Utilisateur:Lafreniere/hypothèse

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

- «Je ne sais pas à quoi je puis ressembler aux yeux du monde ; mais pour moi, il me semble m’être toujours comporté comme un petit garçon qui joue au bord de la mer ; je me suis amusé à trouver çà et là un galet mieux arrondi que les autres ou une coquille plus jolie tandis que le vaste océan de la vérité s’étendait devant moi, parfaitement inconnu. » Sir Isaac Newton


Le mur de l’inconnu

-«La théorie de Newton marque bien le pas le plus considérable qui ait jamais été réalisé par l’esprit humain dans son effort d’établir un enchaînement causal entre les phénomènes de la nature. » Albert Einstein

Cette citation s’adresse aux lois physiques sur quatre (4) % de la matière visible. Je crois que l’autre quatre-vingt seize (96) % composé de matière sombre er d’énergie sombre succombe aux lois dépassant celles de Newton. La notion d’accélération des galaxies doit être heureusement appliquée et demeure présentement un fait inévitable. La sagesse divine a révélé à Sir Isaac newton un morceau du «puzzle» avec la loi gravitationnelle, phénomène indéniable sur 4 % de la matière pondérable mais non-applicable à l’ensemble du «puzzle» cosmologique.

Mais néanmoins, si non-applicable à 96 %, quelle est la loi physique validant le modèle standard ? Et, supposons que la dite théorie soit exacte, qu’est-ce qui pousse la matière à l’accélération au fin fond de l’Univers ? Einstein s’il était encore vivant conclurait que la poussée initiale énergétique de base du Big Bang demeure proportionnelle à l’accélération de l’univers constituant son empreinte cosmologique. Je ne peux m’empêcher de rêver à celui ou celle qui infirmera une loi logique gravitationnelle semblable à Newton mais en accord absolu où le centre dynamique d’une telle poussée provient directement d’une logique divine. Pour que cette conjecture passe la barre très haute vers une hypothèse réelle, il faut sans équivoque y introduire la notion fondamentale de la foi. Croire que la gravitation universelle peut-être soit stable en face de la matière visible (Newton), et aussi variable en face de l’énergie et la matière sombres. C’est l’hypothèse de Mordehai Milgrom. Malgré tout, il faut effectivement se rendre à l’évidence que la physique moderne possède qu’une infime partie de la réponse. Tout grand philosophe ou quiconque scientifique doit avouer les faits et demeurer agréablement prudent en face de la réalité. Enfin, l’humilité précède toujours la sagesse comme nous l’enseigne si bien le Nouveau Testament.

--Lafreniere 15 décembre 2006 à 19:38 (CET)Luke E. Lafreniere