à l’essentiel au lieu de se perdre dans les détails.

Singulier et pluriel[modifier | modifier le wikicode]

Le toki pona est ambigu d’une autre façon : il ne permet pas de dire si un mot est singulier ou au pluriel. Par exemple, jan peut dire soit « une personne » ou « les gens ». On verra en leçon 4 une façon d’indiquer explicitement le pluriel, mais cette méthode est facultative : ce n’est pas parce qu’on n’indique pas le pluriel que le mot n’est pas pluriel.

Nom / verbe / adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Une phrase en toki pona comporte généralement soit un verbe, soit un adjectif ou un nom (avec le verbe « être » sous-entendu). L’ambiguïté peut apparaître quand un même mot a plusieurs catégories grammaticales, par exemple quand le même mot s’emploie selon les cas comme verbe, nom ou adjectif. Ainsi, techniquement, les phrases suivantes ont plusieurs sens possibles :

  • mi moku. - Je mange ou je suis de la nourriture.
  • sina pona. - Tu es bon ou tu répares.

Dans la pratique, le contexte doit donner le sens le plus probable. On entend rarement quelqu’un dire qu’il est de la nourriture, donc mi moku signifie sans doute « Je mange. » De même on répare rarement dans l’absolu (sans préciser quoi), donc sina pona signifie sans doute « tu es bon. »

Pour les phrases comme sina pona, il y a d’autres moyens d’être plus précis, mais nous verrons cela dans la prochaine leçon.

L’absence de conjugaison[modifier | modifier le wikicode]

Il n’y a ni déclinaison ni conjugaison en toki pona. On ne distingue pas entre le présent, le passé, le futur, le conditionnel, etc.

  • mi moku. - Je mange / mangeais / mangerai / etc.

(On verra en leçon 16 comment indiquer que l’action se passe dans le passé, le présent, ou le futur.)

Phrases dont le sujet est autre que mi ou sina[modifier | modifier le wikicode]

Quand le sujet de la phrase n’est ni mi ni sina, on intercale la particule li entre sujet et le verbe.

  • telo li pona. - L’eau est bonne.
  • suno li suli. - Le soleil est grand.
  • moku li pona. - La nourriture est bonne / manger est bon.

La particule li est utilisée uniquement quand le sujet n’est pas mi ou sina. Dès que le sujet de la phrase devient plus compliqué qu’un simple mot l’intérêt de li devient évident, comme on le verra à la leçon suivante.

Plusieurs verbes pour le même sujet[modifier | modifier le wikicode]

Quand plusieurs verbes ont le même sujet, on peut tout regrouper dans la même phrase en ajoutant les verbes à la suite, chaque nouveau verbe étant précédé par li :

  • suno li suli li pona. - Le soleil est grand et est bon.
  • mi moku li suli. - Je mange et suis gros.

Ici li est toujours omis avant moku parce que le sujet de la phrase est mi. En revanche li est présent devant le second verbe, suli. Sans ce li la phrase serait confuse.