Wikijunior:Les civilisations anciennes/L'Égypte

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
En travaux
link={{{link}}}

Cette page est en travaux. Tant que cet avis n'aura pas disparu, veuillez en considérer le plan et le contenu encore incomplets, temporaires et sujets à caution. Si vous souhaitez participer, il vous est recommandé de consulter sa page de discussion au préalable, où des informations peuvent être données sur l'avancement des travaux.

L'Égypte est un don du Nil[modifier le wikicode]

Eye of Ra.svg
Eye of Ra2.svg

La civilisation égyptienne naît il y a environ 5000 ans dans la vallée et le delta du Nil. Le Nil, le plus long fleuve d'Afrique, coule du sud vers le nord et se jette dans la Mer Méditerranée. Il prend sa source dans la région des Grands Lacs en Afrique de l'Est. L’Égypte est un pays désertique où l'installation des Hommes aurait été impossible sans la présence du Nil. Les Égyptiens puisent l'eau nécessaire à l'agriculture dans le grand fleuve. Ils chassent, pratiquent la pêche et cueillent le lotus et le papyrus sur ses rives. Chaque été le Nil entre en crue ce qui provoque une inondation plus ou moins importante de la vallée. Pendant sa décrue, d'octobre à mai, le Nil dépose sur les terres qui le bordent une boue fertile, le limon. Le Nil est même considéré comme un dieu par les Égyptiens, car il apporte la vie. Enfin, le Nil est utilisé pour transporter des marchandises et des matériaux de construction. Il représente l'axe majeur du peuplement du pays.

Le pharaon dirige l'Égypte[modifier le wikicode]

Le pharaon est le souverain de l'Égypte. Pour le peuple, il est comme un dieu sur terre. Il garantit l'harmonie du monde (le mâat) et veille à ce que les dieux protègent le pays. Par exemple, il doit prier pour que le dieu du Nil apporte la crue. Le pharaon doit assurer la sécurité et la prospérité de l'Égypte : roi guerrier, il agrandit son territoire par des conquêtes. Le pharaon Ramsès II, qui a régné au XIIIe siècle avant J.-C., a combattu le peuple Hittite en Asie Mineure. Pour montrer sa toute-puissance, il fait construire d'imposants monuments.

Les attributs du pharaon[modifier le wikicode]

Tutanchamun Maske.jpg

Le pharaon est souvent figuré avec les objets symboliques de son pouvoir :

  • La double couronne (le pschent) représente les deux royaumes égyptiens
  • Le bâton et le fouet sont des signes d'autorité
  • La barbe postiche rappelle qu'il est immortel

Sur le sarcophage de Toutankhamon, le pharaon porte une coiffe (le némès) sur laquelle sont posés un cobra et un vautour, des animaux protecteurs de l'Égypte. Il tient ces insignes pendant les cérémonies officielles.

L'administration égyptienne[modifier le wikicode]

Scribe assis

Le pharaon a besoin d'une administration pour gouverner l'Égypte. De nombreux fonctionnaires sont à son service ; ils travaillent dans la capitale ou dans les régions. Le plus important est le vizir, principal ministre du pharaon. Son rôle est de contrôler les dépenses et de faire appliquer les décisions royales dans les provinces par les gouverneurs. Les scribes se chargent des domaines du roi et des temples. Ils perçoivent les impôts, surveillent les réserves en céréales ainsi que les travaux autour du Nil.

La religion égyptienne[modifier le wikicode]

Les dieux[modifier le wikicode]

Le livre des morts. Osiris est assis à droite

Les Égyptiens étaient polythéistes, ce qui veut dire qu'ils croyaient en de nombreux dieux. Au XIVe siècle avant J-C, la pharaon Akhenaton a essayé d'imposer une divinité unique dans son pays. Mais cette tentative resta sans lendemain car la population était fermement attachée à ses dieux. Les dieux égyptiens ont l'apparence d'être humain ou ressemblent à des animaux que l'on trouve dans le pays. Certains possèdent un corps humain et une tête d'animal comme Horus, Anubis ou encore Thot. Chacun a des attributs qui permettent de les reconnaître:

  • Rê, dieu du Soleil, est représenté avec une tête de faucon
  • Amon-Rê
  • Osiris dispose des attributs du pharaon
  • Isis emblême de Cléopatre
  • Seth
  • Anubis, dieu de la momification, a une tête de chacal
  • Thot, dieu des scribes et de la sagesse, a une tête de babouin ou d'ibis

Les temples[modifier le wikicode]

Temple d'Edfou : la cour et l'arrière des pylones

Le temple est la maison d'un dieu, dans laquelle des prêtres pratiquent des cérémonies et lui rendent un culte. Il existait de nombreux temples pendant le Nouvel Empire (XVIe / XIe siècles avant J.-C.) : le temple d'Amon à Karnak, celui d'Horus à Edfou ... Les temples égyptiens sont immenses, construits en pierre et décorés de peintures et de hiéroglyphes. Ils sont fermés à l'extérieur par un grand mur d'enceinte. Devant l'entrée du temple de Karnak sont alignées deux rangées de sphinx. La porte est encadrée par deux obélisques et par des pylônes qui forment une entrée monumentale. Derrière l'entrée monumentale se trouvaient la cour à colonnes, puis la salle hypostyle, la salle de la barque et enfin le sanctuaire (naos). Cette dernière pièce est située tout en fond de l'édifice. Elle abrite la statue du dieu. Seuls les prêtres et le pharaon peuvent y accéder. Les prêtres, qui formaient le clergé s'occupaient du culte : ils pratiquaient les gestes rituels, récitaient les prières et chantaient pour s'adresser au dieu. Ils faisaient des offrandes, donnaient de la nourriture et lavaient la statue du dieu le matin.

Les croyances et les mythes[modifier le wikicode]

Les dieux protègent le royaume d'Égypte : Rê lui donne la lumière solaire ; Isis apporte la vie ; Hapi fait déborder le Nil ; Horus combat les forces du mal. Les Égyptiens croient qu'il existe une vie après la mort, dans un autre monde. Dans l'au-delà, chaque Homme passe devant le tribunal d'Osiris qui juge ses actions pendant son existence. Le cœur du défunt est déposé sur un plateau d'une balance ; dans l'autre plateau est posée la plume de sagesse et de vérité. Si le cœur est plus lourd que la plume, le défunt est dévoré par un monstre. Sinon, il intègre le royaume d'Osiris pour l'éternité. Généralement, on déposait dans la tombe des formules écrites et des amulettes pour accompagner et protéger le mort dans cette épreuve.

Le mythe d'Osiris[modifier le wikicode]

Les Égyptiens croyaient à la légende d'Osiris : dans un passé très lointain, le premier pharaon nommé Osiris fut assassiné par son frère Seth. Ce dernier découpa le corps en de multiples morceaux. Mais la soeur de Seth, Nephthys et d'Osiris, Isis, réussit à rassembler les morceaux et à embaumer le corps, avec l'aide du dieu Anubis.Osiris accède alors à une seconde vie et devient le dieu du royaume des morts.Plus tard, Horus, fils d'Isis et d'Osiris, vengea son père:Il tua Seth, puis devint pharaon.


Revivez la légende d'OSIRIS, avec un petit film d'animation réalisé par Alexandre NOYER


Osiris.jpg La Légende d'Osris (le film)

Les amulettes[modifier le wikicode]

Pendentif égyptien en forme de scarabée, porte-bonheur

Les Égyptiens portent des amulettes, c'est-à-dire des petits objets qui doivent porter chance. Ces talismans étaient :

  • La croix à boucle
  • L'œil d'Horus est sensé protéger la personne des maladies
  • Le pilier Djed symbolise la colonne vertébrale du dieu Osiris
  • Le scarabée

Les pratiques religieuses[modifier le wikicode]

Les offrandes et les cérémonies[modifier le wikicode]

Les prêtres sortaient la statue du dieu lors des grandes processions. Elle était installée sur une barque portative.

Les pyramides, dernières demeures des pharaons[modifier le wikicode]

Sphinx de gizeh de face.JPG

Les paysans et les artisans[modifier le wikicode]

La plupart des paysans sont des agriculteurs. Ils résident dans des villages près du Nil. Ils doivent payer un impôt en nature aux prêtres et au pharaon. Ils doivent aussi assurer les corvées, c'est-à-dire travailler sur les grands chantiers commandés par le pharaon, pendant la crue du Nil. Les artisans travaillent à leur compte ou pour le clergé et la famille royale. Ils fabriquent de beaux bijoux ou des objets de la vie quotidienne. Aux IIIe et IIe millénaires avant J-C, les pièces de monnaie n'existaient pas : les marchandises étaient échangées contre du grain ou d'autres produits. C'est ce que l'on appelle le troc.

La vie quotidienne[modifier le wikicode]

Grâce au climat sec de l'Égypte, les archéologues ont pu retrouver de nombreux objets de la vie quotidienne, en parfait état de conservation. Aujourd'hui, on peut admirer ces objets dans les grands musées du Caire, de Paris, de Londres ou de New York.

L'écriture[modifier le wikicode]

Hieroglyphe karnak.jpg

Les hiéroglyphes étaient une écriture sacrée pratiquée par le clergé.