Apprendre la guitare/Accorder sa guitare

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Nous allons voir comment accorder sa guitare selon l'accordage standard :

E|--    Mi (aigu)|--
B|--           Si|--
G|--          Sol|--
D|--           Ré|--
A|--           La|--
E|--           Mi|--

Contexte[modifier | modifier le wikitexte]

Cet accordage correspond à l'accordage standard des guitares.

Les guitares sont aujourd'hui construites pour utiliser une gamme tempérée: les frettes sont fixées sur le manche pour produire les notes de la gamme tempérée. (Cela n'a pas toujours été le cas, les frettes étant à une époque mobiles).

L'accordage standard permet de faire correspondre le son des cordes à vide au son obtenu en jouant sur les frettes des autres cordes. Le fait que la guitare utilise une gamme tempérée a des conséquences quand on cherche à l'accorder en utilisant la méthode de l'accordage par les harmoniques des cordes à vide.

Utilisation d'un accordeur[modifier | modifier le wikitexte]

La façon la plus simple de s'accorder correctement est d'utiliser un accordeur qui indique, pour chaque corde jouée à vide, si sa note est trop basse ou trop haute. Les accordeurs les plus simples ont un simple bouton avec lequel on sélectionne la corde courante, et une aiguille ou un voyant lumineux indique si l'on est au-dessus ou en dessous de la note correcte ; ces accordeurs ne permettent de s'accorder qu'avec l'accordage « classique ». D'autres accordeurs reconnaissent automatiquement la note courante de la corde et indiquent si l'on est au-dessus ou en dessous de sa fréquence correcte !

Par exemple en grattant la corde l'accordeur affichera la lettre correspondante à la note recherchée. Il suffit alors de l'ajuster.

E ou 1E = Mi aigu
B ou 2B = Si
G ou 3G = Sol
D ou 4D = Ré
A ou 5A = La
E ou 6E = Mi grave

Les chiffres 1E, 2B, etc... représentent la position de la corde (la plus épaisse étant 6E et la plus fine 1E). Encore en exemple, si je joue la 3e corde en partant du bas, c'est-à-dire de la plus fine l'accordeur devra afficher G ou 3G lorsque la note sera juste.

Utilisation d'un diapason[modifier | modifier le wikitexte]

A moins d'avoir l'oreille absolue, les méthodes décrites ci-dessous supposent d'avoir au moins une note de référence permettant de régler correctement une corde - en général, le La - puis d'accorder les autres cordes en fonction de celle-ci. On peut se servir d'un simple diapason donnant un La à 440 Hz, et permettant d'accorder la 5e corde en partant de la plus aiguë (2 octaves en dessous de 440Hz). Le diapason doit être frappé sur une surface dure et non fragile (ni sur le corps de la guitare, ni sur son manche), éventuellement sur sa cuisse, afin de faire entrer en résonance ses deux tiges métalliques. Ensuite :

  • pour une guitare acoustique, on pose délicatement la partie arrondie du diapason sur la table d'harmonie avant de pincer la corde de La ;
  • pour une guitare électrique, on place le diapason devant le micro avant de pincer la corde de La.

La tension de la corde doit être ajustée jusqu'à ce que sa note et celle du diapason se confondent. Si elles sont légèrement différentes, leur mélange produit un léger battement, d'autant plus lent que ces deux notes sont proches. La tension de la corde doit être ajustée de manière à faire ralentir puis disparaître ce battement. On peut aussi demander à un autre instrument déjà accordé de donner son La, ou encore se servir de la tonalité du téléphone lors de la prise de ligne, mais repérer le point exact de suppression des battements est alors plus délicat, et nécessite une bonne oreille.

Méthode des battements entre cordes adjacentes[modifier | modifier le wikitexte]

La méthode des battements peut être appliquée de la même manière entre une corde déjà accordée et l'une de ses cordes adjacentes, sachant que chaque couple de notes jouées sur des cordes adjacentes dans la tablature ci-dessous doit produire la même note.

E|-------------------------0-|
B|-------------------0-----5-|
G|-------------0-----4-------|
D|-------0-----5-------------|
A|-0-----5-------------------|
E|-5-------------------------|

Si l'on joue par exemple la 5e case de la corde mi grave (E), la note produite doit être la même que celle de la corde La (A) jouée à vide. En jouant ces deux notes simultanément, et si la corde La est déjà accordée, l'accord de la corde Mi se fait en ajustant la tension de la corde de manière à rapprocher la note de sa 5e case de celle de la corde La à vide, puis en faisant ralentir puis disparaître le battement apparaissant lorsque ces deux notes deviennent suffisamment proches. On accorde ensuite de manière similaire la corde (D) en jouant la corde à vide et la 5e case de la corde La (A), etc. A noter que cette méthode a aussi ses limites : toute erreur, même infime, sur un couple de cordes adjacentes donné, se propage à tous les couples suivants. Noter d'autre part qu'il est plus commode de libérer la main gauche pour le réglage des mécaniques, en se servant du pouce de la main droite (largement étendu) pour presser l'une des notes de chaque couple de cordes, puis du majeur ou de l'annulaire de la main droite pour jouer successivement les notes de ce couple (ou encore, du majeur et de l'annulaire pour les jouer simultanément).

Méthode des battements avec une seule corde de référence[modifier | modifier le wikitexte]

La méthode suivante est une variante de celle des battements entre cordes adjacentes - elle suppose déjà accordée la corde La, toutes les autres cordes étant accordées par comparaison avec cette seule corde de référence. Cette méthode donne de bien meilleurs résultats que la précédente - elle produit même un accordage plus naturel à l'oreille que celui strictement tempéré obtenu avec un accordeur électronique - mais elle comporte tout de même deux difficultés : idéalement, elle nécessite à chaque étape d'utiliser la main gauche pour presser une frette, tout en se servant de la main droite pour jouer simultanément deux cordes, puis pour régler une mécanique (pour éviter un croisement des bras et quelques contorsions, on peut tenir la guitare verticalement, table vers l'avant) ; pour le réglage des cordes Si et Mi aiguës, elle nécessite de jouer avec la seule main droite une harmonique naturelle sur deux notes frettées de la corde La.

E|--------------------------------0---------|
B|-------------------0----------------------|
G|-------------0----------------------------|
D|-------0----- ----------------------------|
A|-0-----5-----10----2(HN/8ve)----7(HN/8ve)-|
E|-5----------------------------------------|

MD:                  p en 14      p en 19

La corde Si est accordée en jouant d'abord le Si à la frette numéro 2 de la corde La, remonté d'une octave en effleurant la corde La avec le pouce de la main droite à la frette 14 (2 + 12) - simultanément, la corde La est pincée avec le majeur ou l'annulaire de la main droite. La corde Si est ensuite rapidement jouée à vide avec la main droite, et enfin, réglée jusqu'à disparition des battements. Pour la corde Mi aiguë, on joue la frette numéro 7 de la corde La en effleurant cette corde à la frette 19 (7 + 12).

Accords par harmoniques[modifier | modifier le wikitexte]

L'accordage par harmonique n'est pas tout à fait juste. En effet, il est basé sur un accord par quarte naturelle, alors que la gamme tempérée utilisée par la guitare ne rend pas exactement la quarte naturelle (il y a une différence de 1/12 de comma, soit à peu près 1/100 de ton, en moins pour la quarte naturelle). Si cet écart est négligeable entre deux cordes, il est cumulatif. Il est maximal, dans les méthodes ci-dessous, entre la corde Sol et Si, qui seront décalées de 1/3 de comma (en trop), un 12e de demi-ton, par rapport à un accordage par les méthodes précédentes.

L'erreur d'accordage reste donc cependant faible. Pour un accordage sur La=440 Hz, le Si tempéré est à 246,94 Hz. Un écart de 1/3 de comma correspond à environ 1,2 Hz, soit un battement perçu entre les deux cordes d'un peu moins d'une seconde.

En conséquence, les couples de notes harmoniques dans la tablature suivante produisent (presque) la même note, (dans le cas de l'avant-dernier couple, à l'octave près). Et comme dit ci-dessus, cette méthode n'est pas tout à fait exacte : par exemple, la fréquence de la note jouée en frôlant la 7e case de la corde La produit une harmonique de La, en l'occurrence sa quinte naturelle (3/2 fois sa fréquence à vide), alors qu'il faudrait produire une quinte tempérée (1/12 de comma en moins) pour s'accorder sur le Mi produit par l'harmonique de la corde Mi.


E|---------------------------------(7)-|
B|-------------------------(12)---(12)-|
G|-----------------(7)-----------------|
D|---------(7)-----(12)----------------|
A|-(7)-----(12)------------------------|
E|-(12)--------------------(7)---------|


En frôlant par exemple la corde Mi grave au niveau de la 12e frette, et en frôlant la corde La au niveau de la 7e il y a alors (presque) une octave de distance entre les notes (la note supérieure à une fréquence (presque) égale au double de la note inférieure).


Une variante consiste à utiliser les harmoniques suivantes:

E|-------------------------(0)-----(7)-|
B|---------------------------------(5)-|
G|-----------------(7)-----------------|
D|---------(7)-----(5)-----------------|
A|-(7)-----(5)-------------------------|
E|-(5)---------------------(5)---------|

En frôlant la 5e frette du Mi grave, on obtient (presque) la même note que sur la 7e frette du La. (Et aussi le Mi aigu).

Autres accordages[modifier | modifier le wikitexte]

Nous verrons plus loin les d'autres accordages.