Contourner le grand pare-feu de la Chine

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page est une feuille volante
link={{{link}}}

Il faudrait la ranger dans un wikilivre où elle aurait sa place.


Contourner le grand pare-feu de la Chine


Mesures techniques


Censure de l'Internet

Cet article présente les moyens techniques pour contourner la censure en RPC et dans le monde.

Principe[modifier | modifier le wikicode]

Le pare-feu de la Chine ne peut pas contrôler un grand flot d'informations. Il est relativement facile de le contourner en passant par des serveurs relais (proxy), situés sur des ordinateurs au delà du pare-feu. Les connections par VPN ( *liste de fournisseurs VPN) ou ssh avec l'extérieur de la Chine continentale ne sont pas bloquées, donc le contournement de la censure et des méthodes de surveillance est facile pour ceux qui ont accès à une connexion sécurisée à des ordinateurs hors de Chine.

Freegate[modifier | modifier le wikicode]

Le logiciel Freegate est un programme répandu modifiant périodiquement le serveur proxy utilisé. Ces proxies http, dont l'accès est public, sont situés aux États-Unis. Dirigé par le hacker et dissident chinois Bill Xia, la société américaine Dynamic Internet Technology développe et distribue Freegate et maintient le réseau de proxy accessible. Cependant cette méthode rend la communication, non cryptée, aisément surveillable et rend nécessaire la présence d'un logiciel sur le client.

Le réseau Tor[modifier | modifier le wikicode]

Le réseau Tor, en combinaison de Privoxy, permet d'obtenir un moyen de contourner aisément la censure. Le réseau Tor tient une liste publique des noeuds d'entrée sur le réseau, que les autorités pourraient donc facilement bloquer. Cependant, la FAQ de Tor, section 6.4 et 7.9 indique que l'utilisation de Tor peut être détectée par les autorités, par une analyse des temps de réponse. Ceci constitue une réelle faille sur l'anonymat. En conclusion, Tor permet l'accès à des contenus non censurés, bien qu'il soit détectable, ce qui peut avoir des conséquences.

En plus de Tor, il existe de nombreux services de tunnel HTTP/HTTPS, qui fonctionnent de manière similaire à Tor. Au moins l'un d'entre eux, Your Freedom, a été confirmé comme fonctionnant en Chine, en offrant également des fonctions de chiffrement.

Psiphon pour le plus grand nombre[modifier | modifier le wikicode]

Mené par le Citizen Lab de l'université de Toronto,Canada, le projet Psiphon est basé sur un système bénévole, où une relation de confiance aide les utilisateurs à contourner la censure de l'Internet.

Le logiciel Psiphon constitue la partie serveur, installée hors de Chine. Son interface conviviale permet de spécifier facilement les utlisateurs autorisés à se connecter. Ensuite, la connexion chiffrée HTTPS s'établit grâce à SSL via le port 443, à l'instar d'une transaction commerciale sur Internet. De son coté, le client souhaitant accéder à l'Internet complet utilise simplement son navigateur pour se connecter au serveur Psiphon.

Les avantages de ce nouveau système sont multiples : Il n'y a pas de logiciel anti-filtre sur le client, la connexion chiffrée utilise le même protocole que pour une transaction commerciale classique sur internet et enfin cette méthode est développée par une université pour tous les pays du monde et non par la dissidence chinoise.

Freenet[modifier | modifier le wikicode]

Freenet est un réseau anonyme et décentralisé bâti au dessus d'Internet visant à permettre une liberté d'expression et d'information totale profitant de la sécurité de l'anonymat. Il est indépendant du Web.

Anonymizers[modifier | modifier le wikicode]

Les anonymizers sont une solution rapide pour contourner la plupart des sites censurés en Chine. On peut en trouver une liste sur freeproxy.ru

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Lien internes[modifier | modifier le wikicode]

Lien externes[modifier | modifier le wikicode]

  • Contourner.net Une solution efficace de contournement de la censure sur les réseaux
  • Internet Technology site de la société développant Freegate, (proche dans la dissidence chinoise)