Toki pona/Leçon 5: Prépositions lon, kepeken et tawa

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Vocabulaire[modifier | modifier le wikicode]

  • kama - venir, advenir, être la cause de
  • kepeken - utiliser ; en utilisant
  • kiwen - pierre, caillou ; dur comme pierre
  • kon - air, atmosphère, esprit, vent
  • lon - être situé sur/en/dans, exister ; dans, sur, en
  • pana - donner, envoyer, émettre, libérer
  • poki - récipient, bol, verre, coupe, boîte, etc.
  • toki - langage ; parler, dire
  • tawa - aller vers, déplacer, se déplacer ; vers, pour

lon[modifier | modifier le wikicode]

Géneralités[modifier | modifier le wikicode]

lon peut être utilisé à la fois comme verbe et comme préposition. Considérons ces exemples :

  • mi lon tomo. - Je suis dans la maison.
  • mi moku lon tomo. - Je mange dans la maison.

Dans le premier exemple, lon est le verbe de la phrase. Dans le second, c’est une préposition. Voici d’autres exemples :

  • suno li lon sewi. - Le soleil est dans le ciel.
  • mi telo e mi lon tomo telo. - Je me lave dans la salle d’eau. (en effet en leçon 5 nous avons vu que tomo telo signifie salle de bains, etc.)
  • kili li lon poki. - Le fruit est dans la corbeille.
  • pipi ni li lon ma telo. - Cet insecte est dans la boue.
  • jan utala li utala lon ma tomo. - les soldats se battent en ville.

Usage de lon avec wile[modifier | modifier le wikicode]

Puisque lon peut être utilisé comme préposition ou comme verbe, le sens de la phrase peut être difficile à saisir quand on utilise une phrase avec wile. Par exemple :

  • mi wile lon tomo. - Je veux être à la maison. ou Je veux (quelque chose) dans une maison.

Cette phrase a deux sens possibles. Pour éviter l’ambiguïté il vaut mieux couper la phrase en deux :

  • mi wile e ni: mi lon tomo. - Je veux ceci : je suis à la maison.

Le toki pona utilise souvent cette construction en e ni : pour traduire les propositions subordonnées comme dans « Tu m’as dit que tu mangeais ». Cette phrase se traduit ainsi littéralement :

  • sina toki e ni tawa mi: sina moku. - Tu m’as dit ceci : tu manges

Cet usage de ni est très courant en toki pona, et nous l’emploierons encore dans la suite des leçons.

lon comme verbe transitif[modifier | modifier le wikicode]

Ce paragraphe traite d’un sens particulier du mot lon. Pour comprendre le reste du paragraphe voyons le sens de deux mots (qui seront traités plus tard) : lape signifie « repos » et pini signifie « terminer ». Normalement pour réveiller quelqu’un on dit ceci :

  • mi pini e lape sina. - J’ai mis fin à ton sommeil = je t’ai réveillé.

Mais on peut également dire cela avec lon :

  • mi lon e sina. - Je t’ai rendu présent (et éveillé).

Dans cette expression toute faite, l’image est que le dormeur n’est pas réellement présent avant d’être réveillé. En revanche on ne pourrait pas dire « *sina lon e mi » (« tu m’as réveillé ») parce que la personne qui dort est déjà présente dans sa propre existence en dormant.

En fait cette discussion sur ce sens particulier de lon a surtout l’intérêt de fournir à nouveau un exemple de cette façon générale qu’a le toki pona de permettre de fabriquer automatiquement des verbes transitifs à partir de verbe intransitifs ou d’adjectifs :

  • mi (adjectif ou verbe intransitif) e sina. - Je t’ai rendu (adjectif)
  • mi nasa e sina. - Je te rends fou, je te fais tourner en bourrique.

kepeken[modifier | modifier le wikicode]

D’une part, kepeken est un verbe transitif comme les autres :

  • mi kepeken e ilo. - J’utilise des outils.
  • sina wile kepeken e ilo. - Tu devrais utiliser des outils.
  • mi kepeken e poki ni. - J’utilise ce panier.

Mais kepeken est également une préposition :

  • mi moku kepeken ilo moku. - Je mange en utilisant une fourchette/cuiller/etc.
  • mi lukin kepeken ilo suno. - Je regarde en utilisant une lampe. (ilo suno = outil de lumière, lampe torche)

Note : je fais bien attention à traduire kepeken ilo ni par « en utilisant cet outil » et non « avec cet outil », bien que cette dernière formulation soit plus naturelle en français. La raison en est que le mot « avec » signifie également « en compagnie de » et que ce dernier sens ne se traduit pas du tout par kepeken comme on verra à la leçon suivante.

tawa[modifier | modifier le wikicode]

Usage de tawa comme verbe intransitif[modifier | modifier le wikicode]

Utilisé comme verbe intransitif, tawa s’emploie de façon similaire à lon.

  • mi tawa tomo mi. - Je vais dans ma chambre.
  • ona mute li tawa utala. - Ils vont à la guerre.
  • ona li wile tawa telo suli. - Elle veut aller à la mer.
  • sina tawa sewi kiwen. - Tu montes en haut du rocher.

Notez que sewi est un nom dans cette dernière phrase. Une traduction plus littérale serait : « Tu (sina) te-déplaces-vers (tawa) le-haut (sewi) du-rocher (kiwen) ».

tawa en tant que préposition[modifier | modifier le wikicode]

tawa en tant que préposition indique en général la destination.

  • mi toki tawa sina. - Je parle à-destination-de toi = Je te parle.
  • ona li lawa e jan tawa ma pona. - Il a mené le peuple à la bonne terre.
  • ona li kama tawa ma mi. - Il arrive dans mon pays.
  • mi pana e kili tawa sina. - J’émets un fruit pour toi = Je te donne un fruit.
  • mi pona e tomo tawa jan pakala. - J’améliore la maison pour l’infirme.

tawa est également utilisé pour dire que l’on aime ou que l’on n'aime pas quelque chose. On utilise pour cela une tournure bien particulière :

  • ni li pona tawa mi. - Cela est bon pour moi = J’aime ça.
  • ni li ike tawa mi. - C’est mauvais pour moi = Je n’aime pas ça.
  • kili li pona tawa mi. - J’aime les fruits.
  • toki li pona tawa mi. - J’aime parler / J’aime les langues.
  • tomo li ike tawa mi. - Je n’aime pas les maisons.
  • telo suli li ike tawa mi. - Je n’aime pas la mer.

Souvenez vous que e peut être utilisé uniquement après le verbe de la phrase ; il n’y a pas de propositions subordonnées en toki pona. Par exemple on ne peut pas traduire « j’aime regarder le paysage » par quelque chose comme « *lukin e ma li pona tawa mi ». Il faut couper la phrase en deux :

  • mi lukin e ma. ni li pona tawa mi. - Je regarde le paysage; j’aime ça.

Bien sûr on peut aussi dire sensiblement la même chose avec les techniques de la leçon 5 :

  • ma li pona lukin. - La région est belle.

tawa comme adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Dans certains noms composés, tawa est utilisé comme adjectif signifiant « mobile ».

  • tomo tawa - maison mobile = véhicule, voiture
  • tomo tawa telo - bateau
  • tomo tawa kon - avion, hélicoptère

Ambiguité de tawa[modifier | modifier le wikicode]

À ce stade j'aimerais que vous examiniez la phrase suivante pour essayer de trouver ses différentes significations :

  1. mi pana e tomo tawa sina.

. . . . . . . . . . . .

Si tawa est un adjectif, alors la phrase veut dire « j’ai donné ta voiture. » Mais si c'est une préposition, alors ça change tout puisqu’alors ça veut dire « je t’ai donné la maison. » Comme souvent, il est difficile de distinguer.

tawa en tant que verbe transitif[modifier | modifier le wikicode]

tawa a encore un autre usage, comme verbe transitif :

  • mi tawa e kiwen. - Je déplace le caillou.
  • ona li tawa e len mi. - Elle a déplacé mes vêtements.

kama[modifier | modifier le wikicode]

Nous avons rencontré ce mot, mais il est très courant et possède des particularités que nous allons voir maintenant.

D’abord il est utilisé avec tawa :

  • ona li kama tawa tomo mi. - Il est arrivé à ma maison / Il est venu chez moi.

Comme verbe intransitif, il signifie « se produire » :

  • pakala li kama. - Les accidents arrivent / Un accident s’est produit.

Comme verbe transitif, il signifie « provoquer un évènement » :

  • mi kama e pakala. - J’ai causé un accident.
  • sina kama e ni: mi wile moku. - Tu as causé cela : je veux manger = Tu m’as donné faim.

Notez que l’on n’aurait pas pu dire « *sina kama e mi wile moku. » Il n’y a pas de propositions subordonnées en toki pona.

Enfin, kama peut être utilisé avec des verbes pour indiquer une notion de changement d’état. L’exemple typique est avec jo. Le verbe composé kama jo signifie « prendre, obtenir » :

  • mi kama jo e telo. - J’en viens à posséder l’eau = Je prends/obtiens l’eau.
  • ona li kama lukin e pipi. - Il aperçoit l’insecte.

Nous verrons plus tard d’autres exemples de verbes composés avec kama.